Rejoignez gratuitement le réseau des passionnés de lecture !  Je m'inscris

Nam-Joo Cho

Nam-Joo Cho

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (8)

  • add_box
    Couverture du livre « Kim Jiyoung, née en 1982 » de Nam-Joo Cho aux éditions Nil

    Bill sur Kim Jiyoung, née en 1982 de Nam-Joo Cho

    Kim Ji Young a grandi dans une famille de parents très occupés. Le père, employé modèle ne gagnait pas assez pour satisfaire les besoins de la famille. Au fil de petits boulots à la maison, puis propriétaires de petits commerces, ils ont gagné assez d'argent pour permettre à leurs enfants de...
    Voir plus

    Kim Ji Young a grandi dans une famille de parents très occupés. Le père, employé modèle ne gagnait pas assez pour satisfaire les besoins de la famille. Au fil de petits boulots à la maison, puis propriétaires de petits commerces, ils ont gagné assez d'argent pour permettre à leurs enfants de faire des études supérieures.

    Bien sûr, le benjamin, seul enfant mâle, fut privilégié et libre de corvées domestiques, mais ce n'est qu'une fois à l'université que Kim Ji Young découvrit vraiment le triste sort des femmes coréennes, condamnées au foyer à plus ou moins courte échéance ! 

    En effet, dès l'annonce d'une maternité, et au plus tard après l'accouchement, les femmes de sa génération se résignent à demeurer au foyer ! 

    Et bizarrement c'est pour cela qu'on donne aux jeunes femmes les tâches les plus complexes, les dossiers les plus ardus ... parce qu'il n'est pas nécessaire de ménager leurs forces ... puisque elles ne restent dans les entreprises que quelques années ! 

    Au début de ce roman, Kim Ji Young semble atteinte d'un dédoublement de personnalité : elle se met à parler avec les intonations de sa mère,  copiant son apparence et ses attitudes.

    L'auteur déroule ensuite la vie de cette petite fille sage, étudiante studieuse, jeune épouse / communicante de choc / mère de famille ... jusqu'au craquage ! 

    S'ensuit une description de la vie au travail des jeunes coréennes entre harcèlement et burn-out jusqu'au chapitre de conclusion où la parole est donnée à un psy des plus machistes ! 

    Un roman disparate, dont la deuxième moitié prend l'allure d'un documentaire ou d'un ouvrage de sociologie avec pour fil rouge la vie de l'héroïne. 

    un roman que j'ai beaucoup apprécié ! 

    Un auteur dont je vais guetter les prochaines productions !

  • add_box
    Couverture du livre « Kim Jiyoung, née en 1982 » de Nam-Joo Cho aux éditions Nil

    Les Lectures de Cannetille sur Kim Jiyoung, née en 1982 de Nam-Joo Cho

    Kim Jiyoung est une jeune femme coréenne d’aujourd’hui. Contrairement à sa mère et à ses tantes qui durent quitter tôt l’école et accepter des emplois subalternes pour financer les études de leurs frères, rien ne l’a empêchée d’obtenir le diplôme de son choix et de décider de son orientation...
    Voir plus

    Kim Jiyoung est une jeune femme coréenne d’aujourd’hui. Contrairement à sa mère et à ses tantes qui durent quitter tôt l’école et accepter des emplois subalternes pour financer les études de leurs frères, rien ne l’a empêchée d’obtenir le diplôme de son choix et de décider de son orientation professionnelle. Mais, après une brève expérience dans une agence évènementielle, la naissance de sa petite fille peu après son mariage la contraint, bien malgré elle, à abandonner toute ambition personnelle pour endosser le rôle de mère au foyer.

    Partant de l’expérience vécue par les femmes de la génération précédente, évoquant les coutumes familiales mais aussi la manière dont l’école et l’éducation enracinent la notion de supériorité masculine dès le plus jeune âge, puis développant le vécu de Kim Jiyoung lors de ses études, de son début de vie professionnelle, et enfin, lors de son mariage et de sa grossesse, l’auteur nous livre un spectaculaire instantané sur la situation des femmes en Corée du Sud : même si des lois en faveur de l’égalité hommes-femmes ont été promulguées ces dernières décennies, même si des progrès se remarquent ne serait-ce qu’en ce qui concerne l’accès des filles à l’enseignement supérieur, la société en général y reste marquée par les traditions patriarcales qui ont durablement façonné les mentalités. Dans les faits, les Coréennes rencontrent de nombreux obstacles lorsqu’elles envisagent de faire carrière : tandis qu’il reste impossible de concilier maternité et vie professionnelle, les discriminations quotidiennes à leur encontre, mais aussi leurs propres comportements, depuis si longtemps conditionnés, les coincent sous un épais plafond de verre.

    Le style est efficace et lapidaire, le ton toujours factuel et les arguments confondants dans ce constat accablant et sans appel qui, on l’espère au vu du succès fracassant de ce livre en Corée, pourra peut-être contribuer à la cause des femmes dans ce pays, mais aussi ailleurs, les questionnements posés étant loin d’avoir trouvé toutes leurs réponses dans nos sociétés.

    Plongée passionnante au coeur de la société coréenne, réflexion claire et cinglante sur la condition féminine et les inégalités hommes-femmes, ce livre par ailleurs très agréable à lire est à mettre entre toutes les mains.

  • add_box
    Couverture du livre « Kim Jiyoung, née en 1982 » de Nam-Joo Cho aux éditions Nil

    Maju Twin Books sur Kim Jiyoung, née en 1982 de Nam-Joo Cho

    La couverture annonce d’emblée LE phénomène coréen à grands renforts de lettres capitales, elle étale les chiffres de ventes vertigineux tout en se vantant des nombreuses traductions… Cette accroche agressive a tendance à me faire fuir d’habitude, c’est d’ailleurs pour cela que je ne l’ai...
    Voir plus

    La couverture annonce d’emblée LE phénomène coréen à grands renforts de lettres capitales, elle étale les chiffres de ventes vertigineux tout en se vantant des nombreuses traductions… Cette accroche agressive a tendance à me faire fuir d’habitude, c’est d’ailleurs pour cela que je ne l’ai d’abord pas pris dans le catalogue NetGalley. Puis, en le voyant apprécié par de nombreux blogueurs et blogueuses, je me suis finalement laissée tenter par ce titre car il aborde un sujet qui me tient à cœur : la condition féminine.

    J’étais d’autant plus intriguée que le roman se passe en Corée du Sud, patrie de l’autrice et de la narratrice. Cette dernière, Kim Jiyoung, est frappée par une curieuse maladie dans l’introduction puis l’autrice nous ramène à son enfance dans les années 80 avant de nous raconter toute la vie de cette coréenne écrasée par une société encore très patriarcale. Ainsi, le roman est divisé en six parties qui sont autant de tranches de vie de Kim Jiyoung, comme des instantanés de la condition des femmes en Corée du Sud hier et aujourd’hui. Si, comme moi, vous ne connaissez pas grand-chose du Pays du matin calme, vous allez être surpris à mon avis. Je ne me doutais pas d’une société coréenne aussi traditionnelle, je voyais ce pays assez ouvert, assez en avance sur la question des droits des femmes. Force est de constater que je me trompais et que les expériences de cette coréenne résonneront pour toutes les autres femmes. Ce roman a une terrible portée universelle, malheureusement !

    Par exemple, le renoncement de Kim Jiyoung à son travail au profit de son enfant qui vient de naître est un exemple du livre auquel de nombreuses femmes de nos sociétés occidentales pourront facilement s’identifier. Tout au long du livre, de nombreuses situations vécues par Kim dans sa vie personnelle mais, surtout, dans les cadres scolaire et professionnel nous font bondir et mettent en exergue la puissance du patriarcat en Corée du Sud. Des années 80 à aujourd’hui, malgré quelques évolutions en termes d’opportunités de carrière et d’éducation, rien n’a vraiment changé pour les femmes concernant la répartition des tâches ménagères, la charge mentale, le plafond de verre ou encore le sexisme ordinaire et le harcèlement.

    Tout cela, ce roman le met très bien en lumière, si bien que tout le monde devrait le lire : hommes ou femmes. En revanche, on n’ouvre pas ce livre pour le style, il ne s’affiche d’ailleurs pas comme un objet littéraire. En fait, ce livre est à mi-chemin entre le roman et le récit journalistique, il oscille en permanence entre fiction assumée et compte-rendu de données objectives. Loin de nous assommer de chiffres, l’autrice appuie toutefois ses propos par des statistiques intégrées au roman, nous livrant ainsi une véritable enquête documentée. Cela nous fait réfléchir et finalement, l’intrigue fictionnelle est reléguée au second plan. Le ton neutre et détaché sans recherche de style littéraire propre colle donc parfaitement à la forme de cet ouvrage.

    Alors que ce texte féministe est imprégné de la culture coréenne et évoque des événements propres au pays, la voix de Kim Jiyoung a une résonance universelle pour toutes les femmes, peu importe leur condition. Nous pouvons toutes au moins nous identifier à elle à un moment de son histoire, de ses épreuves. Chacune se reconnaîtra dans son envie de faire écouter sa voix, de s’affirmer dans une société dominée par la tradition, dans son combat pour s’épanouir dans son travail et surtout, dans son envie de réaliser ses rêves ! On ne le lit pas pour son style mais pour la façon de dénoncer ces petites et grandes oppressions. À mettre entre toutes les mains !

    Chronique à lire aussi sur https://thetwinbooks.wordpress.com/2020/04/03/kim-jiyoung-nee-en-1982-cho-nam-joo/

  • add_box
    Couverture du livre « Kim Jiyoung, née en 1982 » de Nam-Joo Cho aux éditions Nil

    STOLL AUDEBEAU BENEDICTE sur Kim Jiyoung, née en 1982 de Nam-Joo Cho

    ce roman propose de nous éclairer sur la condition féminine.
    Effectivement, l'auteure nous dresse un portrait peu reluisant de ses compatriotes masculins. Et dévoile - enfin - ce que la femme coréenne subit tout au long de sa vie.

    ce roman propose de nous éclairer sur la condition féminine.
    Effectivement, l'auteure nous dresse un portrait peu reluisant de ses compatriotes masculins. Et dévoile - enfin - ce que la femme coréenne subit tout au long de sa vie.

Bibliographie de Nam-Joo Cho (1)

Thèmes en lien avec Nam-Joo Cho

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !