Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Neil Gaiman

Neil Gaiman
Né en 1960 en Angleterre, Neil Gaiman vit aux États-Unis. Salué comme un surdoué par Stephen King, lu dans le monde entier, il est l'auteur d'un chef d'oeuvre d'humour anglais co-écrit avec la star anglaise Terry Pratchett, De bons présages, de BD devenues cultes (The Sandman, Violent Cases, Si~a... Voir plus
Né en 1960 en Angleterre, Neil Gaiman vit aux États-Unis. Salué comme un surdoué par Stephen King, lu dans le monde entier, il est l'auteur d'un chef d'oeuvre d'humour anglais co-écrit avec la star anglaise Terry Pratchett, De bons présages, de BD devenues cultes (The Sandman, Violent Cases, Si~al/Bruit), de livres pour la jeunesse (et de nombreux romans et nouvelles dont son best-seller American Gods (prix Hugo, Nébula, Bram Stoker et Locus) parus Au diable vauvert.

Avis sur cet auteur (59)

  • add_box
    Couverture du livre « Stardust » de Neil Gaiman aux éditions J'ai Lu

    May The Bookshowl sur Stardust de Neil Gaiman

    Ça c'est ce que j'appelle une quatrième de couverture parfaite ! le résumé nous en dit juste assez pour nous donner envie de lire le livre, sans nous gâcher l'histoire en nous en disant trop. Bon, d'accord, j'avoue avoir vu le film avant d'avoir lu le livre, mais je m'en souvenais que très, très...
    Voir plus

    Ça c'est ce que j'appelle une quatrième de couverture parfaite ! le résumé nous en dit juste assez pour nous donner envie de lire le livre, sans nous gâcher l'histoire en nous en disant trop. Bon, d'accord, j'avoue avoir vu le film avant d'avoir lu le livre, mais je m'en souvenais que très, très vaguement. En fait, je me souvenais juste avoir plutôt bien aimé l'histoire, sans pour autant me souvenir des détails de celle ci. Aussi, j'ai lu ce livre sans vraiment m'attendre à quelque chose en particulier, sans vraiment savoir ce qui allait s'y passer. Et j'ai adoré me souvenir de cette histoire magnifique.

    L'histoire en elle même est vraiment superbe, pleine de surprises, d'imagination et vraiment admirablement bien orchestrée. Mais en fait, ce qui fait tout le charme du livre, c'est les différentes histoires qui y sont présentées. Il y a l'histoire principale, celle avec Tristran, mais autour de celle ci d'autres florissent au fur et à mesure. Ces histoires n'ont vraiment rien à voir avec celle de Tristran, du moins, c'est ce que l'on pense au début, tout en sachant qu'elles finiront par se croiser à un moment ou un autre. Et c'est ça qui est purement prenant : on veut savoir ce qui va se passer ; qu'est ce que cette sorcière fait dans le récit alors que rien ne semble la lier à l'histoire ; qui deviendra le maître de Stormhold ? Et certains dénouements sont purement inattendus !

    A vrai dire, la seule chose qui m'ai empêché de mettre ce livre dans mes coups de coeur est le style de Neil Gaiman... Je ne sais comment l'expliquer, mais j'ai trouvé le style de Neil Gaiman vraiment très, comment dire... froid, je crois que c'est le mot. Je trouve qu'il n'a pas choisit d'étoffer les bonnes choses. le monde, par exemple, Féerie, a bénéficié de beaucoup plus de descriptions, de profondeur et d'anecdotes adorables que les personnages et leurs relations. J'aurais aimé suivre l'évolution de la relation entre les deux personnages principaux, mais non, rien. Aussi, lorsque la fin arrive, ça vous tombe dessus d'un coup, et c'était plutôt bizarre.

    Les personnages, à cause de ce qui a été mentionné plus haut, semblent désespérément vides et niais ou alors complètement froids et effrayants. J'ai pas vraiment réussi à m'attacher à eux, vu qu'ils n'étaient pas assez étoffés. Neil Gaiman a vraiment mis tout ses efforts dans l'histoire en fait. Elle est superbe, mais c'est un peu dommage tout de même.

    Ce fut cependant une jolie lecture dont je garderais un bon souvenir. L'histoire est vraiment recherchée et aboutie, elle prend pleins de tournants inattendus. Ca se lit bien. Non, ça se dévore !

    http://bookshowl.blogspot.fr/2013/09/stardust-neil-gaiman.html

  • add_box
    Couverture du livre « Coraline » de Neil Gaiman et Dave Mckean aux éditions Albin Michel Jeunesse

    May The Bookshowl sur Coraline de Neil Gaiman - Dave Mckean

    Je me suis gardée d'aller voir le film lorsqu'il est sorti au cinéma car je voulais absolument lire le livre avant. Et c'est vraiment longtemps après, en trouvant dans une librairie par hasard la magnifique édition anglaise pour le 10e anniversaire, que j'ai enfin pu lire le livre.

    Si c'est...
    Voir plus

    Je me suis gardée d'aller voir le film lorsqu'il est sorti au cinéma car je voulais absolument lire le livre avant. Et c'est vraiment longtemps après, en trouvant dans une librairie par hasard la magnifique édition anglaise pour le 10e anniversaire, que j'ai enfin pu lire le livre.

    Si c'est indéniablement un livre pour enfants, qu'il se lit très vite et qu'il est assez simple, j'ai tout simplement adoré. A vrai dire j'adore les livres pour enfants car ils vont justement droit au but, ils sont concis et précis. On entre tout de suite dans le récit sans préambule et l'aventure que l'on vit avec Coraline, si elle semble parfois déjà-vu, est vraiment chouette !

    Le style de Gaiman est toujours aussi froid, mais contrairement à dans Stardust (que j'ai chroniqué ici) j'ai trouvé que ce recul qu'il met entre le récit et le personnage marche vraiment bien dans Coraline car il accentue l'ambiance pesante et mystérieuse et nous permet d'aisément nous reconnaître en l'héroïne.

    Si l'histoire ne vous semblera pas très effrayante à vous, adultes, durant ma lecture je me suis vraiment mise à la place d'un enfant et l'histoire a vraiment de quoi donner des cauchemars. C'est en effet un roman très graphique, on s'imagine très bien les horreurs que voit Coraline. Neil Gaiman a en plus de cela le soucis du détail et ne laisse vraiment rien de côté.

    Très inspiré d'Alice aux Pays des Merveilles, surtout le chat noir que croise Coraline qui répond toujours par énigmes comme le fait le chat du Cheshire, l'ambiance est cependant différente, notamment grâce a l'héroïne : Coraline est attachante car elle est forte, au fond d'elle elle a peur mais elle ne le montre pas et continue à avancer. Elle est un bon et adorable exemple à suivre. Et elle n'est pas aussi nunuche qu'Alice et ne pose pas sans arrêt de questions comme elle.

    Coraline est donc un livre vraiment parfait pour les enfants qui auraient envie de se faire un peu peur, et pour les adultes c'est une bonne petite pause entre deux livres plus intenses. Dans tous les cas, c'est une petite perle à lire.

    Un dernier petit mot sur la fameuse édition du 10e anniversaire que j'ai eu la chance de pouvoir trouver : la couverture est magnifique, et les illustrations par Chris Riddell que l'on retrouve à l'intérieur, si j'aurais préféré qu'elles se retrouvent au moment précis qu'elles illustrent au lieu d'apparaître avant chaque début de chapitre et de spoiler un peu, sont vraiment magnifiques ! Jugez par vous même avec le petit échantillon sur mon blog (qui ne risque pas de vous spoiler au moins)

    http://bookshowl.blogspot.fr/2015/07/coraline-neil-gaiman.html

  • add_box
    Couverture du livre « L'étrange vie de Nobody Owens » de Neil Gaiman aux éditions Albin Michel

    Alain Lesage sur L'étrange vie de Nobody Owens de Neil Gaiman

    J'ai dévoré ce livre. On est captivé par cette histoire.

    J'ai dévoré ce livre. On est captivé par cette histoire.

  • add_box
    Couverture du livre « L'étrange vie de Nobody Owens » de Neil Gaiman aux éditions Albin Michel

    mélody gasnier sur L'étrange vie de Nobody Owens de Neil Gaiman

    J'ai adoré ce livre tout en poésie, avec des illustrations magnifiques. C'est un roman jeunesse que je conseille. Voici ma chronique:
    https://lasorcieredesmots.wordpress.com/2015/02/11/letrange-vie-de-nobody-owens/

    J'ai adoré ce livre tout en poésie, avec des illustrations magnifiques. C'est un roman jeunesse que je conseille. Voici ma chronique:
    https://lasorcieredesmots.wordpress.com/2015/02/11/letrange-vie-de-nobody-owens/