Rejoignez gratuitement le réseau des passionnés de lecture !  Je m'inscris

Melissa Da Costa

Melissa Da Costa

Mélissa Da Costa a vingt-huit ans. Après des études d’économie et de gestion, elle est chargée de communication dans le domaine de l’énergie et du climat. Elle suit également des formations en aromathérapie, naturopathie et sophrologie.

... Voir plus

Mélissa Da Costa a vingt-huit ans. Après des études d’économie et de gestion, elle est chargée de communication dans le domaine de l’énergie et du climat. Elle suit également des formations en aromathérapie, naturopathie et sophrologie.

Avis sur cet auteur (42)

  • add_box
    Couverture du livre « Tout le bleu du ciel » de Melissa Da Costa aux éditions Carnets Nord

    Chantal YVENOU sur Tout le bleu du ciel de Melissa Da Costa

    Emile, vingt-six ans, est atteint d'une maladie orpheline, dont il sait qu'à très court terme, elle va le précipiter dans une sénilité précoce, oubliant peu à peu tout ce qui le relie à ses proches et, les noms des choses et des personnes, les façons de se retrouver dans l'espace, les...
    Voir plus

    Emile, vingt-six ans, est atteint d'une maladie orpheline, dont il sait qu'à très court terme, elle va le précipiter dans une sénilité précoce, oubliant peu à peu tout ce qui le relie à ses proches et, les noms des choses et des personnes, les façons de se retrouver dans l'espace, les savoir-faire et même qui il est. Sa famille effondrée souhaite le remettre entre les mains de la science, en le faisant participer à un essai clinique. C'est non. Emile refuse et part comme un voleur au volant d'un camping-car, en compagnie d'une triste demoiselle tout en noir qui a accepté son offre de voyage partagé proposé sur une annonce lancée comme une bouteille à la mer sur internet.

    C'est à ce voyage que le lecteur est convié, pour découvrir peu à peu l'histoire de l'énigmatique accompagnatrice et assister au déclin du jeune homme.


    Bien entendu, on se doute qu'à moins d'un miracle , les dés sont jetés et que, par conséquent il est conseillé de se munir d'un paquet de mouchoirs pour tourner les dernières pages, d'autant que l'auteur a vraiment le don de faire surgir les émotions profondes.

    On passera sur les quelques invraisemblances, qui sont sans doute nécessaire pour rendre possible le propos.

    Les passages consacrés au développement personnel sont assez bien intégrés pour ne pas faire trop copié-collé, et pas trop invasives.


    Par contre, c'est dommage d'être obligé de tourner 650 pages avant d'en arriver là : beaucoup de redites alourdissent la narration , qui aurait gagner en concision. Les résumés des épisodes précédents reviennent régulièrement sans utilité.


    Globalement c'est un roman feel-good (mais est-ce feel-good, de se retrouver en larmes pendant deux chapitres?) plutôt réussi, mais après ça , j'ai besoin d'un bon polar avec plein de méchants!

  • add_box
    Couverture du livre « Tout le bleu du ciel » de Melissa Da Costa aux éditions Carnets Nord

    JulieB sur Tout le bleu du ciel de Melissa Da Costa

    C'est un énorme coup de coeur !
    Il m'aura fallu la nuit, pour remettre mon cerveau à l'endroit et pouvoir poser des mots sur les émotions procurées par cette lecture.
    Je suis passée du rire aux larmes. Des torrents de larmes. Et aussi pas mal de colère.
    Cette lecture m'aura marqué à jamais....
    Voir plus

    C'est un énorme coup de coeur !
    Il m'aura fallu la nuit, pour remettre mon cerveau à l'endroit et pouvoir poser des mots sur les émotions procurées par cette lecture.
    Je suis passée du rire aux larmes. Des torrents de larmes. Et aussi pas mal de colère.
    Cette lecture m'aura marqué à jamais. Car ce roman parle de sujets importants, mais en plus de cela, on apprend à vivre avec la nature, ce qui nous entoure. En fait, c'est un peu comme cette période de confinement, où beaucoup apprennent à vivre différemment. Ici, c'est pareil. La nature, faire le point sur soi, méditer, se contenter des petits plaisirs de la vie, se rendre compte que les gens qui nous entourent sont importants et qu'on n'apprend pas forcément à réellement les connaître...

  • add_box
    Couverture du livre « Les lendemains » de Melissa Da Costa aux éditions Albin Michel

    Joëlle Buch sur Les lendemains de Melissa Da Costa

    Un beau moment de lecture et quelques mouchoirs plus tard... Je vous recommande sa lecture même si j'avoue être restée sur ma faim. On retrouve des personnes attachants, une histoire émouvante, une ode à la vie et à la nature. Je crois que son premier roman ("tout le bleu du ciel") m'a tellement...
    Voir plus

    Un beau moment de lecture et quelques mouchoirs plus tard... Je vous recommande sa lecture même si j'avoue être restée sur ma faim. On retrouve des personnes attachants, une histoire émouvante, une ode à la vie et à la nature. Je crois que son premier roman ("tout le bleu du ciel") m'a tellement marqué que je reste bloquée sur celui-ci.

  • add_box
    Couverture du livre « Les lendemains » de Melissa Da Costa aux éditions Albin Michel

    Lex_Libris_ sur Les lendemains de Melissa Da Costa

    Dans la vie, certains romans, dès les premières pages, les premières lignes, vous bouleversent. "Les lendemains" est typiquement ce genre de roman. Un genre que j'apprécie, que j'aime, que je chéri. Je vous raconte...

    C'est l'histoire d'Amande, une jeune femme a qui la vie sourit et lui rend...
    Voir plus

    Dans la vie, certains romans, dès les premières pages, les premières lignes, vous bouleversent. "Les lendemains" est typiquement ce genre de roman. Un genre que j'apprécie, que j'aime, que je chéri. Je vous raconte...

    C'est l'histoire d'Amande, une jeune femme a qui la vie sourit et lui rend bien, jusqu'au jour... La tragédie, l'horreur, l'impensable frappe a sa porte et tout son monde est englouti dans les ténèbres. Car les ténèbres, c'est bien ce qui l'attend dans cette petite maison perdu au milieu de nulle part, volets fermés, le noir, le sombre, l'obscur, allongé dans la pénombre des heures et jours, à l'aide de médicament pour essayer d'oublier cette vie passée !

    Au fur et à mesure, les rayons du soleil vont revenir dans les yeux de la belle Amande, un soleil timide au départ, mais de plus en plus lumineux. Et tout cela grâce a des calendriers retrouvés dans un vieux cartons de l'ancienne propriétaire de la maison. Des calendriers annotés ! Chaque lendemain devient alors un jour nouveau, un jour gagné. Amande va mettre en exécution les anecdotes des calendriers pour faire revivre ce jardin si lumineux d'antan.

    Un roman triste et heureux à la fois. Mélissa da Costa a sur faire vivre mon coeur, à su m'ouvrir les yeux sur cette nature qui nous entoure. Ce roman est un sorte de puit au fond du jardin, où notre âme est plongé en apnée pour y découvrir le fond, pour y découvrir un univers intime, sans fioriture, juste simple et du beauté cruelle.

    Certes "Les lendemains" passe par le chagrin, la douleur, le deuil mais aussi la renaissance. Une renaissance à travers les éléments que la vie nous offre, à travers une nature incroyablement majestueuse.

    Une histoire, des personnages, une atmosphère extrêmement humaine ressort des lignes de ce roman, d'un grand réalisme. Une plume bouleversante, pleine d'humanité. Dorénavant, ma chère Mélissa, vous avec une place de choix dans ma bibliothèque et dans mon coeur ! Nos lendemains, à chacun, ne seront que plus lumineux !

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !