Nicolas Feuz

Nicolas Feuz

Nicolas Feuz a étudié le droit à l'Université et obtenu le brevet d'avocat, avant d'être élu en 1999 comme juge d'instruction, en 2008 comme président du collège des juges d'instruction, et enfin en 2011 comme procureur de cette petite République helvétique. 
Marié et père de deux enfants, il s'es...

Voir plus

Nicolas Feuz a étudié le droit à l'Université et obtenu le brevet d'avocat, avant d'être élu en 1999 comme juge d'instruction, en 2008 comme président du collège des juges d'instruction, et enfin en 2011 comme procureur de cette petite République helvétique. 
Marié et père de deux enfants, il s'est lancé dans l'écriture de romans noirs en 2010.

Avis (26)

  • add_box
    Couverture du livre « L'ombre du renard » de Nicolas Feuz aux éditions Slatkine Et Cie

    Sy Dola sur L'ombre du renard de Nicolas Feuz

    Tout d'abord un grand merci aux éditions Slatkine et Cie pour l'envoi de ce livre en avant-première.

    2018, un mafieux libéré d'une façon impromptue est retrouvé,  deux jours après  assassiné, atrocement  mutilé sur les hauteurs de Bastia, dans un couvent qui aurait eu un rôle avec la...
    Voir plus

    Tout d'abord un grand merci aux éditions Slatkine et Cie pour l'envoi de ce livre en avant-première.

    2018, un mafieux libéré d'une façon impromptue est retrouvé,  deux jours après  assassiné, atrocement  mutilé sur les hauteurs de Bastia, dans un couvent qui aurait eu un rôle avec la disparition du trésor de Rommel en 1943 lors de la débâcle allemande.
    En Suisse, à Neuchâtel, un toxicomane, victime d'hallucinations, s'immole sous les yeux de son amie, qui nest autre qu'une policière en mission avec en charge de remonter une filière de trafic de drogue et au domicile du toxicomane , est retrouvée une grosse somme d'argent provenant dune d'une bijouterie et dont le propriétaire est aussi retrouvé mort assassiné.
    Quel rapport existe-t-il entre ses meurtres ?
    Pour le savoir, il faut vous mettre à la lecture de ce polar très bien documenté et qui vous tiendra en haleine avec ses nombreux rebondissements et qui vous emmènera là où vous ne vous y attendez pas.

    Hâte de lire les autres ouvrages de cet auteur. Beau coup de cœur

  • add_box
    Couverture du livre « L'ombre du renard » de Nicolas Feuz aux éditions Slatkine Et Cie

    Les livres de K79 sur L'ombre du renard de Nicolas Feuz

    Ce que j’apprécie dans le monde du polar, c’est que les lectures ne sont jamais vraiment les mêmes. Il est bien sûr toujours question d’enquêtes policières, mais les auteurs appréhendent le genre de différentes façons. Certains approfondissent des personnages forts auxquels on s’attache,...
    Voir plus

    Ce que j’apprécie dans le monde du polar, c’est que les lectures ne sont jamais vraiment les mêmes. Il est bien sûr toujours question d’enquêtes policières, mais les auteurs appréhendent le genre de différentes façons. Certains approfondissent des personnages forts auxquels on s’attache, d’autres s’attardent sur l’atmosphère pour créer une ambiance ou traiter du social et d’autres encore s’appliquent à étoffer leur intrigue pour nous tenir en haleine. Et enfin, il y a la catégorie à laquelle appartient Nicolas Feuz, qui pourrait se résumer par « Droit au but».

    En effet, dans ce livre, pas de gras, l’auteur mise tout sur l’efficacité. On entre très vite dans le vif du sujet. Les chapitres sont courts (3 ou 4 pages) et les scènes d’actions se succèdent sans répit. La plume de l’auteur est accessible et participe à la fluidité de l’histoire. La lecture se fait à cent à l’heure. On ne peut plus de reprendre son souffle et on enchaîne les pages à une cadence folle. Lancé à toute vitesse, on n’a pas le temps d’admirer le paysage ou de réfléchir à la condition humaine. On se fait embarquer par le rythme pour mieux se laisser surprendre par les rebondissements et les retournements de situations.

    Nicolas Feuz propose un rapport action/page très élevé qui réalise parfaitement son objectif. De la première à la dernière ligne, le lecteur a la tête dans le guidon. Le scénario est bien ficelé et réserve au lecteur son lot de surprises. Pour ma part, j’ai dévoré les aventures du procureur et de sa greffière en 2/3 heures. Même si cette brièveté est un handicap à l’impact que va laisser cette aventure dans mon esprit, je conseille fortement « L’ombre du renard » pour l’efficacité de ce polar et pour la dose d’adrénaline qu’il va vous injecter !

    http://leslivresdek79.com/2019/09/17/489-nicolas-feuz-lombre-du-renard/

  • add_box
    Couverture du livre « L'ombre du renard » de Nicolas Feuz aux éditions Slatkine Et Cie

    mavic_lit sur L'ombre du renard de Nicolas Feuz

    Clairement, Nicolas Feuz place la barrière très haute avec son dernier thriller. Un page Turner qui vous tiens en haleine pendant 300 pages.

    De rebondissements en explications, l'auteur ne laisse rien au hasard pour mon plus grand plaisir.

    Aujourd'hui, je vous parle de L'ombre du renard de...
    Voir plus

    Clairement, Nicolas Feuz place la barrière très haute avec son dernier thriller. Un page Turner qui vous tiens en haleine pendant 300 pages.

    De rebondissements en explications, l'auteur ne laisse rien au hasard pour mon plus grand plaisir.

    Aujourd'hui, je vous parle de L'ombre du renard de Nicolas Feuz aux éditions slatkine & cie.

    Qu’on se le dise, malgré ma #depressionlitteraire du moment, l’envie de lire est toujours présente même si je mets 4 fois plus de temps à lire. Et pour ceux qui suivent mes aventures sur Insta, vous avez pu voir que me concentrer sur un seul livre a été compliqué.

    Bref, tout ça pour dire que l’ombre du renard embarque dès les premières pages en commençant sur un meurtre très imagé… c‘est d’ailleurs un peu la touche de Nicolas Feuz qui capte l’attention du lecteur par des scènes marquantes à l’entrée du livre.

    Cela permet de donner le ton à l’histoire qui va suivre et de donner du rythme à un récit qui ne connaît que très peu de temps mort.

    D’autant que cette fois-ci on retrouve les protagonistes rencontrés dans Le miroir des âmes ce qui nous permet de les connaître davantage et de continuer à évoluer à leur côté.

    D’ailleurs je trouve que ce trio, Tanja Flavie et Norbert se complètent totalement, chacun apportant leurs forces dans les faiblesses de l’autre.

    Et cette fois-ci, il se retrouve avec une série de meurtres sur le dos qui les mèneront jusqu’en Corse, sur les pas du Trésor de Rommel, disparu lors de la Seconde Guerre mondiale.

    Et pour nous imprégner de cette période qui mène jusqu’à l’enquête actuelle, l’auteur alterne entre passé et présent jusqu’à nous conduire au dénouement final.

    Cette alternance ainsi que les points de vue différent permet d’avancer dans sa lecture sans ressentir ne serait-ce qu’un peu d’ennui.

    Mais surtout c’est l’envie irrépressible de tourner chaque page qui m’a pris à la gorge afin de connaître la finalité de toute cette intrigue qui dure depuis plus de 50 ans.

    Et ceci est également en partie du au fait que l’auteur manie avec une certaine habilité l’art du suspense, d’où l’effet page turner. Un effet qui est présent depuis horrora borealis mais qui s’améliore de livre en livre.

    Avec des chapitres courts en prime pour augmenter une tension déjà bien palpable, aucun doute que ce livre ne fera pas long feu entre vos mains.

    En bref,
    Vengeance, complot et histoire seront de la partie. Voici un troisième livre qui surpasse les précédents tant dans l’intrigue que dans sa construction narrative.

    Même si les ingrédients sont sensiblement identiques, ils constituent avant tout la marque de fabrique de Nicolas feu. L’ombre du renard est prenant, oppressant et intrigant. De découverte en découverte, vous n’êtes jamais vraiment au bout de vos surprises et l’auteur parvient à vous tenir en haleine jusqu’à la dernière page.

    Et après ? Et bien j’attends la suite avec encore plus d’impatience.

  • add_box
    Couverture du livre « L'ombre du renard » de Nicolas Feuz aux éditions Slatkine Et Cie

    Bookliseuse sur L'ombre du renard de Nicolas Feuz

    Dès le début du roman, nous sommes prévenu, sur l’ambiance générale que sera celle du livre. Vincent Mariani, petit escroc corse, est libéré de la prison de Borgo, en Corse, 4 mois après avoir braqué une bijouterie. Dès sa sortie, il tombera dans un guet-appens, torturé, il va mourir dans...
    Voir plus

    Dès le début du roman, nous sommes prévenu, sur l’ambiance générale que sera celle du livre. Vincent Mariani, petit escroc corse, est libéré de la prison de Borgo, en Corse, 4 mois après avoir braqué une bijouterie. Dès sa sortie, il tombera dans un guet-appens, torturé, il va mourir dans d’atroces souffrances.

    09/1943 Bastia- Corse
    Une cargaison secrète appartenant à l’armée Allemande coule dans les eaux corses : prends naissance le mythe du trésor de Rommel

    De nos jours

    Le procureur Jemsen, a lourdes séquelles psychologiques depuis l’attentat de Neuchâtel. Heureusement, il est soutenu par sa greffière et amie Flavie Keller.

    Flavie, vit une relation compliquée avec l’inspecteur Tanja Stojkaj, elle s’inquiète fortement, quand celle-ci part en mission d’infiltration en corse, d’autant plus quand elle n’a aucune nouvelle de celle-ci durant depuis plusieurs jours.

    Ce roman alterne entre passé et présent avec brio, nous permettant de suivre facilement l’histoire. On apprend un pan de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, peu abordé.

    L’auteur nous emmène dans une direction, nous laissant entrevoir, à chaque page, la vérité, puis, d’un coup, on ne voit rien venir, un rebondissement survient, tout se que l’on pensait savoir est remis en question, et on se rend compte, que l’on était à côté de la plaque !

    Une fin à cent à l’heure, les lignes, les pages, défilent à toute vitesse, on est engloutie dans le tourbillon des événements qui s’enchaînent à un rythme infernal, et, là, on est sans voix devant cette fin explosive, on ne voit rien venir, on ne comprend pas ce qui se passe…

    Une superbe découverte, un auteur que je vais suivre. Seule déception, ne pas avoir lu avant “Le miroir des âmes” qui met en scène pour la première fois notre trio de héros.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !