Nicolas Vanier

Nicolas Vanier
1962: Naissance

1982 : Expédition à pied dans les vastes plateaux de Laponie.

1983 : traversée en canoë du grand nord Québecquois depuis Shefferville jusqu'à la baie d'Ungava sur les traces des indiens Montagnais .

Au cours de l'hiver 83-84, traversée de la péninsule du nouveau Québec-Labrador en t... Voir plus
1962: Naissance

1982 : Expédition à pied dans les vastes plateaux de Laponie.

1983 : traversée en canoë du grand nord Québecquois depuis Shefferville jusqu'à la baie d'Ungava sur les traces des indiens Montagnais .

Au cours de l'hiver 83-84, traversée de la péninsule du nouveau Québec-Labrador en traîneaux à chiens. Un livre : " Grand Nord " et un film de 52 mn "Les coureurs des bois" pour France 2 retracent cette traversée .

1986/87 : Pendant un an et demi, Nicolas Vanier et son équipe renouent avec l'histoire des grands pionniers de l'ouest : 7000 km à travers les zones les plus sauvages des Rocheuses et de l'Alaska, depuis le Wyoming jusqu'au détroit de Bering avec 12 chevaux, 24 chiens de traîneaux, un radeau en sapin et deux canoës indiens.
Trois films de 52 mn pour France 3 et Canal Plus, ont été réalisés sur cette traversée: " Caravane", " Rivières ouvertes" et " Partage des eaux" ( Ce dernier film a reçu une grande quantité de prix dont cinq grands prix) et en 1988 deux livres: "Le triathlon historique" aux éditions Albin Michel et "Solitude nord" aux éditions Fernand Nathan.

1989 : Réalisation d'un film sur la course des trappeurs, pour Canal Plus et d'un reportage photo au cours d'une expédition en canoë à la rencontre du plus grand troupeau de caribous du monde au Labrador

1990/1991 : Transsibérie. Traversée intégrale du sud au nord de toute la Sibérie pendant un an et demi, 7 000 km à travers la taïga sauvage. De la Mongolie à l'Océan Arctique, avec plusieurs moyens de déplacement traditionnels : Chevaux, traîneaux à chiens, rennes, poneys, canoës…
De cette grande expédition, Nicolas Vanier a réalisé et co-réalisé 5 films de 26 mn pour TF1. Réalisé un film long métrage pour le cinéma d'lh35 intitulé "Au nord de l'hiver" distribué en salle. Ecrit un livre aux Editions Laffont " Transsibérie, le mythe sauvage".

1993 : Nicolas Vanier partage la vie d'une famille Evène, éleveurs de rennes et nomades dans l'arctique sibérien. Il raconte cette expérience dans un livre, aux Editions Robert Laffont, "La vie en nord" et réalise un reportage photographique diffusé dans le monde entier et de nombreuses fois primé .

Mai 94 : Un roman : " Solitudes blanches " aux Editions Actes sud dont il a co-écrit un scénario pour l'adaptation au cinéma..

1994-1995 : Un an avec sa femme et sa petite fille d'un an et demi, à travers les Rocheuses et le Yukon, à cheval, un hivernage dans une cabane construite de leur main , puis en traîneau a chiens pour un grand périple de 2500 kilomètres jusqu'en Alaska .
Un livre : "L'enfant des neiges", chez Actes sud et un livre illustré "Otchum, chef de meute" aux Editions de la Martinière .
Un long métrage d'lh20mn intitulé "L'enfant des Neiges", sorti en salles le 20 décembre 1995 et aujourd’hui disponible en DVD.

1996 :Un hivernage dans les Montagnes Rocheuse dans le Yukon et participation à la Yukon Quest, la course en traîneaux à chiens la plus difficile du monde.1600 kilométres à travers le Grand Nord Canadien et l'Alaska.

1997 : Trois livres : "Un hiver", "Nord" un album de 380 pages et "Robinson du froid" aux Editions de la Martinière et un film, " Un hiver de chiens" de 52 minutes pour France 3.

1998 : Trois Livres : " Le Grand Brame " chez J C Lattes, " Destin Nord " chez Robert Laffont et " Territoire " aux éditions de la Martiniere. Une réédition illustré de Transsiberie aux Editions de la Martiniere : " Taiga ".

