Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Nicolas Robin

Nicolas Robin
Nicolas Robin est né en 1976, dans les Landes. Il travaille dans le tourisme et parcourt le monde. Il a déjà publié deux ouvrages, Bébé Requin et Super tragique.

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Nicolas Robin (1)

Avis sur cet auteur (30)

  • add_box
    Couverture du livre « Une folie passagère » de Nicolas Robin aux éditions Anne Carriere

    Mumu Dans le Bocage sur Une folie passagère de Nicolas Robin

    J'ai entrepris de sortir de ma PAL des livres que j'ai réceptionnés pour diverses raisons et toujours pas lus. Celui-ci en fait partie. Je l'ai reçu dans le cadre d'un concours je crois, mais vous commencez à me connaître, ce n'est pas le genre de littérature dans lequel je me plonge...
    Voir plus

    J'ai entrepris de sortir de ma PAL des livres que j'ai réceptionnés pour diverses raisons et toujours pas lus. Celui-ci en fait partie. Je l'ai reçu dans le cadre d'un concours je crois, mais vous commencez à me connaître, ce n'est pas le genre de littérature dans lequel je me plonge habituellement mais partant du principe que les choses ne sont pas figées, qu'une surprise peut survenir, je tente parfois d'aller là où je mets jamais les pieds. Alors je confirme : Ce n'est pas pour moi et je vais vous dire pourquoi. Ce n'est qu'un ressenti personnel par rapport à ce que j'attends d'une lecture.

    Alors me voilà partie pour un voyage en compagnie de Bérangère, une hôtesse de l'air qui traverse une zone de turbulences de diverses sortes. Amour, estime de soi, famille, crise de la quarantaine, collègues de travail etc.... Rien ne va dans sa vie. Je l'ai suivie pendant trois jours de folie comme on ne les souhaiterait à personne, des catastrophes à la pelle, vous savez ce que l'on appelle la loi des séries, la scoumoune et monter dans un avion avec une hôtesse marquée à ce point par la malchance tient de l'héroïsme.

    Les 232 pages que j'ai lues jusqu'au bout, vite, sans effort se tournent à la vitesse supersonique (trop facile, j'ai honte) ce roman entrant dans une catégorie où les codes sont connus, où l'on sait très vite que tout se terminera bien, en semant ici et là tous les ingrédients et indices, les stéréotypes pour un happy-end inévitable.

    Que dire : ce n'est pas un genre que j'apprécie. Un livre pour faire du bien ? Pour remonter le moral ? Oui peut-être mais moi il me laisse indifférente. J'ai beaucoup pensé pendant ma lecture à ces films dit de comédie romantique qui sortent par milliers toujours différents mais finalement toujours les mêmes. Il y a de l'humour mais aussi des répétitions, de la romance, Rodrigue, dès son apparition dans le premier tiers a tous les traits du prince qui sauvera la prineesse l'hôtesse en détresse.

    L'auteur porte un regard sur le métier d'hôtesse de l'air, qui fait peut-être rêver par le côté voyages, prestige mais à travers Bérangère il le montre sous un jour moins idéal, soumis à une pression constante, devant garder en toute circonstance allure et sourire, sollicitée et mise à mal par des passagers parfois grossiers, devant faire face à des situations relevant de la goujaterie ou du manque de civilité et en cela l'auteur casse un "mythe".

    "Les passagers ignorent que les hôtesses de l'air se cachent dans les toilettes de l'avion pour pleurer. (p103)"

    J'ai hésité à rédiger cette chronique car je ne me sens pas la mieux placer pour le faire mais Je ne m'étendrai pas plus car je n'ai pas grand-chose à en dire. Je le conseille (mais suis-je bonne conseillère dans le cas présent) à tous les amateur (trice)s du genre, moi j'en suis sortie comme j'y suis entrée, pas plus mal, mais pas mieux me demandant, quand même, ce que j'avais été faire dans cet avion ce livre. Mais j'en ai tiré un bénéfice : cela confirme mon peu d'attrait pour ce genre.

  • add_box
    Couverture du livre « Une folie passagère » de Nicolas Robin aux éditions Anne Carriere

    Fabienne DEFOSSE sur Une folie passagère de Nicolas Robin

    En cette période estivale à l'heure où d'aucuns s'apprêtent à explorer des contrées lointaines, Nicolas Robin nous convie à bord du vol à destination du nuage numéro huit. Ce vol fera escale à Vancouver et tout le voyage durant, Bérengère veillera sur vous. Allez, au diable votre empreinte...
    Voir plus

    En cette période estivale à l'heure où d'aucuns s'apprêtent à explorer des contrées lointaines, Nicolas Robin nous convie à bord du vol à destination du nuage numéro huit. Ce vol fera escale à Vancouver et tout le voyage durant, Bérengère veillera sur vous. Allez, au diable votre empreinte carbone, saisissez Une folie passagère et embarquez !

    Bérengère s’évertue à être une parfaite hôtesse de l’air. Elle a quarante ans, vingt ans de métier, douze mille heures de vols au compteur, une robe turquoise sans faux plis et un impeccable chignon banane. Elle fait du ciel le plus bel endroit de la terre car, ici-bas, on l’abandonne : ni mari ni enfants, quelques amants de passage sans considération pour elle. Alors, elle cache ses blessures sous son uniforme et rien ne semble pouvoir altérer son désir de maîtrise et de perfection. Jusqu’au jour où une série de contretemps vient dérégler cette mécanique bien huilée. Elle embarque alors pour une destination imprévue, sur un vol riche en surprises, qui ne sera pas de tout repos, et, poussée à bout, en vient à commettre l'irréparable. Et si c'était dans la perte de contrôle que l'on trouvait le bonheur ?

