Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Nathalie Azoulai

Nathalie Azoulai
Nathalie Azoulaï est écrivain, traductrice et fan de mode. Elle a accepté avec plaisir de relever le défi d'écriture de ce livre documentaire sur un sujet qui la passionne.

Avis sur cet auteur (26)

  • add_box
    Couverture du livre « La fille parfaite » de Nathalie Azoulai aux éditions P.o.l

    Jo_Ly sur La fille parfaite de Nathalie Azoulai

    La fille parfaite s'appelle Adèle. Modèle. Papa rêvait d'une matheuse couverte de récompenses. Pour qui on aurait ouvert ce monde d'hommes, celui des sciences, des calculs complexes. de l'univers.
    Adèle modèle plie, avec joie. Compte et recompte et compte encore, son quotidien bercé de...
    Voir plus

    La fille parfaite s'appelle Adèle. Modèle. Papa rêvait d'une matheuse couverte de récompenses. Pour qui on aurait ouvert ce monde d'hommes, celui des sciences, des calculs complexes. de l'univers.
    Adèle modèle plie, avec joie. Compte et recompte et compte encore, son quotidien bercé de théorèmes et de théories.
    La fille parfaite s'appelle Rachel. Dans sa famille, on parle la langue de Proust et de Kafka. Les mots ont le pouvoir. Tous les pouvoirs. Rachel fera des livres. Elle aura bien tenté un écart vers les maths... avant de faire plaisir à papa et maman et de poursuivre des études de lettres.
    Malgré cette dichotomie lettres/sciences, entre elles va se nouer une amitié fusionnelle. Empreinte de compétition et de tendresse. Pour leurs parents, elles tenteront d'atteindre ce rôle de fille modèle.
    La fille parfaite serait bien évidemment la contraction de ces deux-là.
    Mais Adèle, à quarante-six ans, mère d'un petit garçon, épouse d'un homme attentionné, se suicide.
    Et Rachel la rattrape.
    Trop tard pour la vie, trop tard pour détacher la corde autour de son cou. Elle la rattrape avec les mots. Raconter. Raconter Rachel la matheuse. Lui offrir un livre. Comme un ultime cadeau ou une ultime victoire...
    Nathalie Azoulai trouve les bons mots, le bon rythme, pour dire cette amitié passionnelle, qui parfois se fuit, parfois se foudroie.
    Lecture dans le cadre du #prixfrancoisesagan2022

  • add_box
    Couverture du livre « La fille parfaite » de Nathalie Azoulai aux éditions P.o.l

    Miss Marple sur La fille parfaite de Nathalie Azoulai

    Rachel Adèle, Adèle Rachel ! Qui est la fille parfaite ?
    La survivante ou la morte ?
    Deux vies opposées et pourtant similaires, Rachel littéraire dans l’âme et dans sa famille de grands discuteurs férus de littérature et Adèle, vivant avec sa mère, plutôt absente et repoussoir et son père qui...
    Voir plus

    Rachel Adèle, Adèle Rachel ! Qui est la fille parfaite ?
    La survivante ou la morte ?
    Deux vies opposées et pourtant similaires, Rachel littéraire dans l’âme et dans sa famille de grands discuteurs férus de littérature et Adèle, vivant avec sa mère, plutôt absente et repoussoir et son père qui depuis l'enfance l’entraîne chaque jour à résoudre des problèmes de plus en plus compliqués, expliquant que la science a réponse à tout !
    Elles sont amies et très brillantes, tellement brillantes que Rachel décide de passer un bac scientifique alors que ce n'aurait pas été son choix premier ;
    et leurs chemins divergent de nouveau ! Elles se retrouveront régulièrement, une amitié en dents de scie !
    Je fais partie de ceux qui ont bien aimé le livre, je m'y suis d'ailleurs retrouvée, spécialement lors des discussions entre littéraires et scientifiques et il est normal de se sentir repartir dans les années 80 !! c'était la période choisie me semble t'il !
    Quant aux propos réducteurs sur les filles littéraires ou ambigus pour le scientifiques, je ne les ai pas vécus comme tels, car c'était la façon de voir en cette fin de XX eme siècle, comme disent mes petits enfants !
    J'ai également apprécié le style nature de l'autrice et aimerais bien lui demander si cette histoire est la sienne ou celle d'une proche,, tant les détails me semblent convaincants.
    J'ai fait circuler le livre autour de moi et il fait l'unanimité !

