Michel Richard

Michel Richard

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (1)

  • add_box
    Couverture du livre « Cancer rhapsodie » de Michel Richard aux éditions Lattes

    Aude ACM sur Cancer rhapsodie de Michel Richard

    Un homme malade du cancer, témoigne de son expérience intime avec la maladie. Ses doutes, ses coups de gueule, ce qu'il a envie de dire à ses proches, à ses enfants, ce qu'il garde pour lui. Un texte entre témoignage, récit, parcours de vie et journal.
    Ecriture impactante, serrée, forte,...
    Voir plus

    Un homme malade du cancer, témoigne de son expérience intime avec la maladie. Ses doutes, ses coups de gueule, ce qu'il a envie de dire à ses proches, à ses enfants, ce qu'il garde pour lui. Un texte entre témoignage, récit, parcours de vie et journal.
    Ecriture impactante, serrée, forte, juste.

    Extraits:

    "Ce qu’il y a de fâcheux quand on a un cancer (bis), c’est quand trop d’autres que vous, autour de vous, en ont un aussi. Des sortes de concurrents. Qui vous bouffent l’exclusivité, marchent sur votre plate-bande hospitalière, empiètent sur votre part de marché compassionnel. Bref, des pique-assiettes qui gâchent le métier".

    "Pas assez de souffrance à plaindre, pas de douleur à consoler. Je n’étais pas pas coopératif. Je ne mettais aucune bonne volonté à justifier un soutien dont beaucoup pouvaient être déçus de n’avoir pas à le témoigner. Pour un peu, j’aurais aimé avoir quelque chose à leur mettre sous la dent, leur faire un cadeau d’un motif à inquiétude, d’un objet à sollicitude.
    Je n’avais rien de plus qu’un cancer en phase de traitement, une routine sans gloire et sans désastre".

    "Faire confiance, se penser entre de bonnes mains, s’en remettre à d’autres, leur abandonner notre corps, c’était au fond notre devoir d’humilité que notre statut d’adulte avait désormais déappris : il nous fallait tout oublier, la responsabilité, l’autonomie, l’esprit de décision, le jugement, le caractère pour n’être plus qu’une matière organique que des hommes masqués viendront maltraiter pour ramener à la raison, sinon à reddition, un agglomérat de cellules arrogantes".

Ils ont lu cet auteur

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !