Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Mona Chollet

Mona Chollet

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (19)

  • add_box
    Couverture du livre « Sorcieres » de Mona Chollet aux éditions Lizzie

    eirenamg sur Sorcieres de Mona Chollet

    Au cours des différents chapitres l’auteure analyse les écrits, des situations, des faits historiques, des journaux et donne des exemples à travers le globe. Elle parle de figures féministes mais pas que, elle s’interroge sur l’intériorisation de certains principes par les femmes elles-mêmes. A...
    Voir plus

    Au cours des différents chapitres l’auteure analyse les écrits, des situations, des faits historiques, des journaux et donne des exemples à travers le globe. Elle parle de figures féministes mais pas que, elle s’interroge sur l’intériorisation de certains principes par les femmes elles-mêmes. A la fois, réflexion, sociologie, lanceur de débat cet essai est intéressant car il n’est pas moralisateur. Il n’est pas à charge mais essaye d’être le plus réflexif, didactique possible. L’auteure souligne aussi ses paradoxes, les raisons qui l’ont poussé à s’intéresser à cette figure, elle montre comment cette image de femme maléfique s’est transformée en revendication politique et identitaire notamment dans l’introduction.

    J’ai aimé le positionnement historique, critique de l’auteur, les nombreux exemples, l’analyse de la vision de la mère, de la célibataire par exemple. Le décorticage des impensées, de l’intériorisation à travers l’éducation. Outre la réflexion autour de la maternité, de la vision que l’on a des femmes qui n’ont pas d’enfant, elle s’interroge sur le mythe de la vieille fille. Sur les injonctions faites à rester jeune, à se teindre les cheveux, à ne pas être négligée. Elle démontre aussi que l’infantilisation du corps de la femme, notamment dans le domaine médical, lors de l’accouchement, de rendez-vous gynécologique est aussi liée à une version très fermée de la science. Elle démontre comment les femmes ont été peu à peu invisibilisées, disqualifiées dans certains domaines. Comment certains clichés sont tenaces. La manière dont on veut cacher le vieillissement, comme on nous serine très jeune que seule la jeunesse compte pour une femme .Les jugements sévères sur celles qui ne sont pas dans la norme, qui refusent certains diktats fait par les femmes elles-mêmes notamment dans les magasines féminins et leur culte de la jeunesse éternelle.

    La suite sur le blog eirenamg. canalblog.com

  • add_box
    Couverture du livre « Sorcières ; la puissance invaincue des femmes » de Mona Chollet aux éditions Zones

    Mélissa sur Sorcières ; la puissance invaincue des femmes de Mona Chollet

    Quelle déception!

    Franchement, je me suis fait violence pour pouvoir finir ce livre et cela ne m’était pas arrivé depuis la fac et les œuvres imposées.

    D’après le titre et le petit extrait sur la 1ère de couverture (que j’ai prit pour un résumé), je pensais que ce livre parlerai des...
    Voir plus

    Quelle déception!

    Franchement, je me suis fait violence pour pouvoir finir ce livre et cela ne m’était pas arrivé depuis la fac et les œuvres imposées.

    D’après le titre et le petit extrait sur la 1ère de couverture (que j’ai prit pour un résumé), je pensais que ce livre parlerai des sorcières d’aujourd’hui: magnétiseuses, guérisseuses et autres femmes ayant des dons… Bah en fait, non.

    Ces femmes sont mentionnées dans l’introduction, qui est juste géniale et qui nous donne envie d’en savoir plus, l’auteure revient sur les origines de la chasse aux sorcières et sur certaines représentations de ces dernières. Puis, la 1ère partie parle des femmes célibataires et la façon dont elles sont perçues par la société. Cette partie est un peu trop féministe pour moi (comme tout le livre d’ailleurs) mais, son raisonnement me parait logique. Ensuite, les parties 2 à 4 s’enchainent dans le même état d’esprit, elle en vient même à parler de l’affaire WEINSTEIN et du #metoo. Dans ces parties, si je comptais le nombre de fois où le terme « sorcière » est écrit, je suis sûre que je ne remplirai pas les doigts de mes deux mains…

    Pourquoi, avoir continué la lecture? Par espoir qu’il y est quelque chose de plus intéressant par la suite. Mais, où sont donc passées les sorcières ? C’est bien dommage car un sujet sur les sorcières d’aujourd’hui: magnétiseuses, guérisseuses (…) serait très intéressant. En effet, on fait de plus en plus appel à elles et ce dans tous les domaines.

  • add_box
    Couverture du livre « Sorcières ; la puissance invaincue des femmes » de Mona Chollet aux éditions Zones

    Anne Vacquant sur Sorcières ; la puissance invaincue des femmes de Mona Chollet

    Ce livre est un livre militant, pas un document « techniquement » historique, même s’il part d’un fait avéré dans l’histoire. Il évoque la vision de la femme et ses conditions de vie dans le monde patriarcal. Loin de prétendre à l’objectivité, Mona Chollet dit explicitement qu’il est impossible...
    Voir plus

    Ce livre est un livre militant, pas un document « techniquement » historique, même s’il part d’un fait avéré dans l’histoire. Il évoque la vision de la femme et ses conditions de vie dans le monde patriarcal. Loin de prétendre à l’objectivité, Mona Chollet dit explicitement qu’il est impossible de retracer de manière exhaustive tous les faits, de donner tous les chiffres et que donc, elle propose ses réflexions à travers ses lectures. Elle ne manquera pas de rappeler sa subjectivité et son engagement féministe par ailleurs, qui la dédouaneront de toute critique d’escroquerie littéraire.
    On peut ne pas d’accord avec tout ce qu’elle défend, ou réfute, ou propose, mais son analyse permet de comprendre les bouleversements actuels, dus à la libération de la parole des femmes.
    Pour faire court (je ne reprendrais ni les thèmes du livre ni le bien-fondé de la thèse principale), la conclusion pessimiste du livre pourrait être la suivante : comment justifier l’injustifiable ? (la chasse aux sorcières, la haine des femmes) afin de promouvoir une ère de progrès (capitalisme effréné). Et la conclusion optimiste serait : il faut réformer en vue de construire « un monde où la libre exultation de nos corps et de nos esprits ne serait plus assimilée à un sabbat infernal » (p 248).
    Quoi qu’il en soit, malgré les clichés et leur degré de véracité ou de fausseté, « Il est illusoire de prétendre à une rationalité pure, débarrassée de tout affect » selon Michel Hulin (p 238). Et c’est ma conclusion. À voir ce que l’on peut faire avec.

  • add_box
    Couverture du livre « Sorcieres » de Mona Chollet aux éditions Lizzie

    Ju-s-tine sur Sorcieres de Mona Chollet

    La partie historique sur les sorcières était très intéressante, la vision de la sorcière à travers les époques, qui elles étaient...
    Mais j'ai beaucoup moins accroché sur la partie contemporaine, le féminisme d'aujourd'hui... ça me dépasse un peu, j'ai l'impression que l'on veux placer la femme...
    Voir plus

    La partie historique sur les sorcières était très intéressante, la vision de la sorcière à travers les époques, qui elles étaient...
    Mais j'ai beaucoup moins accroché sur la partie contemporaine, le féminisme d'aujourd'hui... ça me dépasse un peu, j'ai l'impression que l'on veux placer la femme au dessus de tout...