    Nicolas Robin qui, rappelons-le est steward, relate dans son troisième roman les aléas d'une vie de navigant avec une plume alerte et pleine de fantaisie. Dans le ton des comédies loufoques qui mêlent humour, émotion et férocité, Une folie passagère brosse un portrait de femme de notre temps, une femme de caractère prise dans l'étau d'un métier de service, en butte au jeunisme et au sexisme et qui n'aspire qu'à envoyer promener les conventions sociales pour trouver sa liberté.

    Une folie passagère est une comédie burlesque dans l'esprit des années 1970. Ce roman est léger et frais comme une brise d'été agrémenté de quelques pointes de sarcasme, pour notre plus grand bonheur. Quant à la plume de Nicolas, elle est toujours aussi fluide, vive, toute en émotion. Ses personnages sont profondément humains, attachants, vrais. J'ai particulièrement été touchée du lien qui unissait Bérengère à sa mamie Orly. Elle m'a fait penser à Poupette, la grand-mère qu'incarnait Denise Grey dans La Boum !

    Aucun doute, Une folie passagère est un feel good book, à la fois léger, virevoltant et aérien. C'est un incontournable de l'été !
    https://the-fab-blog.blogspot.com/2019/07/mon-avis-sur-une-folie-passagere-de.html

  • add_box
    Couverture du livre « Une folie passagère » de Nicolas Robin aux éditions Anne Carriere

    Bill sur Une folie passagère de Nicolas Robin

    Bérangère exerce le métier dont elle rêvait depuis toute petite quand elle passait ses vacances chez sa mamy d'Orly ... 

    Cette mamy qui, un jour, lui avait offert une panoplie d'hôtesse de l'air ...

    Bérangère, aime tellement son métier, qu'elle émaille ses conversations de slogans...
    Voir plus

    Bérangère exerce le métier dont elle rêvait depuis toute petite quand elle passait ses vacances chez sa mamy d'Orly ... 

    Cette mamy qui, un jour, lui avait offert une panoplie d'hôtesse de l'air ...

    Bérangère, aime tellement son métier, qu'elle émaille ses conversations de slogans publicitaires de sa belle compagnie comme 'je fais du ciel le plus bel endroit de la terre' ...

    Bérangère est une hôtesse de l'air de quarante ans avec douze mille heures de vol au compteur, quelques amants passagers qui n'ont jamais souhaiter rester plus longtemps avec elle, des parents et une sœur dans l'Enseignement donc toujours disponibles pour les repas de famille ... mais pas elle qui préfère le bout du monde ! 

    Sauf que ... son horloge biologique la rappelle à l'ordre

    Ce roman est le récit d'un vol pas comme les autres : entre vieille dame qui perd un peu la tête, groupe de passagers bruyants, enfant-roi odieux et jeunes mariés pressés ... 

    Un vol où Bérangère déploiera tous ses talents connus et cachés ! 

    Un roman très sympathique où les personnages sont plus vrais que nature, les situations réelles ou fortement inspirées de la réalité ...

    Un roman que j'ai découvert sur la table des nouveautés de ma médiathèque et qui m'a donné envie de découvrir les autres productions de l'auteur ...

    Un roman idéal pour accompagner des vacances d'été ....

  • add_box
    Couverture du livre « Une folie passagère » de Nicolas Robin aux éditions Anne Carriere

    Lex_Libris_ sur Une folie passagère de Nicolas Robin

    Berangère, quarante ans, célibataire, sans enfant, hôtesse de l'air, un peu coincé dans sa robe rétro et son chignon banane. Bérangère a le sourire de l'hôtesse de l'air bien comme il faut, ne laisse jamais apparaitre ses humeurs, ses sentiments, ses ressenties, ses envies.

    Un matin, tout...
    Voir plus

    Berangère, quarante ans, célibataire, sans enfant, hôtesse de l'air, un peu coincé dans sa robe rétro et son chignon banane. Bérangère a le sourire de l'hôtesse de l'air bien comme il faut, ne laisse jamais apparaitre ses humeurs, ses sentiments, ses ressenties, ses envies.

    Un matin, tout bascule ! Bérangère est jetée comme une vieille chaussettes par son mec du moment, une mère prise de tête car sa fille n'est pas comme elle l'aurait voulu, un taxi qui n'avance pas dans les bouchons avec un chauffeur gênant, un colis suspect dans l'aéroport, et enfin un vol raté a cause du retard.
    Bérangère se retrouve donc sur un nouveau vol pour Vancouver, un vol qui risque d'être plus que mouvementé, jusqu'au drame !

    Nicolas Robin caricature la société actuelle avec brio, entre les accro aux réseaux sociaux, les pervers, le mec sur de soi qui se prend pour un mannequin, la vision que la vie est ratée dès qu'on a quarante ans sans enfant et sans mari... Nicolas Robin nous fait aussi découvrir a travers ses lignes le métier d'hôtesse de l'air, on sent une certaine admiration pour ses professionnels au sang froid en toute circonstance.

    Des successions de moments tous plus drôles les uns que les autres s'enchainent, un personnage principal attachant. Nicolas Robin avec une plume léger telle un avion dans les airs, tantôt comique, tantôt cynique, dévoile un roman frais, piquant, idéal pour ce début d'été.

    A travers "une folie passagère", j'ai découvert Nicolas Robin, premier roman que je lis de cet auteur, qui m'a donné un bon moment de lecture avec ce roman pleins d'humour, avec un petit côté bienveillant et tendre.