1999 : L'ODYSSEE BLANCHE , La traversée de tout le Grand Nord Canadien depuis Skagway en Alaska jusqu'à Québec, soit 8600 Kilomètres en moins de cent jour avec son équipage de chiens de traîneaux. Un livre au Editions Robert Laffont : L'Odyssée Blanche et un film long métrage de 90 minutes diffusé sur France 3.

2000 : Un livre : " C'est encore loin l'Alaska" pour Albin Michel et l'écriture d'un grand roman en deux volume pour les Editions XO. Mise en place d'une association "Les Fauteuils Glissants" qui a pour but de rendre possible aux handicapés moteur la pratique du traîneau à chiens .

2001 : Sortie chez XO d'un roman saga en deux tomes : " Le Chant du Grand Nord".
Les deux tomes ont figurés pendant tout l'hiver sur les listes des meilleures best seller de l'année.
Tome 1 : " Le chasseur de rêves" et tome 2 : " la tempête blanche".

2002 : Un hiver dans le Yukon avec la participation de Nicolas à plusieurs courses de chiens de traîneau longue distance qualificative pour la Yukon Quest, dont la " Quest 250" ou il est arrivé 4 éme.

2003 : Participation de Nicolas à la Yukon Quest. Film de Thomas Bounoure , sortie chez Pathé.
A partir de novembre : début de tournage de son premier film long métrage de fiction : " Le Dernier Trappeur" sortie sur les écrans le 15 décembre 2004.

2004 : Un roman : " L’Or sous le neige" ” aux editions XO.
15 décembre : sortie en salles sur 500 copies du film " Le Dernier Trappeur".
Un livre making-of " Le Dernier Trappeur aux éditions du Chêne.
Un livre illustré pour enfants " Le Dernier Trappeur " aux éditions Nathan.

Janvier 2005 : La Grande Odyssée :
Du 9 au 21 janvier 2005, sur une idée de Nicolas Vanier, les domaines des Portes du Soleil et de la Haute Maurienne Vanoise accueilleront un événement unique en Europe qui réunira les meilleurs mushers du monde.
C’est le premier rassemblement de cette envergure dans les Alpes, un territoire vierge pour les mushers du monde entier, jamais foulé par les pattes de leurs équipages.
La Grande Odyssée, c’est également une rencontre privilégiée avec le public puisqu’elle se déroulera au cœur du domaine skiable, traversera les villages et stations au moment de la haute saison touristique.
Ce sera l’occasion pour les amoureux de la nature et de grand spectacle de découvrir l’univers des courses de chiens de traîneaux.

Hiver 2005/2006 : L’Odyssée Sibérienne :
Sur plus de 8000 km de montagnes, de taïga et de toundra, Nicolas Vanier et ses dix chiens vont progresser à raison de plus de 80 km par 24 heures sur une piste éphémère tracée une semaine avant son passage par des sibériens, trappeurs, éleveurs de rennes menés par une équipe Franco-Russe qui se relayeront d’un village à l‘autre, d’un campement à un autre depuis Irkutsk jusqu'à Moscou.
Cette odyssée qui débutera sur les bords du très mythique Lac Baïkal s’achèvera à la fin de l’hiver le plus froid de la planète sur la très symbolique place rouge de Moscou, spécialement enneigée pour l‘occasion.

Avis (21)

  • add_box
    Couverture du livre « Donne-moi des ailes » de Nicolas Vanier aux éditions Xo

    Sophie Songe sur Donne-moi des ailes de Nicolas Vanier

    Quand Thomas du haut de ses quatorze ans part quelques semaines en vacances dans la ferme de son père en Camargue, il est un adolescent blasé, incapable de lâcher sa console de jeux. Rien ne laissait prévoir qu'il tomberait amoureux des oies naines et se retrouverait au centre d'un sauvetage...
    Voir plus

    Quand Thomas du haut de ses quatorze ans part quelques semaines en vacances dans la ferme de son père en Camargue, il est un adolescent blasé, incapable de lâcher sa console de jeux. Rien ne laissait prévoir qu'il tomberait amoureux des oies naines et se retrouverait au centre d'un sauvetage incroyable et d'une traversée en ULM inoubliable...

    Avec ce roman, on s'envole au-dessus des nuages, nous retrouvons notre âme d'enfant, enthousiaste, impatiente, passionnée. Thomas nous fait rêver, nous donne à voir la nature, les animaux sauvages comme nous ne les voyions plus.

    On aime son histoire merveilleuse, sa fougue, sa détermination, le rapport étroit, les liens de confiance qu'il tisse avec ces oiseaux. On est ivre de vie ici, de liberté. On poursuit le rêve de Thomas, des étoiles plein les yeux, porté par les réminiscences du "merveilleux voyage de Nils Holgerson". L'écriture est fascinante, fluide, exaltante. Les paysages défilent, purs, instantanés, grandioses.

    On parle d'écologie, de politique et d'urbanisation galopante. On s'attache à quelque chose de plus doux, véritable, sensé. Rien ne devient plus important que de vivre avec ses tripes, voir avec son cœur.

    Les oiseaux nous montrent le chemin, l'évasion est unique, irréelle mais essentielle. Serez-vous prêt à les suivre dans cette aventure ?

  • add_box
    Couverture du livre « Donne-moi des ailes » de Nicolas Vanier aux éditions Xo

    Happy manda Passions sur Donne-moi des ailes de Nicolas Vanier

    Un roman qu'on lit avec légèreté tant la plume est fluide mais le sujet est porteur de tant d'émotions. Notre planète est en danger et ce n'est pas une invasion extraterrestre mais bien l'homme qui tous les jours l'abime un peu plus. Nicolas Vanier revisite le conte de Nils Holgersson pour faire...
    Voir plus

    Un roman qu'on lit avec légèreté tant la plume est fluide mais le sujet est porteur de tant d'émotions. Notre planète est en danger et ce n'est pas une invasion extraterrestre mais bien l'homme qui tous les jours l'abime un peu plus. Nicolas Vanier revisite le conte de Nils Holgersson pour faire éclore un roman écologique et d'une profonde humanité. Si vous aimez l'aventure, la beauté du monde, voyager, les projets un peu fous c'est le livre qu'il vous faut. L'écologie, les émotions et la magie font partie intégrale de ce roman. Des frissons d'espoir vont vous parcourir - Envolez vous et retrouve ma chronique complète sur le blog de cette aventure profondément humaine. https://happymandapassions.blogspot.com/2019/04/donne-moi-des-ailes-nicolas-vanier.html

  • add_box
    Couverture du livre « Loup » de Pierre Boisserie et Nicolas Vanier et Eric Stalner aux éditions Xo - 12 Bis

    Marlène G sur Loup de Pierre Boisserie - Nicolas Vanier - Eric Stalner

    Un beau voyage empli d'humilité ,une très belle description de l'environnement . Un lire qui donne envie de rejoindre ce eau pays

    Un beau voyage empli d'humilité ,une très belle description de l'environnement . Un lire qui donne envie de rejoindre ce eau pays

  • add_box
    Couverture du livre « L'école buissonnière » de Nicolas Vanier aux éditions Xo

    Manika sur L'école buissonnière de Nicolas Vanier

    Ce livre a été offert à mon fils par mes parents. J'ai au premier abord été surprise qu'il ait été conseillé par un libraire, sachant qu'en général els romans tiré de film ne sont pas forcément bien écrit... j'ai quand même fait confiance et été rassurée par le nom de l'auteur.

    Ceci étant...
    Voir plus

    Ce livre a été offert à mon fils par mes parents. J'ai au premier abord été surprise qu'il ait été conseillé par un libraire, sachant qu'en général els romans tiré de film ne sont pas forcément bien écrit... j'ai quand même fait confiance et été rassurée par le nom de l'auteur.

    Ceci étant dit le démarrage a quand même été laborieux, l'écriture n'est pas très fluide pour une lecture à voix haute ( c'est la petite histoire du soir).

    Mais nous sommes rentré dans l'histoire, Aloïs s'est bien identifié au personnage de Paul et a aimé "trainer" avec Totoche pour découvrir la nature et la foret.

    C'est pour finir un joli roman avec des bons sentiments, un gros secret de famille, un jeu entre le braconneur et le garde chasse assez drôle, et cet enfant au milieu qui découvre ce monde et profite des meilleurs moments.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !