Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Maya Angelou

Maya Angelou
Poète, écrivain, actrice, Maya Angelou était une
figure de premier plan de la lutte pour les droits
civiques et une proche de Martin Luther King. En
2010, le président Obama lui a décerné la médaille
présidentielle de la Liberté - la plus haute distinction
civile aux États-Unis - et la National Book F... Voir plus
Poète, écrivain, actrice, Maya Angelou était une
figure de premier plan de la lutte pour les droits
civiques et une proche de Martin Luther King. En
2010, le président Obama lui a décerné la médaille
présidentielle de la Liberté - la plus haute distinction
civile aux États-Unis - et la National Book Foundation
américaine lui a décerné son Prix littéraire en
2013, qui lui fut remis par Toni Morrison. Humaniste
vénérée à travers le monde, Maya Angelou est
notamment connue pour son autobiographie révolutionnaire
- publiée en 1969 aux États-Unis ! -, Je
sais pourquoi chante l'oiseau en cage, qui a ouvert de
nouvelles portes à la mémoire collective américaine.
Elle est décédée le 28 mai 2014 à l'âge de 86 ans.

Avis sur cet auteur (9)

  • add_box
    Couverture du livre « Rassemblez-vous en mon nom » de Maya Angelou aux éditions Noir Sur Blanc

    Michèle FINANCE sur Rassemblez-vous en mon nom de Maya Angelou

    Autobiographie d'une femme noire, célibataire, enceinte à 17 ans ou la condition des gens de couleur aux États-Unis à la fin des années 1940.
    Dans toute sa terrible cruauté, ce beau texte fait écho à ce qui se passe aujourd'hui dans un pays ravagé par le racisme et l'intolérance.
    Violent,...
    Voir plus

    Autobiographie d'une femme noire, célibataire, enceinte à 17 ans ou la condition des gens de couleur aux États-Unis à la fin des années 1940.
    Dans toute sa terrible cruauté, ce beau texte fait écho à ce qui se passe aujourd'hui dans un pays ravagé par le racisme et l'intolérance.
    Violent, juste, terriblement bien écrit. A ne rater sous aucun prétexte !

  • add_box
    Couverture du livre « Rassemblez-vous en mon nom » de Maya Angelou aux éditions Noir Sur Blanc

    Dominique Sudre sur Rassemblez-vous en mon nom de Maya Angelou

    Un récit autobiographique d'une force et d'une sincérité incroyable.
    Positif, humoristique, sincère, elle se raconte sans fard, de ses dix-sept à ses vingt-et-un ans.
    Fille mère, elle élève seule son fils Guy, et jeune femme noire, ça fait beaucoup dans cette Amérique qui sort de la seconde...
    Voir plus

    Un récit autobiographique d'une force et d'une sincérité incroyable.
    Positif, humoristique, sincère, elle se raconte sans fard, de ses dix-sept à ses vingt-et-un ans.
    Fille mère, elle élève seule son fils Guy, et jeune femme noire, ça fait beaucoup dans cette Amérique qui sort de la seconde guerre mondiale.
    Si elle fuit d'une certaine façon le racisme du sud, ce dernier n'est pas tout à fait absent dans les autres régions des États Unis.
    De l'Arkansas à San Francisco...
    Serveuse, cuisinière, maquerelle, danseuse, elle a tout fait avec autant de bonne volonté, avec sincérité et souvent même par amour ou par recherche de cet amour, de cet homme qui pourrait la protéger et l'aimer.

    Mais ces hommes justement ont abusé sans scrupule de cette jeune femme positive, intelligente, sincère, qui ne demandait qu'à être aimée. Elle donne son coeur et sa confiance à de nombreux hommes qui tour à tour abusent de cette naïveté qui la caractérise mais qui d'une certaine façon la protège sans doute.
    Le racisme, la difficulté d'être femme, la solitude, sont aussi bien retranscrits ici.
    Une magnifique traduction de Christiane Besse nous permet de profiter pleinement de ce formidable texte. L'écriture, le rythme, l'humour et la dérision, et je le redis sans doute, la sincérité, font de ce récit un moment inoubliable.

    lire ma chronique complète sur le blog Domi CLire https://domiclire.wordpress.com/2020/09/05/rassemblez-vous-en-mon-nom-maya-angelou/

  • add_box
    Couverture du livre « Rassemblez-vous en mon nom » de Maya Angelou aux éditions Noir Sur Blanc

    Vnss Chttl sur Rassemblez-vous en mon nom de Maya Angelou

    Mon avis à la page 100 :

    Au début du roman, Marguerite a 17 ans, son bébé a 2 mois. A la 100e page, elle a 19 ans, et déjà une vie riche en évènements et en rebondissements. Elle est diplômée, vive, courageuse, et débrouillarde. Elle avance dans l'existence, avec pour seul bagage son instinct...
    Voir plus

    Mon avis à la page 100 :

    Au début du roman, Marguerite a 17 ans, son bébé a 2 mois. A la 100e page, elle a 19 ans, et déjà une vie riche en évènements et en rebondissements. Elle est diplômée, vive, courageuse, et débrouillarde. Elle avance dans l'existence, avec pour seul bagage son instinct de survie. Certainement, parce qu'être une femme, noire, dans les années 40-50, aux Etats-Unis, ne laisse pas de perspectives autres. Le décor est dur, peu de lumière possible et envisageable, pourtant l'humour et la douceur prédominent dans ce récit à la première personne du singulier. Ce ton laisse entrevoir à la lectrice que je suis, une traversée combative et démontant au fil des pages les préjugés de la société blanche. Marguerite, Ritt, Maya, est pour le moment dans sa chrysalide malgrè les évènements qu'elle a déjà traversés, je m'y replonge avec curiosité et motivation, pour lire le moment où elle va se révéler.

    Ma chronique :

    Marguerite Johnson, 17 ans, noire, un enfant, est le personnage principal du roman de Maya Angelou, elle en est même la voix.
    Jeune, et encore pleine d'élan, de croyance, et d'espoir, elle m'a raconté son quotidien, son avidité de vivre. Je l'ai accompagné avec amusement, tristesse, inquiétude, colère et frustration dans chacun de ses jobs, de ses errances, de ses mauvais choix, avec comme seule attente sa délivrance. Tout au long du roman, avec parfois un certain abattement, je n'ai cessé de me poser les questions suivantes : quand cette jeune femme intelligente, brillante, drôle et attachante va t'elle se sortir de ce bourbier ? Quand va t'elle s'autoriser à rêver plus grand, à la hauteur de ce qu'elle est ?

    Ce roman est le récit d'une femme noire, mais il peut-être celui de nombreuses femmes par certains aspects, sans nier l'importance de la couleur de peau de l'héroïne, mais le message de l'auteur m'apparaît universel.
    Marguerite est noire, elle est née aux Etats-Unis, au sein d'une famille monoparentale, et fille-mère. L'histoire peut sembler réchauffée, son parcours attendu mais l'auteure nous donne par sa voix assurée, joyeuse et fine, l'espoir du possible : un possible par l'éveil d'une conscience. Ce n'est pas en attendant de se révéler être une mère ou être la femme d'un prince sauveur ou encore de devenir quelqu'un par le biais d'une profession, mais la prise de conscience de ce que l'on est et de ce que l'on veut pour soi qui donne la lumière et la force de ce roman.

    Donc, une belle découverte de plus dans cette aventure des explorateurs de la rentrée littéraire 2020. Un roman écrit en 1974, par une auteure, Maya Angelou, que je ne connaissais pas. Son parcours et ce livre, qui s'inscrit dixit l'éditeur dans un cycle autobiographique, me donne l'envie de la connaître davantage. J'ai aimé le ton et le style de son écriture qui m'a ôtée de la poisseuse crasse du décor pour élever ma conscience vers l'enjeu de la liberté, du juste droit à la liberté. Elle délivre un message positif et combattif, ce qui forcément m'amène à porter un conseil de lecture collectif

  • add_box
    Couverture du livre « Rassemblez-vous en mon nom » de Maya Angelou aux éditions Noir Sur Blanc

    Marie Hélène Fasquel sur Rassemblez-vous en mon nom de Maya Angelou

    Maya Angelou, figure de la lutte pour l'égalité entre les noirs et les blancs aux États-Unis, cette auteure célébrée, dont j'ai apprécié Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage, nous livre, sans fard, sans circonvolutions, une autobiographie vivante, fascinante, étonnante.


    Mes frasques...
    Voir plus

    Maya Angelou, figure de la lutte pour l'égalité entre les noirs et les blancs aux États-Unis, cette auteure célébrée, dont j'ai apprécié Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage, nous livre, sans fard, sans circonvolutions, une autobiographie vivante, fascinante, étonnante.


    Mes frasques n’étaient que des maladresses de jeunesse et pardonnables par là même.


    Nous comprenons ce qui l'a nourrie, ce qui l'a fait grandir et la voyons apprendre de ses erreurs de jeunesse jusqu'au moment où elle est proche du précipice, mais est sauvée par un homme bon, après avoir été utilisée par d'autres, sans foi, ni loi.


    J’avais frôlé l’abîme et j’en avais vu le fond. Et, au moment crucial, la générosité d’un homme m’avait sauvée de la chute.


    Je n’avais aucune idée de ce qu’allait être ma vie, mais j’avais fait une promesse et redécouvert mon innocence. Je me jurai de ne plus jamais la perdre.


    Ce texte puissant de par son style et son sujet nous parle de terreur, de culpabilité, de misère, des arts (danse, musique et littérature), et d'une génération marquée par le racisme, d'une très jeune femme qui se débat pour s'en sortir dont la force de caractère incroyable lui permet en effet de trouver sa voie / voix.


    Je trouvais difficile l’idée de me séparer de mes livres. Ils m’avaient sortie de la fange : à qui pouvais-je confier des amis aussi intimes ?


    Pour notre plus grand plaisir !