Michel Folco

Michel Folco

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (5)

  • Couverture du livre « Dieu et nous seuls pouvons » de Michel Folco aux éditions Points

    Catherine Quart Foisset sur Dieu et nous seuls pouvons de Michel Folco

    "Dieu et nous seuls pouvons" ceci est la devise des Pibrac.
    Mais qui sont-ils? Pour cela il faudra commencer par le fondateur, le 1er du nom. L'histoire s'ouvre donc par un meurtre. Un crime terrible qui s'abat sur la douce terre en Aveyron, au 17ème siècle.
    On retrouve le coupable. Qui doit...
    Voir plus

    "Dieu et nous seuls pouvons" ceci est la devise des Pibrac.
    Mais qui sont-ils? Pour cela il faudra commencer par le fondateur, le 1er du nom. L'histoire s'ouvre donc par un meurtre. Un crime terrible qui s'abat sur la douce terre en Aveyron, au 17ème siècle.
    On retrouve le coupable. Qui doit commuer sa peine. Mais dans la ville, personne ne veut le punir et commettre le péché mortel, celui de donner la mort.
    Dans cette époque superstitieuse et très catholique, il n'y a que Dieu.....et un bourreau qui puisse tuer pour la justice. Trouvons un bourreau parmi les prisonniers, pardi!
    IL est tout trouvé bé ! C'est Justinien Trouvé, un jeune homme un peu candide et maladroit, au nez en bois. Il n'a pas le choix, sinon il devra aller aux galères.
    Le voilà donc bourreau commis d'office. Avec des avantages en nature et surtout des inconvénients (on se signe sur son passage, "il doit converser avec le diable", résider hors de la ville, porter uniquement du rouge...).
    Mais Justinien s'en sortira avec panache et ingéniosité pour bâtir un empire puisqu'on retrouve ses descendants aisés sept générations plus tard.
    *
    Fin XIX ème siècle, voilà son 7ème descendant, dans le manoir originel, au chômage. En France, la profession de bourreau est abolie dans les campagnes. Mais cet ultime descendant n'a pas dit son dernier mot.
    *
    Un récit historique et bien sûr romancé qui ne manque pas de charme. Avec une plume agréable et d'humour noir , l'auteur a réussi le pari de nous faire (presque!) aimer les bourreaux. C'est rustique, c'est brut. On se prend d'affection pour les personnages. Ils sont si excentriques quelquefois.
    Le récit est scindé en deux parties. J'ai largement préféré la première avec la genèse des Pibrac. En vieille langue française qui m'a immergé complètement dans cette période effroyable où la barbarie n'est pas un vain mot.
    J'aurais peut-être voulu connaître les histoires des autres descendants notamment le 3ème, l'inventeur de plusieurs "outils de torture".
    Une parenthèse historique et instructive des plus délicieuses !

  • Couverture du livre « Dieu et nous seuls pouvons » de Michel Folco aux éditions Points

    Sandrine Tosti sur Dieu et nous seuls pouvons de Michel Folco

    Un livre qui se laisse bien lire et qui donne vraiment envie d'en savoir davantage sur ces hommes, bourreaux de père en fils qui accomplissaient ce qui était appelé les "hautes oeuvres" de la justice. Une fonction qui faisait d'eux des gens à part et sur qui rejaillissait l'hypocrisie de la...
    Voir plus

    Un livre qui se laisse bien lire et qui donne vraiment envie d'en savoir davantage sur ces hommes, bourreaux de père en fils qui accomplissaient ce qui était appelé les "hautes oeuvres" de la justice. Une fonction qui faisait d'eux des gens à part et sur qui rejaillissait l'hypocrisie de la société car bien que méprisés, vivants en marge des autres avec un statut différent et loin de la ville, ils étaient pourtant ceux dont on venait voir les exécutions en place publique...

    "On couvre de gloire les militaires qui tuent des innocents servant tout comme eux leur patrie, et nous qui ne tuons que des coupables, on nous couvre de mépris !"

    Dans la 1ère partie du livre, on suit l'histoire de Justinien qui deviendra, malgré lui, bourreau et dont la descendance le deviendra à son tour comme le veut la tradition.
    La 2ème partie du livre se passe peu de temps avant la 1ère guerre mondiale et c'est du petit Saturnin, descendant de Justinien, dont on suit l'histoire.

  • Couverture du livre « Dieu et nous seuls pouvons » de Michel Folco aux éditions Points

    Alex Mot-à-Mots sur Dieu et nous seuls pouvons de Michel Folco

    Ca commençait mal : le style un peu pompeux, le récit qui peine à démarrer. Et puis j’ai fini par entrer dans l’histoire de Justinien Premier et de sa famille, son installation en tant qu’exécuteur des Hautes et Basses Oeuvres.

    La seconde partie, qui se déroule à la veille de la Première...
    Voir plus

    Ca commençait mal : le style un peu pompeux, le récit qui peine à démarrer. Et puis j’ai fini par entrer dans l’histoire de Justinien Premier et de sa famille, son installation en tant qu’exécuteur des Hautes et Basses Oeuvres.

    La seconde partie, qui se déroule à la veille de la Première Guerre Mondiale permet à l’auteur de revenir sur les « créations » de la lignée.

    Une lecture que je dois à une amie du Club de lecture, et que je n’aurai pas faite sans elle. Merci.

    L’image que je retiendrai :

    Comme elle aime son travail, cette dynastie, qui perfectionne son outil sans cesse.

    http://alexmotamots.fr/?p=2436

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !