Melanie Taquet

Melanie Taquet

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (2)

  • Couverture du livre « Reste aussi longtemps que tu voudras » de Melanie Taquet aux éditions Eyrolles

    Marie Gras sur Reste aussi longtemps que tu voudras de Melanie Taquet

    Ce roman est une aventure remplie d'humanité. Je découvre Mélanie Taquet, son style fluide, sa manière de faire rentrer le lecteur dans l'histoire dès le début, sa façon de rendre sa lecture addictive en laissant planer le doute sur les événements de vie des différents personnages. Elle rend...
    Voir plus

    Ce roman est une aventure remplie d'humanité. Je découvre Mélanie Taquet, son style fluide, sa manière de faire rentrer le lecteur dans l'histoire dès le début, sa façon de rendre sa lecture addictive en laissant planer le doute sur les événements de vie des différents personnages. Elle rend ceux-ci très attachants, leur parcours est tellement varié que l'on peut se reconnaître dans l'un ou l'autre, ils sont devenus au fil de l'histoire des amis auxquels on voudrait venir en aide.
    Tout commence d'abord avec Nina, qui débarque à Florence sans crier gare, elle a abandonné la France, son boulot, sa vie familiale sur un coup de tête, et a décidé de retrouver son amie Hannah, amie qu'elle n'a pas vu depuis très longtemps, mariée avec Michele et qui tient un Bed & Breakfast à Florence. Elles sont contentes de se retrouver, mais Hannah se rend compte rapidement que Nina cache quelque chose et voudrait en savoir plus sur les conditions de son départ. Nina fuit, on ne sait pas quoi, mais elle cherche à oublier sa vie française en faisant la fête, en rencontrant d'autres hommes. C'est sans compter sur les autres personnages, tous importants dans le roman, le mari de Hannah, la belle-mère de celle-ci, Paola, et Marco, un homme qui loue une chambre à l'année. Tout ce petit monde vit dans le même immeuble, des rapprochements se font, des discordes aussi. Paola peut se montrer méchante vis à vis de Hannah, mais quand on apprend son histoire personnelle, on la comprend mieux. Idem pour Marco ou pour le mari de Hannah. Les années passés ont changé les deux jeunes femmes, leur amitié peut-elle résister à leurs changements mutuels ?
    Chaque personnage a un vécu fort et marquant pour chacun d'eux, leur permettant d'avoir une certaine philosophie et un regard différent sur la vie. L'auteure traite avec beaucoup de justesse de beaucoup de problèmes inhérents à chacun, la difficulté d'avoir un enfant, la tromperie, la mort, l'amour, l'amitié. Pour ce qui est de Nina, elle traite avec elle d'un sujet encore tabou et qui met mal à l'aise de nombreuses femmes, pourtant il existe dans notre société, on peut avoir du mal à le comprendre, je pense qu'il faut beaucoup d'empathie pour y arriver.
    Un autre personnage est très important dans ce roman, c'est la ville de Florence. L'auteure nous en parle à la perfection, nous décrit ses rues, ses fontaines, ses églises, ses nombreux restaurants, on sent les odeurs, le soleil, elle transcrit bien les us et coutumes des Florentins. C'est un dépaysement complet que l'on vit en lisant, les mots en italien que l'auteur parsème ici ou là dans les conversations nous imprègnent encore plus en Toscane. J'ai vraiment apprécié cette manière d'écrire.
    Il règne tout de même un certain suspense, car je me suis demandé déjà ce qu'était ce fameux secret de Nina, et ensuite une fois que je l'ai su, savoir comment elle allait pouvoir s'en sortir, quelles décisions elle allait prendre. Jusqu'au bout, elle reste instable, ne sachant où aller, j'avais envie de lui dire de ne pas faire d'autres bêtises, mais je ne suis que la lectrice... la fin reste ouverte pour une suite, en me renseignant sur Mélanie Taquet, j'ai vu qu'elle était prévue, je la pense nécessaire, beaucoup de questionnements restent encore à résoudre, pour tous les personnages, et surtout ceux que se pose Nina, une fois sa décision prise. Que va-t-il se passer maintenant pour elle ? Va-t-on lui pardonner ? Pourra-t-elle reprendre sa vie comme avant ? Et Hannah ? J'attends vraiment beaucoup de la suite pour avoir les réponses.
    En tout cas, ce roman a été une belle et bonne lecture, j'ai passé un bon moment avec tous ces personnages, certains m'ont fait réfléchir sur bien des sujets. J'aime quand un roman fait sortir de la simple lecture et pousse à la réflexion.
    Je suis conquise par le style de Mélanie Taquet et j'attends la suite avec hâte. Un grand merci à elle et aux éditions Eyrolles pour ce très bon moment de lecture.

  • Couverture du livre « Reste aussi longtemps que tu voudras » de Melanie Taquet aux éditions Eyrolles

    fabienne PLACET sur Reste aussi longtemps que tu voudras de Melanie Taquet

    Pour tout dire, la critique de ce livre m'est un peu difficile car j'ai beaucoup changé d'avis au cours de ma lecture ! Et c'est assez rare pour être souligné ! Ce qui m'a paru au début comme une bluette romantique plus que toute autre chose (l'Italie pour décor, Florence, la Toscane, Rome, de...
    Voir plus

    Pour tout dire, la critique de ce livre m'est un peu difficile car j'ai beaucoup changé d'avis au cours de ma lecture ! Et c'est assez rare pour être souligné ! Ce qui m'a paru au début comme une bluette romantique plus que toute autre chose (l'Italie pour décor, Florence, la Toscane, Rome, de beaux Italiens, quoi de plus romantique ?) s'est finalement mué en quelque chose de plus profond par moments, mais par moments seulement. Si le personnage de Nina ne m'a pas du tout attaché au départ sans pour autant la juger, elle a tout de même fini par me toucher à la fin dans son désarroi face à la maternité et le sentiment maternel.
    Pourtant je ne peux m'empêcher de penser que, même si le thème (apparemment) central (l'abandon d'un enfant par sa mère qui fuit sa vie et quitte homme et bébé pour partir se réfugier chez une amie à Florence) peut paraître dramatique, voire tragique, ce livre m'a pourtant paru léger la plupart du temps. Car on reste à la surface des choses, des sentiments, des émotions… et surtout de la réflexion. C'est toute la différence avec un livre comme « Danser au bord de l'abime » sur le même thème (même si les raisons du départ de la mère sont différentes) mais en beaucoup plus lourd, plus profond et plus dérangeant.
    Alors voilà, j'ai lu ce livre sans déplaisir mais sans réelle adhésion non plus, avec parfois même une pointe d'agacement (certaines scènes sont vraiment comme tout droit sorties d'un film, de la comédie romantique à 50 Nuances de Grey… que je n'ai pas vu d'ailleurs mais que j'imagine !). Et puis il y a tout de même beaucoup de clichés dans cette histoire, les dialogues ne sonnent pas toujours très juste, tout comme certaines situations qui ne sont pas crédibles, à commencer par la réaction d'Hannah à la découverte du « secret » de la fuite de Nina (je m'attendais d'ailleurs à quelque chose de bien plus grave…) et le prix qu'elle lui fait payer ! Quelle véritable amie réagirait comme cela, sans même essayer de comprendre et surtout en jugeant une amie de la sorte ? Pour les détails, je ne parle pas de l'accent italien retranscrit dans les dialogues au début entre Nina et Marco, personnellement j'ai trouvé cela insupportable à lire.
    La promesse de l'éditeur d'une plongée au coeur de Florence est réussie… avec des personnages touchants et attachants, là c'est moins réussi, sauf pour Marco peut-être et Simone, les personnages masculins étant finalement les plus attachants je trouve ! Quant au suspens, je le cherche encore. Mais c'est un premier roman, avec ses défauts et ses qualités, qui sont autant de promesses… Et j'ai bien aimé la fin.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !