Michael Morpurgo

Michael Morpurgo
Michael Morpurgo est né à St-Albans, en Angleterre. A 18 ans, il obtient une bourse pour rentrer à la " Sandhurst Military Academy " mais abandonne l'armée pour devenir professeur. Il invente sans cesse des histoires qu'il raconte à ses élèves jusqu'au jour où, encouragé par la directrice de l'éc... Voir plus
Michael Morpurgo est né à St-Albans, en Angleterre. A 18 ans, il obtient une bourse pour rentrer à la " Sandhurst Military Academy " mais abandonne l'armée pour devenir professeur. Il invente sans cesse des histoires qu'il raconte à ses élèves jusqu'au jour où, encouragé par la directrice de l'école où il travaillait, Michael écrit un premier livre, Cheval de guerre, lequel, publié en 1982, va véritablement lancer sa carrière d'écrivain. Il se consacre alors à l'écriture et aux enfants en difficulté. En 1978, lui et sa femme, Clare, ouvrent une ferme dans le Devon pour accueillir des enfants de quartiers urbains défavorisés et leur faire découvrir la campagne et les animaux. Michael et Clare dirigent aujourd'hui trois fermes où ils reçoivent chaque année plus de 3 000 enfants. Ils ont été décorés par la reine de l'ordre du British Empire, en reconnaissance de leurs actions destinées à l'enfance. Michael Morpurgo est l'auteur d'une soixantaine de livres, traduits dans le monde entier et couronnés de nombreux prix littéraires (Children's Book Award, prix Smarties, prix Whitbread). Généreux, chaleureux, il n'hésite pas à aller à la rencontre de son public, fût-il outre-Manche, et est ainsi souvent accueilli dans les écoles et les bibliothèques françaises. Jouissant d'une très grande notoriété en Grande-Bretagne, il a imaginé, à l'aide de son ami, le poète Ted Hughes, ancien Ambassadeur de la poésie, la création du poste d'Ambassadeur des enfants que Quentin Blake, Anne Fine, Jacqueline Wilson et lui-même ont déjà occupé. Michael Morpurgo a remporté le troisième Children's Lauréate en mai 2003 récompensant l'œuvre des plus grands auteurs ou illustrateurs britanniques. Gary Blythe a illustré de nombreux livres pour enfants qui lui ont valu plusieurs prix. Le Chant des baleines, de Diane Sheldon, son premier titre illustré, paru à l'Ecole des loisirs en 1994, a remporté la Kate Greenaway Medal. Gary Blythe est aujourd'hui un artiste de grande renommée. Il vit près de Liverpool, en Angleterre.

Articles (1)

Avis (37)

  • add_box
    Couverture du livre « Dans la gueule du loup » de Barroux et Michael Morpurgo aux éditions Gallimard-jeunesse

    Lunartic sur Dans la gueule du loup de Barroux - Michael Morpurgo

    Coucou mes petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour la chronique d'une des dernières parutions en date de Michael Morpurgo, Dans la gueule du loup. Comment vous faire comprendre que, dès que j'ai découvert l'existence de ce titre, il me le fallait absolument tant mon amour pour les...
    Voir plus

    Coucou mes petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour la chronique d'une des dernières parutions en date de Michael Morpurgo, Dans la gueule du loup. Comment vous faire comprendre que, dès que j'ai découvert l'existence de ce titre, il me le fallait absolument tant mon amour pour les écrits de son auteur est incommensurable ? En effet, j'éprouve une admiration sans bornes pour ce grand, que dis-je, cet immense auteur de la littérature jeunesse britannique. Cheval de guerre est l'un de mes romans préférés de tous les temps (voir ma chronique dans le cadre de BB en Livre édition 2018 ici), donc tout ne pouvait que m'attirer en contemplant l'objet-livre de Dans la gueule du loup. Je m'explique : un résumé qui nous promet un récit poignant se passant durant la Seconde Guerre mondiale + inspiré de faits réels, et l'écrivain fait même plus que cela, puisqu'il nous narre l'authentique expérience d'un résistant ayant véritablement existé et faisant partie de sa propre famille + un titre percutant rendant compte de la violence meurtrière des champs de bataille, de la sanglante et ahurissante boucherie qu'ont été les conflits, pièges sans issue pour des millions de soldats qui voulaient seulement défendre l'honneur de leur patrie + une illustration de couverture réalisée dans un style très sombre tout ce qu'il y a de plus singulier et qui accroche résolument le regard = CE LIVRE M'APPELAIT, TOUT SIMPLEMENT. J'ai donc répondu à sa très séductrice œillade sans me faire prier et je ne le regrette pas !

