Nicolas Vanier

Nicolas Vanier
1962: Naissance

1982 : Expédition à pied dans les vastes plateaux de Laponie.

1983 : traversée en canoë du grand nord Québecquois depuis Shefferville jusqu'à la baie d'Ungava sur les traces des indiens Montagnais .

Au cours de l'hiver 83-84, traversée de la péninsule du nouveau Québec-Labrador en t... Voir plus
1962: Naissance

1982 : Expédition à pied dans les vastes plateaux de Laponie.

1983 : traversée en canoë du grand nord Québecquois depuis Shefferville jusqu'à la baie d'Ungava sur les traces des indiens Montagnais .

Au cours de l'hiver 83-84, traversée de la péninsule du nouveau Québec-Labrador en traîneaux à chiens. Un livre : " Grand Nord " et un film de 52 mn "Les coureurs des bois" pour France 2 retracent cette traversée .

1986/87 : Pendant un an et demi, Nicolas Vanier et son équipe renouent avec l'histoire des grands pionniers de l'ouest : 7000 km à travers les zones les plus sauvages des Rocheuses et de l'Alaska, depuis le Wyoming jusqu'au détroit de Bering avec 12 chevaux, 24 chiens de traîneaux, un radeau en sapin et deux canoës indiens.
Trois films de 52 mn pour France 3 et Canal Plus, ont été réalisés sur cette traversée: " Caravane", " Rivières ouvertes" et " Partage des eaux" ( Ce dernier film a reçu une grande quantité de prix dont cinq grands prix) et en 1988 deux livres: "Le triathlon historique" aux éditions Albin Michel et "Solitude nord" aux éditions Fernand Nathan.

1989 : Réalisation d'un film sur la course des trappeurs, pour Canal Plus et d'un reportage photo au cours d'une expédition en canoë à la rencontre du plus grand troupeau de caribous du monde au Labrador

1990/1991 : Transsibérie. Traversée intégrale du sud au nord de toute la Sibérie pendant un an et demi, 7 000 km à travers la taïga sauvage. De la Mongolie à l'Océan Arctique, avec plusieurs moyens de déplacement traditionnels : Chevaux, traîneaux à chiens, rennes, poneys, canoës…
De cette grande expédition, Nicolas Vanier a réalisé et co-réalisé 5 films de 26 mn pour TF1. Réalisé un film long métrage pour le cinéma d'lh35 intitulé "Au nord de l'hiver" distribué en salle. Ecrit un livre aux Editions Laffont " Transsibérie, le mythe sauvage".

1993 : Nicolas Vanier partage la vie d'une famille Evène, éleveurs de rennes et nomades dans l'arctique sibérien. Il raconte cette expérience dans un livre, aux Editions Robert Laffont, "La vie en nord" et réalise un reportage photographique diffusé dans le monde entier et de nombreuses fois primé .

Mai 94 : Un roman : " Solitudes blanches " aux Editions Actes sud dont il a co-écrit un scénario pour l'adaptation au cinéma..

1994-1995 : Un an avec sa femme et sa petite fille d'un an et demi, à travers les Rocheuses et le Yukon, à cheval, un hivernage dans une cabane construite de leur main , puis en traîneau a chiens pour un grand périple de 2500 kilomètres jusqu'en Alaska .
Un livre : "L'enfant des neiges", chez Actes sud et un livre illustré "Otchum, chef de meute" aux Editions de la Martinière .
Un long métrage d'lh20mn intitulé "L'enfant des Neiges", sorti en salles le 20 décembre 1995 et aujourd’hui disponible en DVD.

1996 :Un hivernage dans les Montagnes Rocheuse dans le Yukon et participation à la Yukon Quest, la course en traîneaux à chiens la plus difficile du monde.1600 kilométres à travers le Grand Nord Canadien et l'Alaska.

1997 : Trois livres : "Un hiver", "Nord" un album de 380 pages et "Robinson du froid" aux Editions de la Martinière et un film, " Un hiver de chiens" de 52 minutes pour France 3.

1998 : Trois Livres : " Le Grand Brame " chez J C Lattes, " Destin Nord " chez Robert Laffont et " Territoire " aux éditions de la Martiniere. Une réédition illustré de Transsiberie aux Editions de la Martiniere : " Taiga ".

1999 : L'ODYSSEE BLANCHE , La traversée de tout le Grand Nord Canadien depuis Skagway en Alaska jusqu'à Québec, soit 8600 Kilomètres en moins de cent jour avec son équipage de chiens de traîneaux. Un livre au Editions Robert Laffont : L'Odyssée Blanche et un film long métrage de 90 minutes diffusé sur France 3.

2000 : Un livre : " C'est encore loin l'Alaska" pour Albin Michel et l'écriture d'un grand roman en deux volume pour les Editions XO. Mise en place d'une association "Les Fauteuils Glissants" qui a pour but de rendre possible aux handicapés moteur la pratique du traîneau à chiens .

2001 : Sortie chez XO d'un roman saga en deux tomes : " Le Chant du Grand Nord".
Les deux tomes ont figurés pendant tout l'hiver sur les listes des meilleures best seller de l'année.
Tome 1 : " Le chasseur de rêves" et tome 2 : " la tempête blanche".

2002 : Un hiver dans le Yukon avec la participation de Nicolas à plusieurs courses de chiens de traîneau longue distance qualificative pour la Yukon Quest, dont la " Quest 250" ou il est arrivé 4 éme.

2003 : Participation de Nicolas à la Yukon Quest. Film de Thomas Bounoure , sortie chez Pathé.
A partir de novembre : début de tournage de son premier film long métrage de fiction : " Le Dernier Trappeur" sortie sur les écrans le 15 décembre 2004.

2004 : Un roman : " L’Or sous le neige" ” aux editions XO.
15 décembre : sortie en salles sur 500 copies du film " Le Dernier Trappeur".
Un livre making-of " Le Dernier Trappeur aux éditions du Chêne.
Un livre illustré pour enfants " Le Dernier Trappeur " aux éditions Nathan.

Janvier 2005 : La Grande Odyssée :
Du 9 au 21 janvier 2005, sur une idée de Nicolas Vanier, les domaines des Portes du Soleil et de la Haute Maurienne Vanoise accueilleront un événement unique en Europe qui réunira les meilleurs mushers du monde.
C’est le premier rassemblement de cette envergure dans les Alpes, un territoire vierge pour les mushers du monde entier, jamais foulé par les pattes de leurs équipages.
La Grande Odyssée, c’est également une rencontre privilégiée avec le public puisqu’elle se déroulera au cœur du domaine skiable, traversera les villages et stations au moment de la haute saison touristique.
Ce sera l’occasion pour les amoureux de la nature et de grand spectacle de découvrir l’univers des courses de chiens de traîneaux.

Hiver 2005/2006 : L’Odyssée Sibérienne :
Sur plus de 8000 km de montagnes, de taïga et de toundra, Nicolas Vanier et ses dix chiens vont progresser à raison de plus de 80 km par 24 heures sur une piste éphémère tracée une semaine avant son passage par des sibériens, trappeurs, éleveurs de rennes menés par une équipe Franco-Russe qui se relayeront d’un village à l‘autre, d’un campement à un autre depuis Irkutsk jusqu'à Moscou.
Cette odyssée qui débutera sur les bords du très mythique Lac Baïkal s’achèvera à la fin de l’hiver le plus froid de la planète sur la très symbolique place rouge de Moscou, spécialement enneigée pour l‘occasion.

Avis (21)

  • add_box
    Couverture du livre « Avec mes chiens t.2 ; la grande course » de Nicolas Vanier aux éditions Hachette Romans

    Caro Caro sur Avec mes chiens t.2 ; la grande course de Nicolas Vanier

    Nicolas Vanier raconte dans ce livre sa participation à la Yukon Quest, la course de chiens de traîneaux la plus difficile au monde. Il a 12 jours pour parcourir 1600 km du Grand Nord américain, dans des conditions climatiques extrêmes.

    Le sujet m’intéressait, dépassement de soi, défi...
    Voir plus

    Nicolas Vanier raconte dans ce livre sa participation à la Yukon Quest, la course de chiens de traîneaux la plus difficile au monde. Il a 12 jours pour parcourir 1600 km du Grand Nord américain, dans des conditions climatiques extrêmes.

    Le sujet m’intéressait, dépassement de soi, défi sportif, grands espaces, communion avec la nature et avec des animaux. Et c’est bien ce que le livre raconte, une aventure humaine. Mais j’ai été gênée par plusieurs points, qui m’ont empêchée d’apprécier sans doute à sa juste valeur ce récit de passionné. Il est indéniable que l’amour de ses chiens le porte, au fil du récit on fait connaissance avec chacun des animaux, tous avec des personnalités différentes.

    Cependant j’avoue que le style ne m’a pas touchée. J’ai plus eu l’impression de lire un carnet de bord, un récit intimement personnel mais pas forcément abouti. J’ai eu l’impression de rester spectatrice, hors de l’histoire. La surprise quotidienne du succès, sans doute vraie mais répétée de façon trop récurrente m’a fait l’effet d’une auto-congratulation. J’ai également été agacée par la répétition de termes anglais techniques, et par un vocabulaire assez répétitif.

    Néanmoins c’est un récit qui ravira certainement d’autres passionnés, et des personnes plus sensibles que moi à ce type de comptes-rendus.

    Si vous voulez garder le suspense, ne regardez pas les photos insérées en milieu de livre avant la fin, car elles dévoilent. mais ne les oubliez pas pour autant car elles sont très intéressantes et donnent vraiment à voir ce qu’on imagine.

    https://mesmotsmeslivres.wordpress.com/2016/08/11/la-grande-course-avec-mes-chiens-de-nicolas-vanier/

  • add_box
    Couverture du livre « Avec mes chiens » de Nicolas Vanier aux éditions Pocket

    sandra voet sur Avec mes chiens de Nicolas Vanier

    Quelques mots sur l'auteur :

    Nicolas Vanier, né le 05 mai 1962 à Dakar (Sénégal), est un aventurier, écrivain et réalisateur français. [Source_Wikipédia]

    Maintenant, place au livre !

    Ce livre est la biographie d'une aventure extraordinaire, menée par Nicolas Vanier, musher de 52...
    Voir plus

    Quelques mots sur l'auteur :

    Nicolas Vanier, né le 05 mai 1962 à Dakar (Sénégal), est un aventurier, écrivain et réalisateur français. [Source_Wikipédia]

    Maintenant, place au livre !

    Ce livre est la biographie d'une aventure extraordinaire, menée par Nicolas Vanier, musher de 52 ans.
    On découvre dans ce récit tout l'amour de l'auteur pour le grand Nord, le respect et l'intimité qu'il partage avec ses dix chiens, la vie d'aventurier qu'il affectionne et tous ses sentiments à travers différentes situations.

    L'Odyssée sauvage c'est cinq milles sept cent cinquante huit (5758) kilomètres parcourus en 85 jours à travers des contrées parfois inhospitalières tant d'un point de vu politique et humain, que d'un point de vu nature !

    Dans cette aventure, Nicolas Vanier nous explique tout et chaque détail a son importance.
    La préparation et la validation du parcours, les demandes d'entrée sur les territoires, les papiers sanitaires, vétérinaires, la logistique, le traîneau, les chiens, les outils, l'alimentation, la météo, etc. !

    En aucun cas ce livre est un catalogue du "parfait musher". Non ! Bien au contraire ...
    L'auteur nous fait vivre pleinement son aventure à travers ses yeux et son cœur. Les paysages magnifiques, la rudesse du froid, les mésaventures humaines, les belles rencontrent, la symbiose de la Terre et de ses habitants (faune/flore), ...

    Et puis, et puis le partage du respect et de l'intimité qu'il a avec ses chiens.
    C'est avec Burka, Quest, Miwook, Unik, Happy, Kali, Kamik, Kazan, Dark et Wolf que nous apprenons à voyager auprès de leur maître, que nous apprenons à connaître chaque chien, leur caractère, leur maturité, leurs points forts, leurs faiblesses, etc.

    Une magnifique épopée que nous fait vivre Nicolas Vanier.

    Un très beau livre, bien rythmé par la passion et l'émotion, une littérature agréable, on dirait presque un ami qui nous fait vivre ses souvenirs.

    Un beau livre à découvrir !

  • add_box
    Couverture du livre « La grande course » de Nicolas Vanier aux éditions Pocket

    Sophie Songe sur La grande course de Nicolas Vanier

    Ce livre retrace l'aventure extrême d'une course à traîneau à chien mythique : La Yukon Quest. Nicolas Vanier vise haut et flirte avec l'impossible. Ce témoignage nous fait voyager dans le Grand Nord entre le Canada et l'Alaska. 1600 km, un climat rude, des concurrents d'exception. Nicolas...
    Voir plus

    Ce livre retrace l'aventure extrême d'une course à traîneau à chien mythique : La Yukon Quest. Nicolas Vanier vise haut et flirte avec l'impossible. Ce témoignage nous fait voyager dans le Grand Nord entre le Canada et l'Alaska. 1600 km, un climat rude, des concurrents d'exception. Nicolas arrive à nous faire passer sa passion du dépassement de soi, de l'effort et des grand espaces.

    On suit son parcours étape par étape, se familiarisant petit à petit avec les règles d'un sport exigeant mais jouissif. On aime ses influences, son histoire, le récit de ses aventures passées. Patience, rigueur et humilité sont de mises. Être à l'écoute de ses possibilités, de son attelage, opérer des choix fait partie d'un quotidien énergivore, mais néanmoins vital. Au fil de notre lecture, on porte tous nos espoirs sur ce combat, alors que les difficultés s'accumulent.

    L'écriture est instructive et passionnante. Le livre comporte en outre un glossaire, des schémas explicatifs et des photos magnifiques. On aime la complicité de l'homme avec l'animal et la nature, mais aussi la solidarité et les rencontres humaines. C'est le genre d'exploit qui force le respect, et qui pousse à croire, que chacun peut repousser ses limites et vivre ses rêves.

    Avec simplicité, droiture et générosité, Nicolas Vanier nous ouvre les portes de l'univers des "mushers". La compétition est sans appel, mais n'empêche pas parfois la solidarité et le partage.

    On ressort de ce récit avec des étoiles pleins les yeux, galvanisés et heureux. Merci Nicolas, et à tes chiens ces héros.

    A bientôt peut être, pour d'autres aventures !

  • add_box
    Couverture du livre « Le grand voyage - Mohawks et le peuple d'en haut t.1 » de Nicolas Vanier aux éditions Editions De La Loupe

    françoise goimet sur Le grand voyage - Mohawks et le peuple d'en haut t.1 de Nicolas Vanier

    Du pur Nicolas Vanier que j'aime beaucoup.

    Du pur Nicolas Vanier que j'aime beaucoup.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !