Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Michel Tremblay

Michel Tremblay

Michel Tremblay, né le 25 juin 1942 à Montréal au Québec, est un dramaturge, romancier et scénariste canadien. Il est aussi conteur, traducteur, adaptateur, scénariste de films et de pièces de théâtre, ainsi que parolier.

Michel Tremblay a écrit 28 pièces de théâtre, 22 romans, dont un de scienc...

Voir plus

Michel Tremblay, né le 25 juin 1942 à Montréal au Québec, est un dramaturge, romancier et scénariste canadien. Il est aussi conteur, traducteur, adaptateur, scénariste de films et de pièces de théâtre, ainsi que parolier.

Michel Tremblay a écrit 28 pièces de théâtre, 22 romans, dont un de science-fiction intitulé La Cité dans l'œuf, 4 recueils de récit autobiographique, 1 recueil de contes fantastiques, 7 scénarios pour le cinéma ou la télévision, 39 adaptations traduites, 1 livret d'opéra, 2 comédies musicales et les paroles d'une douzaine de chansons.

En 2006, il remporte le Grand Prix Metropolis bleu pour l'ensemble de son œuvre.

Articles en lien avec Michel Tremblay (2)

  • Survivre ! Survivre ! de Michel Tremblay
    La saga Desrosiers touche à sa fin

    Cabossés par les huit episodes précédents de la « diaspora Desrosiers », les personnages de Michel Tremblay respirent un peu dans « Survivre ! Survivre ! », paru chez Actes Sud. Un court répit avant le dernier tome, annoncé pour la fin de l’année.

  • Le Mont-de-Sable, ou comment l’âme polonaise succomba à la modernité
    Spécial Salon du livre 2015 : Le Mont-de-sable de Joanna Bator

    Joanna Bator, vous ne la connaissez pas encore, puisque Mont-de-Sable (éd. Noir sur Blanc) est son premier roman traduit en français. Après avoir plongé tête et corps dans les 429 pages de cette histoire, c’est étourdi, épaté et rempli d’un monde foisonnant qu’on range ce livre sur la meilleure étagère de sa bibliothèque, avant de rencontrer l’auteure au Salon du livre à partir du 20 mars prochain.

Avis sur cet auteur (8)

  • add_box
    Couverture du livre « Le peintre d'aquarelles » de Michel Tremblay aux éditions Actes Sud

    Cigale Tenor sur Le peintre d'aquarelles de Michel Tremblay

    Le Peintre d’aquarelles se présente comme un roman totalement indépendant et les références au passé du personnage principal sont toujours assez explicites pour que le lecteur les comprenne, mais ce Marcel, on le connaît déjà ! C’est le fils d’Albertine, le petit frère de Thérèse, un des...
    Voir plus

    Le Peintre d’aquarelles se présente comme un roman totalement indépendant et les références au passé du personnage principal sont toujours assez explicites pour que le lecteur les comprenne, mais ce Marcel, on le connaît déjà ! C’est le fils d’Albertine, le petit frère de Thérèse, un des protagonistes des Chroniques du Plateau Mont-Royal, particulièrement présent, enfant, dans Thérèse et Pierrette à l’école des Saints-Anges. Marcel, désespéré, mal aimé par sa mère, rejeté par l’école qui le considère comme fou, visité par les fées et accompagné par Duplessis, son chat imaginaire, ce Marcel-là a maintenant soixante-seize ans…

    Ce journal d’un peintre est composé comme une œuvre musicale en quatre parties : prélude, fugue, variations et postlude. Il est vrai que Marcel a toujours eu des dons artistiques : plus jeune, il jouait du piano, aujourd’hui, il peint des aquarelles. Pour la suite, il faut garder à l’esprit la polysémie de ces termes musicaux. En « Prélude », Marcel parle de sa technique de peinture, de la visite de sa mère dont les cheveux flambent encore et encore, du fait que Duplessis, le chat imaginaire, l’accompagne, et des signes annonciateurs d’une crise d’épilepsie... Dans les deux parties suivantes, Marcel explique son impérieux besoin d’écrire après cette crise et sa décision de commencer un journal. Il tente de répondre à ses propres questions, réfléchit sur sa vie, et parle de son quotidien passé et présent : sa peinture, l’écriture de ce journal, sa maladie, les escapades avec Thérèse, Mercedes et le Coconut Inn, les relations avec sa mère, les motifs de son enfermement, son séjour à l’hôpital psychiatrique, les frères Mets-ta-main, son placement comme journalier chez des paysans exploiteurs, puis la vieillesse. Il revient sur la chance qu’il a de posséder un toit à lui et confie comment c’est arrivé… On appréciera avec lui la bienveillance de Colette Dieudonné, la galeriste, qui vend les aquarelles que Marcel produit, ce qui lui rapporte assez d’argent pour vivre, avec quelques périodes fastes. On comprendra aussi pourquoi ses visions et les crises d’épilepsie dont il n’avait pas souffert depuis longtemps ont recommencé. Une seule entrée datée dans ce journal : le 20 juillet 2016 ; Marcel a fait un rêve qui l’a bouleversé et qui donne des clés pour comprendre ce qu’il vit aujourd’hui. Et le « Postlude » vient bousculer en à peine plus d’une page tout ce que le lecteur croyait avoir compris de ce vieux monsieur…

    J’ai beaucoup aimé ce bref roman de Michel Tremblay (154 pages). J'ai l’impression qu’il ressemble aux quatre aquarelles de l’auteur, cinq si on inclut celle de la couverture, dont il est illustré : des teintes pastel, encore adoucies par la technique picturale choisie. En ressortent une grande douceur et une infinie délicatesse. La pirouette narrative de la fin m’a mis les larmes aux yeux en ce qu’elle suppose de souffrance étouffée et de rêves perdus…

  • add_box
    Couverture du livre « Thérèse et Pierrette à l'école des saints-anges » de Michel Tremblay aux éditions Actes Sud

    k. c. sur Thérèse et Pierrette à l'école des saints-anges de Michel Tremblay

    Dans "La grosse femme d'à côté est enceinte", Michel TREMBLAY nous présentait brièvement Thérèse, Pierrette et Simone, 3 amies inséparables à l'aube de l'adolescence. Ce deuxième volume des chroniques du Plateau Mont-Royal se concentre sur leur quotidien.

    Nous voici donc à l'école chez les...
    Voir plus

    Dans "La grosse femme d'à côté est enceinte", Michel TREMBLAY nous présentait brièvement Thérèse, Pierrette et Simone, 3 amies inséparables à l'aube de l'adolescence. Ce deuxième volume des chroniques du Plateau Mont-Royal se concentre sur leur quotidien.

    Nous voici donc à l'école chez les religieuses avec le petit trio : l'histoire nous conte les jalousies, les méchancetés gratuites, sans oublier les luttes de pouvoir et le questionnement de l'omniprésence de la religion dans la société québécoise.

    C'est officiel, je suis conquise ces Chroniques !

  • add_box
    Couverture du livre « La grosse femme d'à coté est enceinte » de Michel Tremblay aux éditions Actes Sud

    k. c. sur La grosse femme d'à coté est enceinte de Michel Tremblay

    Dans ce sublime roman choral, Michel Tremblay nous raconte la journée du samedi 2 mai 1942 des habitants du quartier populaire de Mont-Royal à Montréal : le printemps arrive, il est temps de penser à sortir un peu après un hiver qui n'a que trop duré.
    ...
    Et il se trouve que "La grosse femme...
    Voir plus

    Dans ce sublime roman choral, Michel Tremblay nous raconte la journée du samedi 2 mai 1942 des habitants du quartier populaire de Mont-Royal à Montréal : le printemps arrive, il est temps de penser à sortir un peu après un hiver qui n'a que trop duré.
    ...
    Et il se trouve que "La grosse femme d'à côté est enceinte" ! Excellente nouvelle, et elle n'est pas seule dans ce cas.
    ...

    Tout tourne ici autour de la vie quotidienne de chacun des très nombreux personnages (femmes, hommes, enfants, animaux, et plus encore) : leurs liens, leur histoire, leurs faiblesses et leurs forces, leurs sautes d'humeurs, que le lecteur découvrira progressivement au fil de cette journée pleine de rebondissements.

    Outre un magnifique portrait de la société montréalaise populaire des années 1940, l'auteur nous livre ici une analyse sociale qui pousse à l'admiration.

    Ce livre est rédigé dans une langue belle et chantante, laissant la place au québécois pour les dialogues. Quoi de plus normal, d'ailleurs ! Non seulement l'écriture colle parfaitement avec le récit, mais en plus elle vous fera voyager.

    Un très beau livre !

    J'ai hâte de lire "Thérèse et Pierrette à l'école des Saints Anges" pour connaître la suite des histoires de tout ce petit monde.

    Une petite réflexion parmi d'autres : "les femmes canadiennes-françaises, surtout celles des villes, avaient fini par ressentir une honte maladive d'être enceintes, elles qui n'étaient pas dignes comme l'autre [la Vierge] de mettre un enfant au monde sans qu'un homme, leur propriétaire et maître leur passe dessus et qui, surtout, n'avaient pas le droit de se dérober à leur "devoir" à leurs "obligations" parce qu'elles devaient "obéissance" à ce merveilleux outil du destin que leur avait fourni directement la volonté de Dieu : leur mari. Le religion catholique, en un mot, niait la beauté de l'enfantement et condamnait les femmes à n'être jamais dignes". (Actes Sud, Babel, p. 225-226).

  • add_box
    Couverture du livre « Un ange cornu avec des ailes de tôle » de Michel Tremblay aux éditions Actes Sud

    David D sur Un ange cornu avec des ailes de tôle de Michel Tremblay

    Oui, j'avoue ....Donner quatre étoiles à ce roman est très certainement dû à cette faiblesse qui est mienne d'aimer de façon inconditionnelle cet auteur canadien.
    Un ange cornu avec des ailes de tôle est une ode à la passion des livres, et le 40ème ouvrage de cet auteur.
    Entre la musique...
    Voir plus

    Oui, j'avoue ....Donner quatre étoiles à ce roman est très certainement dû à cette faiblesse qui est mienne d'aimer de façon inconditionnelle cet auteur canadien.
    Un ange cornu avec des ailes de tôle est une ode à la passion des livres, et le 40ème ouvrage de cet auteur.
    Entre la musique chantante de l'accent canadien - que l'on entend même au travers du papier -, et cette prose parfaitement écrite dans un français digne des plus grands, je me suis laissé aller à suivre cette passion et cet amour des livres qui ont fait de Monsieur Tremblay l'un de nos auteurs francophones contemporains des plus fiables.
    De rires en sourires, de nostalgie en bibliothèques, cet ouvrage est de ceux qu'il faut avoir lu. Oui, je sais : je suis un inconditionnel !