  • add_box
    Couverture du livre « La fille parfaite » de Nathalie Azoulai aux éditions P.o.l

    Yves Lambert sur La fille parfaite de Nathalie Azoulai

    La fille parfaite – Nathalie Azoulai

    Rachel et Adèle sont d’une amitié fusionnelle. Plus que des amies, elles sont comme sœurs et se complètes.

    Adèle aime la littérature et les mathématiques, mais son père exige que sa fille ne retienne que les mathématiques et la science. Il explique que...
    Voir plus

    La fille parfaite – Nathalie Azoulai

    Rachel et Adèle sont d’une amitié fusionnelle. Plus que des amies, elles sont comme sœurs et se complètes.

    Adèle aime la littérature et les mathématiques, mais son père exige que sa fille ne retienne que les mathématiques et la science. Il explique que les lettres, la philosophie, la poésie sont propices à la mélancolie, voire à la folie, qu’au moins, les maths et les équations serrent l’esprit dans un étau qui l’empêche de dériver.

    Rachel de son côté n’envisage qu’une carrière littéraire. Chez elle, on aime les phrasés, les joutes oratoires. C’est elle qui raconte l’histoire du livre et c’est elle aussi qui s’inclinera à suivre Rachel dans l’option math-physique pendant trois années. Mais après ces quelques années, elle reprendra son chemin littéraire.

    Leurs routes vont prendre des chemins différents.

    Chacune aura une très belle carrière.

    Elles continueront à se voir, s’ausculter, échanger avec des fréquences espacées qui marqueront leurs esprits…
    Nathalie Azoulai a souhaité marquer de suite l’esprit du lecteur en annonçant la mort par pendaison d’Adèle. Elle relatera la forte complicité de deux âmes cultivées où l’utilisation de l’ultracrépidarianisme fait taire le monde littéraire sur celui des mathématiques-physiques.

    L’autrice a exploré avec intelligence ces deux mondes, ouvert pour l’un, fermé pour l’autre et ainsi conjugué une réconciliation sous un roman qui est digne d’intérêt.

  • add_box
    Couverture du livre « La fille parfaite » de Nathalie Azoulai aux éditions P.o.l

    Passemoilelivre sur La fille parfaite de Nathalie Azoulai

    Rachel et Adèle, deux filles de familles bourgeoises sont amies à l’adolescence. Leur milieu familial les prédispose à des cursus d’études universitaires distinctes, Rachel, après des études littéraires sera écrivaine et Adèle mathématicienne. L’amitié qui les lie est inconstante, de longues...
    Voir plus

    Rachel et Adèle, deux filles de familles bourgeoises sont amies à l’adolescence. Leur milieu familial les prédispose à des cursus d’études universitaires distinctes, Rachel, après des études littéraires sera écrivaine et Adèle mathématicienne. L’amitié qui les lie est inconstante, de longues périodes de silence sont jalonnées par des épisodes de retrouvailles fusionnelles. On apprend très vite qu’Adèle mettra fin à ses jours à l’âge de 46 ans, le motif de sa décision restant très flou pendant tout le roman. Après une lecture agréable je ne discerne guère le message de l’autrice, les deux femmes évoluant selon des canons familiaux établis, quelle est la fille parfaite ? L’écrivaine à succès qui parcourt le monde ? Ou la mathématicienne brillante à qui il ne manque que la prestigieuse médaille fields ?

Ils suivent Nathalie Azoulai

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com