Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Nadia Coste

Nadia Coste
Née en 1979, Nadia Coste vit à Lyon et partage sa vie entre sa famille nombreuse et l'écriture de romans pour la jeunesse. Son dernier livre, Ascenseur pour le futur (Syros, 2014) a reçu le Prix Lire en poche.

Articles en lien avec Nadia Coste (1)

  • #Reportage : nos lecteurs participent aux salons littéraires
    #Salon : Quand les lecteurs rencontrent les auteurs

    Quand nos lecteurs participent aux salons littéraires Retrouvez leur reportage : Lire en Poche à Gradignan, la fête du livre au Château du Clos de Vougeot, La Fête du livre de Merlieux, Lisle Noir, les vendanges du Polar,

Avis sur cet auteur (11)

  • add_box
    Couverture du livre « Papa de papier » de Nadia Coste aux éditions Syros

    Réjane MARTEAU sur Papa de papier de Nadia Coste

    Bien écrit, très émouvant ce roman jeunesse dans lequel on voit évoluer Ayrton, jeune ado d'une dizaine années, témoin et victime de la violence d'un père au chômage. Une description du harcèlement moral et physique à travers les yeux d'un enfant, avec ce sentiment de culpabilité et de trouble...
    Voir plus

    Bien écrit, très émouvant ce roman jeunesse dans lequel on voit évoluer Ayrton, jeune ado d'une dizaine années, témoin et victime de la violence d'un père au chômage. Une description du harcèlement moral et physique à travers les yeux d'un enfant, avec ce sentiment de culpabilité et de trouble propres à cet âge, l'auteur nous emporte avec elle tout au long du récit. Une belle leçon sur un sujet difficile, de quoi ouvrir d'intéressantes discussions avec des adolescents.

  • add_box
    Couverture du livre « Jivana » de Nadia Coste aux éditions Actusf

    Les Fantasy d'Amanda sur Jivana de Nadia Coste

    Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com

    --- Quand l’originalité est au rendez-vous ---

    Si j’ai craqué pour Jivana, c’est avant tout parce que l’univers me semblait hors du commun. Des histoires de fées, il en existe beaucoup, c’est sûr, mais...
    Voir plus

    Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com

    --- Quand l’originalité est au rendez-vous ---

    Si j’ai craqué pour Jivana, c’est avant tout parce que l’univers me semblait hors du commun. Des histoires de fées, il en existe beaucoup, c’est sûr, mais l’auteure est parvenue à sortir des sentiers battus.

    En débutant ce one-shot – un spin-off de la saga Fedeylins que je n’ai jamais lue -, j’ai été propulsée dans un monde peuplé de fées, mais pas seulement. J’y ai également rencontré d’autres créatures, des insectes pour la plupart, et je dois avouer que c’était une première.

    Bon, pour être honnête avec vous, j’ai eu du mal à visualiser certaines scènes. En effet, jamais auparavant je n’ai eu pour héroïne une petite fée à peine plus grande que ma main, ce qui m’a un peu déstabilisée.

    J’ai néanmoins été conquise par les mythes développés autour des dieux et la plume légère de Nadia Coste.

    --- Un brin de surréalisme ---

    Comme indiqué dans le synopsis, Jivana cache en elle l’âme d’une déesse et j’ai trouvé ce concept tout aussi original que l’univers lui-même. Le hic, c’est que la relation de ces deux personnages m’a semblé idéalisée.

    Vivre dans le corps d’une autre ne doit pas être facile, tout comme abriter la présence d’un être plusieurs fois centenaire. Selon moi, cette cohabitation forcée aurait dû être à l’origine de conflits, au moins de temps à autre. Et pourtant, l’auteure a choisi de faire naître entre Jivana et Savironah une amitié indéfectible, un amour incommensurable. Ce reproche peut aussi s’étendre aux personnalités, un chouia caricaturées, de nos héroïnes.

    Bref, davantage de nuances n’aurait pas été de trop.

    --- Prêt pour l’aventure ? ---

    Jivana, c’est l’histoire d’une quête pour sauver le monde d’insectes dévoreurs. Ceux-ci s’en sont en effet pris au soleil, astre indispensable à la survie des Fedeylins et autres créatures. Les obstacles seront nombreux, les pièges parfois inévitables, mais Jivana fera preuve d’un courage infaillible pour atteindre son but.

    Voilà donc un ouvrage qui s’annonçait prometteur, même si la fin était prévisible et l’action un peu répétitive. Mais, mais, mais… Je n’ai pas accroché. Pourquoi ? Je suis incapable de vous l’expliquer, car ce roman a tout pour plaire. Peut-être n’était-ce pas le bon moment pour le lire ? Je dois admettre que je suis constamment déçue par mes lectures ces derniers temps.

  • add_box
    Couverture du livre « Ascenseur pour le futur » de Nadia Coste aux éditions Syros

    Célia Glosable sur Ascenseur pour le futur de Nadia Coste

    Brett, alors qu'il échappe en 1991 à une bande de brutes qui le rackette, est sauvé in extremis par un jeune garçon de 14 ans, Lucas, qui se trouve venir de l'année 2015 et, être son fils. En plus de lui sauver la mise, Lucas va le transporter dans le futur et lui donner un aperçu de sa vie....
    Voir plus

    Brett, alors qu'il échappe en 1991 à une bande de brutes qui le rackette, est sauvé in extremis par un jeune garçon de 14 ans, Lucas, qui se trouve venir de l'année 2015 et, être son fils. En plus de lui sauver la mise, Lucas va le transporter dans le futur et lui donner un aperçu de sa vie. Mais, le cours du temps ne se change pas impunément et sera source de petits rebondissements.

    Un court récit efficace sans prise de tête et sans grande prétention, qui montre surtout que les difficultés de l'enfance et de l'adolescence sont parfois sources de répercussions positives sur la vie d'adulte. Le thème du harcèlement scolaire est sinon traité en douceur et sans gros sabots.

  • add_box
    Couverture du livre « Seuls les alligators vous entendront crier » de Nadia Coste aux éditions Scrineo

    Kathleen Backman sur Seuls les alligators vous entendront crier de Nadia Coste

    La classe de 3e du collège d'Orléans part en voyage scolaire. Destination : la Nouvelle-Orléans ! Les élèves y découvrent une culture différente, bercé par des esprits. Certains veillent sur la ville avec un regard bienfaisant, d'autres rôdent malicieusement en quête de tourments …
    Nadia Coste...
    Voir plus

    La classe de 3e du collège d'Orléans part en voyage scolaire. Destination : la Nouvelle-Orléans ! Les élèves y découvrent une culture différente, bercé par des esprits. Certains veillent sur la ville avec un regard bienfaisant, d'autres rôdent malicieusement en quête de tourments …
    Nadia Coste réussit à plonger son roman dans la même ambiance que la collection « Chair de poule ». Malgré quelques clichés au niveau des personnages, par exemple, on a une classe avec tous les élèves stéréotypés, allant de l'intello à lunettes jusqu'à la belle gosse avec une histoire d'amour, au prof sympa et à celui bizarroïde, l'histoire est prenante et ne manque pas de nous faire frissonner à plusieurs reprises !
    Je recommande ce livre, il se lit facilement et nous replonge, pour les lecteurs plus âgées, dans de vieux souvenirs de collèges ! Parce que c'est aussi à cela que sert les stéréotypes : trouver des repères et ainsi, s'identifier plus facilement.