Mo Hayder

Mo Hayder
Enfant terrible, Mo Hayder délaisse les études à l'âge de seize ans. Après dix années d'errance londonienne, " sexe, drogue et rock'n'roll ", elle décide, un aller simple en poche, de s'envoler pour le Japon. Elle y exerce les métiers de serveuse, éducatrice et professeur d'anglais, avant de part... Voir plus
Enfant terrible, Mo Hayder délaisse les études à l'âge de seize ans. Après dix années d'errance londonienne, " sexe, drogue et rock'n'roll ", elle décide, un aller simple en poche, de s'envoler pour le Japon. Elle y exerce les métiers de serveuse, éducatrice et professeur d'anglais, avant de partir pour les Etats-Unis faire des études de cinéma. De retour en Angleterre, elle occupe un poste dans la sécurité comme garde du corps et écrit Birdman, qui devient un best-seller. L'Homme su soir et Tokyo, Grand Prix des Lectrices de Elle, en 2006, confirment son immense talent.

Articles (1)

  • Eté 2015, les 10 polars à ne pas manquer
    A redécouvrir : été 2015, les 10 polars à ne pas manquer

    Les psychopathes sont au meilleur de leur forme et les maîtres du polar au meilleur de leur talent pour raconter leur folie. Une imagination à faire froid dans le dos, à réveiller les plus profondes angoisses et surtout à graver avec addiction ces histoires dans vos mémoires puisque chers lecteurs, vous vous jetez dessus avec frénésie ! Alors faites votre choix, le must du thriller vous attend !

Avis (76)

  • add_box
    Couverture du livre « Tokyo » de Mo Hayder aux éditions Pocket

    LeoLabs sur Tokyo de Mo Hayder

    L'atrocité de la colonisation de la chine par le Japon dans les années 30. Un holocauste nié à tort encore aujourd'hui malgré toute la documentation disponible. Un Tokyo contemporain à la fois moderne et traditionnel. Une alternance "Passé-Présent" nous apportant un extraordinaire et dérangeant...
    Voir plus

    L'atrocité de la colonisation de la chine par le Japon dans les années 30. Un holocauste nié à tort encore aujourd'hui malgré toute la documentation disponible. Un Tokyo contemporain à la fois moderne et traditionnel. Une alternance "Passé-Présent" nous apportant un extraordinaire et dérangeant dénouement. L'ambiance est noire et glauque a souhait. Une très bonne lecture pour ma part.

  • add_box
    Couverture du livre « Fétiches » de Mo Hayder aux éditions Pocket

    kryan soler sur Fétiches de Mo Hayder

    Jack Caffery, la quarantaine, est commissaire adjoint à la brigade criminelle (BC) de Bristol et il a vu et enduré pas mal de choses. Pendant six romans avant celui là d’ailleurs ! Jack Caffery ne lâche jamais une affaire.
    Dans un établissement psychiatrique de haute sécurité de la ville, il...
    Voir plus

    Jack Caffery, la quarantaine, est commissaire adjoint à la brigade criminelle (BC) de Bristol et il a vu et enduré pas mal de choses. Pendant six romans avant celui là d’ailleurs ! Jack Caffery ne lâche jamais une affaire.
    Dans un établissement psychiatrique de haute sécurité de la ville, il s'en passe justement des choses... Des choses bizarres.
    Les personnages et les lieux sont bien détaillés et bien rendus. C’est très visuel.
    Je vous laisse en compagnie de Mère monstre, de La Maude et des Autres...
    C'est assez glaçant et perturbant comme ambiance.

    Mo Hayder a pas mal « bourlingué » comme on dit, et sa vie personnelle et professionnelle font que ses romans sont intenses.

  • add_box
    Couverture du livre « Tokyo » de Mo Hayder aux éditions Pocket

    Topette sur Tokyo de Mo Hayder

    Bon, bon, bon ! Je signe un abandon par K.O. Ce roman m'a jeté au sol dès le premier round et j'ai été incapable de m'en relever. Je n'aime pas abandonner mes lectures, mais ce roman a eu raison de ma volonté. Comment une intrigue sur un fond historique si intéressant peut-elle être sans intérêt...
    Voir plus

    Bon, bon, bon ! Je signe un abandon par K.O. Ce roman m'a jeté au sol dès le premier round et j'ai été incapable de m'en relever. Je n'aime pas abandonner mes lectures, mais ce roman a eu raison de ma volonté. Comment une intrigue sur un fond historique si intéressant peut-elle être sans intérêt ? Poser la question à Mo Hayder, elle vous donnera la recette de Tokyo.
    Le style d'écriture n'est ni bon, ni mauvais. Il est insipide. Je trouve qu'il ne dévoile pas le ressenti de l'auteur en écrivant ce récit. Les mots doivent parler, bien plus que la parole n'est capable de le faire. Et ici, ils ne parlent pas. C'est sans entrain, sans émotion ... le rythme est très très lent. Sans chercher à accabler davantage ce roman, je dois avouer qu'il a eu un effet soporifique sur moi. Dès que j'entamais une page, le sommeil me liquéfiait. Impossible de continuer sans m'endormir.
    Comme je le disais, ce qui est étonnant c'est que les thèmes abordés sont intéressants et permettent une histoire. le Japon, l'invasion des Japonais en Chine, l'histoire tourmentée du personnage principal (comment est-ce qu'elle s'appelle déjà ?) ... Tout m'intéressait. Mais pas avec ce style d'écriture beaucoup trop lourd. Ça ne fonctionne pas.
    Que dire des personnages ? Pas grand chose puisque je ne me rappelle déjà plus de leurs noms ... On ne s'y attache pas. On ne se reconnaît pas. Un cocktail parfait pour un livre raté.
    Deuxième roman que j'abandonne. Non sans déception, mais quand même avec un grand soulagement. Je n'en pouvais plus. Bizarrement la déception est souvent présente lorsqu'on ouvre un roman encensé par les médias. Des amis de longue date, peut-être ! Parce que très clairement, ce roman ne mérite pas ses éloges. C'est fade, sans couleurs, sans goût, sans sentiments ... le vide sidéral !

  • add_box
    Couverture du livre « Tokyo » de Mo Hayder aux éditions Pocket

    Elizabeth Neef-Pianon sur Tokyo de Mo Hayder

    Le Japon envahissant la Chine est la toile de fond de ce roman.
    - Grey, jeune fille pas tout à fait comme les autres, est passionnée d’histoire. Elle part à Tokyo pour retrouver un film à l’existence contestée.
    - Shi Chonming, vieux professeur dont on peut lire le journal écrit à Nankin en...
    Voir plus

    Le Japon envahissant la Chine est la toile de fond de ce roman.
    - Grey, jeune fille pas tout à fait comme les autres, est passionnée d’histoire. Elle part à Tokyo pour retrouver un film à l’existence contestée.
    - Shi Chonming, vieux professeur dont on peut lire le journal écrit à Nankin en 1937 possède ce mystérieux film.
    Ils se rencontrent et alors la vie de Grey va prendre un tour qu’elle n’avait pas imaginé.
    Des atrocités, des personnages inquiétants, de l’angoisse, des rebondissements, du suspens…… tous les ingrédients sont réunis pour faire un roman qui oppresse, qui stresse, qu’on est content de refermer enfin.
    Il faut reconnaître que c’est instructif, que l’intrigue est bien menée, que les personnages sont variés.
    Le dépaysement est total