Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Murielle Magellan

Murielle Magellan
Murielle Magellan a d'abord écrit pour le théâtre et la télévision. En 2002, sa pièce Pierre et Papillon est jouée à Avignon puis au Théâtre des Mathurins et reçoit de nombreux prix. En 2004, Bernard Murat a monté sa pièce Traits d'union. Co-auteure de la série Petits meurtres en famille, pour Fr... Voir plus
Murielle Magellan a d'abord écrit pour le théâtre et la télévision. En 2002, sa pièce Pierre et Papillon est jouée à Avignon puis au Théâtre des Mathurins et reçoit de nombreux prix. En 2004, Bernard Murat a monté sa pièce Traits d'union. Co-auteure de la série Petits meurtres en famille, pour France 2 (Globe de cristal), et de La Joie de vivre, d'après Émile Zola, réalisée par Jean-Pierre Améris, elle écrit également pour le cinéma (Sous les jupes des filles, d'Audrey Dana). Son premier roman, Le Lendemain, Gabrielle, a paru en 2007 aux Éditions Julliard. Depuis, elle a publié Un refrain sur les murs (2011) et N'oublie pas les oiseaux (2014).

Avis sur cet auteur (22)

  • add_box
    Couverture du livre « Changer le sens des rivières » de Murielle Magellan aux éditions Julliard

    Ghislaine DEGACHE sur Changer le sens des rivières de Murielle Magellan

    Marie est une jeune femme qui gère son budget de façon très méthodique. Elle a perdu sa mère à l'âge de douze ans. Son père est devenu hypocondriaque psychotique à la même époque et a ensuite été licencié. Quant à sa sœur Victoria, elle a prétexté l'amour fou pour les abandonner et...
    Voir plus

    Marie est une jeune femme qui gère son budget de façon très méthodique. Elle a perdu sa mère à l'âge de douze ans. Son père est devenu hypocondriaque psychotique à la même époque et a ensuite été licencié. Quant à sa sœur Victoria, elle a prétexté l'amour fou pour les abandonner et disparaître.

    Marie a réussi tout de même à obtenir un bac pro option chaudronnerie industrielle. Elle est aujourd'hui serveuse au Havre et doit passer voir son père tous les jours ou presque. Et voilà qu'elle va s'enticher d'un gars Alexandre, brillant, très cultivé et beau parleur, qui, lui aussi en naïf romantique est attiré par sa douceur et sa sensualité, mais rapidement, il ne répondra plus aux messages de Marie. Celle-ci sent que la différence de culture entre eux est la cause de cette rupture. Elle se sent humiliée. Voulant s'expliquer avec lui, elle va tenter de le revoir et malencontreusement, par un geste incontrôlé, va se retrouver face à un juge. Elle ne sera pas incarcérée mais devra s'acquitter d'une somme qu'elle n'a aucun moyen de régler. Lui sera alors proposé par le juge un marché bien particulier et ce sera le début de l'éveil de sa personnalité.
    Comme beaucoup de gens dans ce pays, Marie apprend ce qu'est l'humiliation et le mépris. Si, au départ, elle va se sentir complexée par ses origines modestes, petit à petit, elle va prendre conscience qu'elle peut évoluer et se rebeller contre son destin. Ce ne sera pas facile, loin de là, elle aura beaucoup d'obstacles à franchir mais elle comprend qu'elle peut désormais être maîtresse de son destin.
    Changer le sens des rivières, c'est transformer un destin qui semble tracé d'avance, c'est mettre à mal ce fameux déterminisme social et Murielle Magellan, dans ce roman montre qu'avec une volonté d'acier, c'est possible.
    J'ai trouvé ce roman d'une complète actualité. L'auteure nous montre à quel point rien n'est jamais défini d'avance et qu'il faut toujours se battre, ne pas céder au fatalisme et ne pas baisser les bras. Elle démontre également que tout passe par la culture.

    Un excellent roman qui se lit d'une traite !
    Chronique à retrouver sur : http://notre-jardin-des-livres.over-blog.com/

  • add_box
    Couverture du livre « Changer le sens des rivières » de Murielle Magellan aux éditions Julliard

    Claudia Charrier sur Changer le sens des rivières de Murielle Magellan

    Intriguée par ce roman, ne sachant pas trop où cette lecture allait m'emmener, laissant le mystère planer.
    L'inconnu nous révèle parfois de belles surprises !

    Changer de sens des rivières est une fable moderne.

    La plume de l'auteure sait à merveille accrocher le lecteur, à travers...
    Voir plus

    Intriguée par ce roman, ne sachant pas trop où cette lecture allait m'emmener, laissant le mystère planer.
    L'inconnu nous révèle parfois de belles surprises !

    Changer de sens des rivières est une fable moderne.

    La plume de l'auteure sait à merveille accrocher le lecteur, à travers l'histoire qu'elle nous raconte.

    Je me suis laissée emporter par ce récit, aux personnages attachants et sincères.
    En particulier celui de Marie.

    Ce roman m'a vraiment fait penser à une sucrerie.
    Un plaisir livresque à déguster !

    Une lecture qui fait du bien, tout simplement et c'est déjà beaucoup.

    Et pourtant, Murielle Magellan aborde des sujets actuels délicats comme la précarité, la maladie, la pression sociale, avec simplicité et bienveillance.

    C'est un roman qui délivre un beau message, émanant de bons sentiments et d'espoir.

    Nous sommes très loin d'un feel good, bien au contraire, c'est un roman profond et lumineux.

    Beaucoup de délicatesse et de sensibilité, c'est une belle lecture tendre et poétique.

    Ne vous en privez pas !

    https://leslecturesdeclaudia.blogspot.com/2019/09/changer-le-sens-des-rivieres.html

  • add_box
    Couverture du livre « Changer le sens des rivières » de Murielle Magellan aux éditions Julliard

    coquinnette1974 sur Changer le sens des rivières de Murielle Magellan

    Je remercie les Editions Julliard qui m'ont fait découvrir, via net galley, Changer le sens des rivières de Murielle Magellan.
    Peut-on changer le cours de sa vie ? À vingt ans, des rêves plein la tête, Marie n'a pas eu la chance d'étudier. Elle n'a connu que la galère des petits boulots et le...
    Voir plus

    Je remercie les Editions Julliard qui m'ont fait découvrir, via net galley, Changer le sens des rivières de Murielle Magellan.
    Peut-on changer le cours de sa vie ? À vingt ans, des rêves plein la tête, Marie n'a pas eu la chance d'étudier. Elle n'a connu que la galère des petits boulots et le paysage industriel du Havre.Aussi, lorsqu'elle rencontre Alexandre, garçon brillant et beau parleur, son cœur s'emballe.
    Mais comment surmonter ce sentiment d'infériorité qui la poursuit ?
    Financièrement aux abois, piégée par un acte de violence incontrôlée, Marie accepte le marché que lui propose un juge taciturne, lui servir de chauffeur particulier pendant quelques mois.
    Une cohabitation qui risque d'être houleuse, compte tenu de la personnalité de ces deux écorchés vifs...
    Changer le sens des rivières de Murielle Magellan est un très joli roman, tout en sensibilité.
    Marie est une jeune femme qui a peu d'instruction. Jusque là cela ne l'a pas dérangé. Mais elle rencontre Alexandre.. qui, lui, a plus d'instruction qu'elle. Quand il constate qu'elle n'a pas les mêmes références que lui, qu'elle ne connait pas François Truffaut, il se sent mal. Se sent t'il supérieur ?? Peut-être un peu.. Surtout, il pense qu'ils n'auront rien à dire sur le long terme et qu'ils vont s'ennuyer ensemble.
    J'avoue eu un peu de difficultés avec le personnage d'Alexandre car j'ai trouvé ce gamin très arrogant. Qu'est ce que ça peut faire qu'elle ne connaisse pas Truffaut ? Je ne suis pas certaine d'avoir vu un de ces film et personne n'en fait tout un fromage ! Il étudie le cinéma, pense que pour être bien avec quelqu'un ils doivent avoir les mêmes références, aimer les mêmes choses. Il est un peu obtus.. mais je lui pardonne car après tout il est bien jeune.
    Marie n'a pas d'instruction, elle ne répond pas aux perches tendues par le jeune homme. A un moment elle s’énerve, ça fait des étincelles et lui rapporte des ennuis ! A cause de ceux-ci, elle va se retrouver à faire le chauffeur pour le juge Gérard. Contre toute attente, cette rencontre va l'aider, la faire évoluer.
    Plus les pages se tournent et plus j'ai apprécié le juge, bourru au premier abord.
    Marie est une jeune femme qui m'a beaucoup touché. J'ai trouvé ça dur pour elle la façon dont elle a compris qu'elle n'avait pas beaucoup d'instruction et que ça pouvait lui poser problème dans l'avenir. Jusque là elle vivait très bien sans connaitre cette donnée sur elle. Il y a de jolies rencontres dans ce roman, notamment celle avec Charlie ou avec Lydia, la fleuriste. Car oui, de brèves rencontres peuvent changer une vie, donner envie d'évoluer...
    Quand à la fin, elle clos parfaitement ce très beau roman, qui est joliment écrit.
    J'ai eu un coup de cœur pour Changer le cours des rivières qui attendait tranquillement dans ma tablette que je le dévore. Et je ne comprends toujours pas pourquoi j'ai tant tardé !
    Ma note : un très gros cinq étoiles.

  • add_box
    Couverture du livre « Changer le sens des rivières » de Murielle Magellan aux éditions Julliard

    Carrie sur Changer le sens des rivières de Murielle Magellan

    "Je chante un baiser
    Je chante un baiser osé
    Sur mes lèvres déposé
    Par une inconnue que j'ai croisée
    Je chante un baiser"

    C'est un air, ne me demandez pas pourquoi, qui m'a accompagnée le long de ma lecture; je ne savais pas encore que le titre du roman était aussi tiré d'une chanson...
    Voir plus

    "Je chante un baiser
    Je chante un baiser osé
    Sur mes lèvres déposé
    Par une inconnue que j'ai croisée
    Je chante un baiser"

    C'est un air, ne me demandez pas pourquoi, qui m'a accompagnée le long de ma lecture; je ne savais pas encore que le titre du roman était aussi tiré d'une chanson de Souchon (La Beauté d'Ava Gardner, pour les plus curieux).

    Et le titre, déjà, parlons-en. C'est lui qui m'a attirée vers ce roman. Et il prend tout son sens au fil de la lecture.

    Ce roman est d'abord l'histoire de Marie.
    Marie a 23 ans.
    Marie est jeune, jolie, un peu naïve.
    Marie a perdu sa mère à l'adolescence et a pour père un hypocondriaque professionnel.
    Marie ne peut pas compter sur grand monde, sa soeur s'est barrée on ne sait où, et Marie est en quelque sorte devenue le parent de son père.
    Marie, qui n'a pour seul bagage qu'un bac pro chaudronnerie, dont elle a raison d'être fière, travaille dans une brasserie du Havre et n'a d'autre horizon que la ligne grise du ciel et son petit appartement.
    Mais Marie va s'enticher d'Alexandre, un client de la brasserie. Alexandre le Grand; Alexandre le Conquérant. Alexandre qui vient d'un milieu social un peu plus élevé, qui a des rêves plein la tête et qui va faire tourner celle de Marie. Alexandre le prince charmant. Jusqu'au drame...

    Et il y a Gérard.
    Gérard est un vieux juge, proche de la retraite.
    Et pour Gérard, les drames, c'est son quotidien, il n'en a malheureusement vu que trop défiler dans son bureau.

    Gérard et Marie, qui n'auraient jamais dû se côtoyer, vont se reconnaître et un lien singulier va s'instaurer entre eux.
    Chacun saura alors se nourrir de ce que l'autre a à lui apporter.

    C'est un roman qu'on lit d'une traite, on a envie de suivre les déambulations et l'évolution des personnages, de savoir où va nous mener l'auteure.
    C'est un roman, réaliste, que j'ai trouvé à la fois poétique et visuel. J'imaginais le film qu'on pourrait en tirer, sorte de comédie sociale sur fond d'humanité. Le Juge a eu tour à tour les traits de Gérard Depardieu (ce qui ne serait pas possible, ceux qui liront le roman comprendront) puis de Fabrice Luchini, même si son physique ne correspond pas au personnage.

    La plume de Murielle Magellan est très agréable, j'ai souri à divers endroits en imaginant le double sens des phrases et mots utilisés. J'ai d'ailleurs relu certains passages plusieurs fois.

    C'est un joli roman, loin des clichés et bourré d'optimisme. Il donne la parole aux gens lambdas, qui pourraient tout aussi bien être votre voisin ou votre collègue. J'ai refermé le livre le sourire aux lèvres. Après l'avoir lu, je crois en effet qu'il peut être possible de changer le sens des rivières.