    Je ne vous cacherai pas qu'il m'est difficile d'exprimer mon opinion sur cet ouvrage pour la simple et bonne raison qu'il s'agit comme je l'ai mentionné dans le paragraphe ci-dessus d'une histoire vraie et que, qui plus est, chaque personnage ou presque de l'intrigue est connu de l'auteur et représente pour lui un membre de sa famille ou quelqu'un d'important ayant porté secours à cette dernière, en clair un véritable être de chair et de sang, qui a une réelle consistance, un certain poids dans son héritage. Je ne peux donc pas me permettre de juger de la véracité, d'estimer le degré de crédibilité de ce que Michael Morpurgo nous raconte car le petit garçon qu'il était autrefois a justement grandi avec ce testament du passé sur les épaules, il est pour ainsi dire littéralement né dedans, et il nous transmet ici ce témoin inestimable avec beaucoup de pudeur, caractéristique de ses œuvres, de respect pour son illustre aïeul, et d'humilité. Il s'agit là à mon sens d'un magnifique acte de générosité, doublé d'une preuve de courage d'être parvenu à se replonger dans ces eaux troubles que sont les douloureux, insupportables souvenirs de cette traversée de l'enfer qu'a été la lutte anti-nazie entre autres, à se remémorer la miraculeuse survie de cet oncle bien-aimé, et cela ne peut que profondément nous émouvoir et nous secouer. Je vais m'en arrêter là pour ce qui est de la puissance du contenu de ce livre car celui-ci est déjà bien assez court, et j'ajouterais même qu'il se dévore à la vitesse d'un avion de la Air Force, mais retenez juste ceci : l'écriture de Michael Morpurgo est de mon point de vue toujours d'une simplicité touchante, désarmante, sublime et d'une justesse magnifique, magistrale, qui fait à chaque fois résolument mouche. C'est pour moi un réel plaisir que de m'enrichir à tous les niveaux au contact de cette plume grandiose et de la bibliographie extrêmement fournie, diversifiée et à tout le moins impressionnante de ce monument de la littérature enfantine. Dans la gueule du loup ne fait pas exception à cette règle d'or et constitue une nouvelle pierre polie apportée à ce gigantesque, somptueux édifice littéraire et culturel.

    Concernant les dessins signés Barroux, ces derniers donnent une certaine identité à ce titre réalisé à quatre mains, ainsi qu'une réelle teneur au récit que nous livre l'auteur. En outre, ils nous aident à mieux imaginer ce qu'a vécu le héros de cette grande épopée vécue au nom de la paix et de la liberté, Francis Cammaerts, et à véritablement nous figurer toutes les personnes importantes de sa vie, rencontres éphémères ou non. Je tiens également à souligner que ces illustrations essentiellement produites dans les tons de gris et de noirs m'ont fortement rappelé mes toutes premières lectures en tant que petite fille : il s'en dégage effectivement un minimalisme tout à fait ingénieux, qui stimule notre imaginaire, nous invite à la contemplation et suffit à faire naître en nous les émotions les plus intenses et transcendantes. S'ajoute à cela le fait que Barroux a réussi à créer une atmosphère unique grâce à son trait de crayon très marqué et mémorable, ce qui confère au livre une mélancolie et une poésie saisissantes, indéniablement bouleversantes.

    Pour conclure, je dirais que Cheval de guerre et Soldat Peaceful restent à mes yeux les meilleurs romans de l'auteur dans le genre « récits de guerre », même si tous les deux restent de façon quasi intégrale des fictions, contrairement à Dans la gueule du loup. Et puis, c'est triste à dire, mais je pense que j'ai sûrement lu beaucoup trop d'ouvrages de ce type en particulier pour en être encore véritablement renversée. A force de parcourir les romans historiques, albums/beaux-livres, bandes-dessinées et mangas à ce propos, j'en deviens d'autant plus exigeante à chaque titre issu de cette catégorie bien spécifique que j'expérimente (chacune de mes lectures est une authentique expérience incomparable à aucune autre, vous le saurez). En tout cas, ce qui est certain, c'est que Dans la gueule du loup constitue un superbe conte initiatique, une excellente entrée en matière sur le sujet encore aujourd'hui très épineux des conflits mondiaux pour les enfants, ainsi qu'un très bel et sincère hommage aux nombreux héros de l'ombre, hommes extraordinaires méconnus à qui nous devons la vie, de cette période mouvementée.

  • add_box
    Couverture du livre « Cheval de guerre » de Michael Morpurgo aux éditions Gallimard-jeunesse

    Carozum sur Cheval de guerre de Michael Morpurgo

    J'ai apprécié ce livre de Morpurgo même si je n'ai pas réussi à être vraiment pénétrée et émue par ce roman comme j'aurais aimé l'être. L'histoire "à rebondissement" de ce cheval apatride est belle, bien écrite. On vit au cœur des combats, on comprend la dureté de la vie sur la ligne de front,...
    Voir plus

    J'ai apprécié ce livre de Morpurgo même si je n'ai pas réussi à être vraiment pénétrée et émue par ce roman comme j'aurais aimé l'être. L'histoire "à rebondissement" de ce cheval apatride est belle, bien écrite. On vit au cœur des combats, on comprend la dureté de la vie sur la ligne de front, le froid, la boue, la fatigue, les longues nuit à la belle étoile par tous temps... Fidèle représentation historique du quotidien de la guerre que ce soit aux côtés des français , des anglais, des allemands... d'ailleurs, vue d'un cheval ces notions de nationalités sont floues... il reste des hommes, des chevaux et des combats sans fin. j'ai bien envie de voir le film tiré de ce livre.

  • add_box
    Couverture du livre « Le royaume de kensuké » de Michael Morpurgo aux éditions Gallimard-jeunesse

    Carozum sur Le royaume de kensuké de Michael Morpurgo

    Fidèle aux livres de Morpurgo... c'est à dire un roman d'aventures qui n'est pas forcément que pour les enfants tant il est captivant. Ce n'est pas mon préféré de cet auteur mais je l'ai beaucoup aimé. Un jeune garçon échoué sur une ile déserte découvre la présence d'un vieil ermite japonais. Ou...
    Voir plus

    Fidèle aux livres de Morpurgo... c'est à dire un roman d'aventures qui n'est pas forcément que pour les enfants tant il est captivant. Ce n'est pas mon préféré de cet auteur mais je l'ai beaucoup aimé. Un jeune garçon échoué sur une ile déserte découvre la présence d'un vieil ermite japonais. Ou comment ils parviennent mutuellement à s'apprivoiser.

    L'écriture est super agréable. L'histoire mêle suspens et émotion et nous prend dans ses filets. le fait que le récit repose sur une histoire vraie me plait beaucoup aussi. Vraiment bien. Il y a un petit côté vendredi ou la vie sauvage... robinson crusoé...

    Je recommande cet auteur de manière globale.

  • add_box
    Couverture du livre « Les neuf vies du chat montezuma » de Michael Morpurgo aux éditions Pocket Jeunesse

    Carozum sur Les neuf vies du chat montezuma de Michael Morpurgo

    Les aventures d'un chat... ses neufs vies... sympa mais je n'ai pas vraiment accroché en tant qu'adulte. Je ne suis pas trop rentrée dedans. Peut être un enfant ou un passionné de chat appréciera plus. du coup Morpurgo a écrit tellement d'excellents livres que celui ci je ne le recommande pas...
    Voir plus

    Les aventures d'un chat... ses neufs vies... sympa mais je n'ai pas vraiment accroché en tant qu'adulte. Je ne suis pas trop rentrée dedans. Peut être un enfant ou un passionné de chat appréciera plus. du coup Morpurgo a écrit tellement d'excellents livres que celui ci je ne le recommande pas forcément..

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !