Michael Ondaatje

Michael Ondaatje
Né au Sri Lanka en 1943, Michael Ondaatje vit à Toronto. Après une série d'ouvrages avant-gardistes, composés comme des collages (Buddy Bolden, une légende), ce disciple de John Berger publie Le Patient anglais, qui lui vaut le Booker Prize en 1992 et un succès international. Sorti il y a quelque... Voir plus
Né au Sri Lanka en 1943, Michael Ondaatje vit à Toronto. Après une série d'ouvrages avant-gardistes, composés comme des collages (Buddy Bolden, une légende), ce disciple de John Berger publie Le Patient anglais, qui lui vaut le Booker Prize en 1992 et un succès international. Sorti il y a quelques mois en Angleterre et au Canada, La Table des autres a été acclamé par la critique : « Le roman décrit un voyage, celui qui nous mène de l'enfance à l'âge adulte, de la terre natale à un pays autre : c'est Dante traversant les mondes, par un maître de l'art littéraire. » Annie Proulx

Avis (5)

  • add_box
    Couverture du livre « Ombres sur la Tamise » de Michael Ondaatje aux éditions Editions De L'olivier

    Bernault Jean-Serge sur Ombres sur la Tamise de Michael Ondaatje

    J'ai acheté ce livre suite à la lecture d'une critique enthousiaste parue dans Télérama. Malheureusement, même si les premières pages sont prometteuses, je ne jamais pu pénétrer totalement dans ce roman que j'ai abandonné aux 2/3.
    Pour moi,il y a trop d'ombres sur la Tamise, trop de personnages...
    Voir plus

    J'ai acheté ce livre suite à la lecture d'une critique enthousiaste parue dans Télérama. Malheureusement, même si les premières pages sont prometteuses, je ne jamais pu pénétrer totalement dans ce roman que j'ai abandonné aux 2/3.
    Pour moi,il y a trop d'ombres sur la Tamise, trop de personnages décalés, étranges, bizarres...

  • add_box
    Couverture du livre « Ombres sur la Tamise » de Michael Ondaatje aux éditions Editions De L'olivier

    yves MONTMARTIN sur Ombres sur la Tamise de Michael Ondaatje

    « N'oubliez jamais : votre histoire n'est qu'une histoire parmi d'autres, pas nécessairement la plus importante. le moi n'est pas ce qui compte le plus.»

    Le roman débute en 1945. Nathaniel le narrateur, 14 ans, et sa soeur, Rachel, ont été laissés par leurs parents à Londres, sous la garde...
    Voir plus

    « N'oubliez jamais : votre histoire n'est qu'une histoire parmi d'autres, pas nécessairement la plus importante. le moi n'est pas ce qui compte le plus.»

    Le roman débute en 1945. Nathaniel le narrateur, 14 ans, et sa soeur, Rachel, ont été laissés par leurs parents à Londres, sous la garde d'un homme mystérieux appelé le papillon de nuit. Ses parents sont apparemment allés à Singapour pour le travail du père. Mais Nathaniel découvre une malle contenant toutes les affaires de sa mère dans le sous-sol comme si elle n'était jamais partie de Londres.

    Le roman se compose de deux parties. Dans la première, Nathaniel et Rachel passent leurs années d'adolescence dans un état d'insécurité précaire pris en charge par le papillon de nuit et ses amis dont les activités illégales se concentrent sur la contrebande et les courses de lévriers. Dans la seconde partie, Nathaniel est devenu officier des services de renseignements chargé d'étudier les dossiers des fonctions d'hommes et de femmes pendant la guerre. Il va alors reconstituer la double vie de Rose sa mère et découvrir son rôle d'agent secret.

    Un récit vivant rempli d'intrigues, de passion, qui nous entraîne à Londres dans la période de la Deuxième Guerre mondiale. Au fur à mesure Nathaniel, va rassembler les fragments d'une histoire de trahison et de vengeance. J'ai beaucoup aimé la construction de ce roman où Michael Ondaatje nous restitue ce passé sous forme d'images. Il nous présente toute une galerie de personnages qui gravitent autour de l'énigmatique Rose. L'auteur évoque également les séquences brutales de la fin de la guerre en Italie et dans les Balkans.

    Un roman qui vous emprisonne dans un climat ténébreux dû aussi bien à la ville de Londres toujours dans les brumes qu'aux différents personnages troubles et mystérieux que l'on rencontre au fil des pages.

  • add_box
    Couverture du livre « La table des autres » de Michael Ondaatje aux éditions Points

    Colette LORBAT sur La table des autres de Michael Ondaatje

    « Il avait onze ans quand, ce soir-là, aussi neuf au monde qu’il pouvait l’être, il monta à bord du premier et unique navire de sa vie. »
    « Il avait été décidé que j’irais en Angleterre par bateau et que je ferais le voyage seul. Nul ne mentionna qu’il s’agissait peut-être d’une expérience...
    Voir plus

    « Il avait onze ans quand, ce soir-là, aussi neuf au monde qu’il pouvait l’être, il monta à bord du premier et unique navire de sa vie. »
    « Il avait été décidé que j’irais en Angleterre par bateau et que je ferais le voyage seul. Nul ne mentionna qu’il s’agissait peut-être d’une expérience inhabituelle, ni qu’elle pourrait être excitante ou dangereuse, si bien que je l’abordais sans joie ni peur »
    Michael quitte son Sri-Lanka natal pour rejoindre sa mère en Angleterre à bord du paquebot l’Oronsay. A lui l’aventure et la semi-liberté, juste surveillé de très loin par sa cousine Emily. 21 jours hors le monde ! Avec 2 autres garçons de son âge Cassius et Ramadhin, ils visiteront le navire des cales jusqu’aux premières classes. Ce monde en vase clos sera leur terrain de jeux et quels jeux !!! De la comédie humaine aux mystères de la mort, de l’amitié aux prémices du désir.
    Monsieur Mazappa, leur voisin à la table des autres, leur conseille de garder les yeux et les oreilles ouverts ; conseil qu’ils ont suivi sans rechigner et ils en ont entendu des conversations, vu ce qu’ils n’auraient peut-être pas dû voir. Ce long périple, tel un voyage initiatique sera son passage du monde oriental de l’enfance au monde occidental.
    Michael Ondaatje nous livre une galerie de personnages étonnants et distrayants, bien que certains personnages eussent mérité d’être approfondis. Une impression de passer à côté d’eux en les frôlant qui laisse sur sa faim. Peut-être le regard de l’enfant ne permettait pas cela pour l’auteur.

    J’ai aimé m’embarquer avec ce jeune garçon dans les eaux troubles et troublantes du paquebot puis, petit à petit, l’ennui est arrivé, comme dans toute longue traversée, j’étais endormie par le ronron des moteurs du navire, surtout une fois arrivé en Méditerranée.
    Ce roman a pour lui une belle écriture, une bonne traduction. Les chapitres courts sont faciles à lire, mais j’ai eu un peu l’impression de rester de côté.

  • add_box
    Couverture du livre « La table des autres » de Michael Ondaatje aux éditions Points

    Danielle Deloche de DELOCHE sur La table des autres de Michael Ondaatje

    Nous sommes conviés à embarquer sur un paquebot avec un gamin de 11 ans qui va du Sri Lanka vers l'Angleterre inconnue pour rejoindre une mère presque inconnue aussi. Un roman d'initiation par excellence, pensez-vous au départ. Oui, mais pas seulement ! Nous explorons le bateau des soutes aux...
    Voir plus

    Nous sommes conviés à embarquer sur un paquebot avec un gamin de 11 ans qui va du Sri Lanka vers l'Angleterre inconnue pour rejoindre une mère presque inconnue aussi. Un roman d'initiation par excellence, pensez-vous au départ. Oui, mais pas seulement ! Nous explorons le bateau des soutes aux premières classes, commettons quelques espiègleries, et observons insatiablement les passagers et membres d'équipage, tentant de déchiffrer leurs secrets. Alors, le récit se démultiplie en mille histoires : certaines juste ébauchées conservent leur mystère, d'autres débutent avant le voyage ou se prolongent après. Et puis, il y a le passage du canal de Suez avec ses quais fourmillant d'activités étranges. Nous voyageons au rythme ondoyant du récit qui tantôt s'accélère, tantôt se ralentit, dans le sillage rêveur d'évocations allusives et parfois subtilement sensuelles. Tout pétille, vibre et scintille sur le paquebot d'Ondaatje, le magicien-conteur...

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !