Nicolas Ancion

Nicolas Ancion
Nicolas Ancion est né en 1971. De Liège à Carcassonne, en passant par Bruxelles ou Madrid, il fait étape là où poussent les mots. Depuis une quinzaine d'années, il réinvente le monde à travers des histoires loufoques : plusieurs romans, de nombreuses nouvelles, un fatras de poésies, des feuilleto... Voir plus
Nicolas Ancion est né en 1971. De Liège à Carcassonne, en passant par Bruxelles ou Madrid, il fait étape là où poussent les mots. Depuis une quinzaine d'années, il réinvente le monde à travers des histoires loufoques : plusieurs romans, de nombreuses nouvelles, un fatras de poésies, des feuilletons pour le web ou la radio et bien d'autres choses encore. Ses nouvelles ont été couronnées par différents prix littéraires.

Avis (2)

  • Couverture du livre « Nous sommes tous des playmobiles » de Nicolas Ancion aux éditions Espace Nord

    ludiwine bonnefoy sur Nous sommes tous des playmobiles de Nicolas Ancion

    "Nous sommes tous des playmobiles" est un recueil de nouvelles. Dix textes à l'humour incisif et absurde. De l’humour Belge a 100%. Nicolas Ancion nous distille des petites histoires presque ordinaires, des tranches de vie où il suffit d’une toute petite chose pour que la réalité dérape et...
    Voir plus

    "Nous sommes tous des playmobiles" est un recueil de nouvelles. Dix textes à l'humour incisif et absurde. De l’humour Belge a 100%. Nicolas Ancion nous distille des petites histoires presque ordinaires, des tranches de vie où il suffit d’une toute petite chose pour que la réalité dérape et prenne un tournant absurde mais aussi devienne une grande aventure partie d’un rien.
    Les héros de ses textes sont toujours des petites gens, des moins que rien, des chômeurs, des étrangers, des gens dans la galère, des galériens de la vie…. Des hommes et des femmes de la vie ordinaire finalement !
    Comme je le disais au-dessus c’est de l’humour Belge alors nous les français déjà on ne comprend pas forcement tout et il faut le dire, on en prend un peu pour notre grade (Bruxelles Insurrection) donc il ne faut pas être trop chauvin ou susceptible pour lire ce recueil.
    Comme dans tout recueil de nouvelles il y a du bon et du moins bon !! "Moi, je dis qu'il y a une justice", la première nouvelle, m'a beaucoup plu. La fin m’a surprise et ce recueil commençait vraiment très bien. "La tache de sauce'" est également une très bonne nouvelle, qui montre que parfois la vie peut changer du tout au tout à cause d'une toute petite chose comme une tache de sauce.
    Ensuite j’ai eu plus de mal, en particulier avec « Bruxelles Insurrection » même si je trouve l’idée très bien, pour moi française et fan de littérature cette histoire ou les héros s’attaquent à la langue française m’a été presque indigeste.

    Après il y en a des meilleurs, comme « George et le dragons » qui est plus poétique ou « j’apprends a bien tuer » avec un humour noir et acerbe et une fin vraiment sympa.
    Je ne les ai pas toutes retenue alors que je viens de le terminer donc je crois que ces nouvelles ne m’ont marqué plus que ça mais ça reste très sympathique à lire et ça se lit aussi très rapidement car elles sont courtes donc quand on a 5 minutes on peut en lire une et reprendre plus tard sans se couper dans une histoire.
    Je le conseil car il y a vraiment du bon, c’est à découvrir !!

  • Couverture du livre « L'homme qui valait 35 milliards » de Nicolas Ancion aux éditions Luc Pire

    Véronique Beauvois sur L'homme qui valait 35 milliards de Nicolas Ancion

    Je voulais découvrir cet auteur liégeois. J'ai surtout aimé les liens avec ma ville et la sidérurgie.

    Je voulais découvrir cet auteur liégeois. J'ai surtout aimé les liens avec ma ville et la sidérurgie.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com