Maud Tabachnik

Maud Tabachnik

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (14)

  • add_box
    Couverture du livre « Scène de crime » de Maud Tabachnik aux éditions De Boree

    L'atelier de Litote sur Scène de crime de Maud Tabachnik

    Pour qui aime les histoires courtes , ce recueil de 17 nouvelles ayant toutes pour thème la vengeance est parfait. De quoi lire sans s’en rendre compte des histoires plus stupéfiantes les unes que les autres. On est dans le grand bain dès la première nouvelle intitulée « la maison au fond des...
    Voir plus

    Pour qui aime les histoires courtes , ce recueil de 17 nouvelles ayant toutes pour thème la vengeance est parfait. De quoi lire sans s’en rendre compte des histoires plus stupéfiantes les unes que les autres. On est dans le grand bain dès la première nouvelle intitulée « la maison au fond des bois » j’ai adoré le rythme court, soutenu et haletant. Je suis certaine que parmi tous ces scénarios vous allez en aimer certains plus que d’autre, ça a été le cas pour moi. Si vous aimez avoir peur, vivre un suspense intense, rencontrer de vrais méchants et goûter au sentiment de vengeance, ce livre rempli parfaitement le contrat. C’est l’occasion pour ceux qui ne connaissent pas encore Maud Tabachnik de découvrir son talent d’auteure de thrillers, de romans noirs allant parfois aux extrêmes limites de la folie humaine personnellement j’adore sa capacité à nous parler de colère noire, de rédemption, de vengeance tout ces thèmes qui font parfois dévier les comportements normaux des gens dits normaux. Je ne m’attarderai pas sur le contenu des nouvelles unes par une mais juste vous dire ici que certaines sont touchantes, émouvantes ou encore révoltantes. Toutes ont de l’originalité et la diversité des thèmes est très agréable à découvrir au fil des pages et le plus c’est de découvrir ce qui les relie. La dernière nouvelle « Fin de parcours » est renversante et vient clôturer à la manière d’un feu d’artifice final. La couverture du livre est magnifique, un très bon moment de lecture à picorer selon les envies. Bonne lecture.
    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2019/02/16/37040054.html

  • add_box
    Couverture du livre « L'impossible définition du mal » de Maud Tabachnik aux éditions De Boree

    L'atelier de Litote sur L'impossible définition du mal de Maud Tabachnik

    J’adore les livres tirés d’un personnage ayant existé et quand il s’agit de tueur en série, c’est encore mieux. Fabio Mitchelli et Maud Tabachnik le font très bien. On va suivre ici les investigations menées par la police russe, le commissaire Viktor Braunstein vient d’être muté ou devrait-on...
    Voir plus

    J’adore les livres tirés d’un personnage ayant existé et quand il s’agit de tueur en série, c’est encore mieux. Fabio Mitchelli et Maud Tabachnik le font très bien. On va suivre ici les investigations menées par la police russe, le commissaire Viktor Braunstein vient d’être muté ou devrait-on dire rétrogradé dans le petit village de Rostov sur le Don. A peine arrivé, le voici face à une première victime la jeune Hélène Koskas de 16 ans, retrouvée assassinée et mutilée au milieu de la forêt. Très vite on soupçonne un tueur cannibale qui sévit dans tout le pays depuis douze ans.
    L’ambiance froide et sombre de la Russie telle qu’on se l’imagine est parfaitement rendue par l’auteure qui sait parfaitement nous expliquer, les conflits, l’histoire et le mythe soviétique en nous donnant une image actuelle de ce qu’est la Russie engluée dans des guerres comme celle de Tchétchénie, stigmatisée par son passé communiste et gangrenée par la corruption. Une trame de fond correspondant parfaitement aux crimes exécutés par celui qu’on surnommera « l’ogre de Rostov ». On aurait pu ne jamais le coincé tant sa vie est bien rangé d’abord professeur, puis ingénieur des chemins de fer, mari aimant, père et grand-père affectueux, un homme au sang-froid imbattable. Les chapitres où il est le narrateur font froid dans le dos et explique à la fois tout ce qu’il y a comprendre chez cet homme et c’est véritablement passionnant. En revanche lorsque la narration est du côté de l’enquêteur, cela m’a laissé un peu sur ma faim l’enquête aurait pu nous donner plus de suspense et d’interrogation alors que j’ai eu le sentiment de suivre une piste relativement simple au final. Mais qu’importe parce que malgré cela je suis resté scotchée à mon livre tant cette Russie se relevant en passant par des dirigeants comme Gorbatchev, Eltsine puis Poutine résistante aux attentats, aux différents trafics humains, à l’alcoolisme, à la corruption, à l’antisémitisme nous donne une image nauséabonde qui a su attiser ma curiosité de bout en bout. Et puis la cerise sur le gâteau c’est quand même le choix du tueur en série et le thème de l’anthropophagie qui donne à ce livre toute la noirceur et le côté folie humaine qui me passionne tant. Bonne lecture.

  • add_box
    Couverture du livre « Gémeaux » de Maud Tabachnik aux éditions Viviane Hamy

    L'atelier de Litote sur Gémeaux de Maud Tabachnik

    Première lecture d’un Maud Tabachnik et même si je n’ai pas été totalement convaincue par Gémeaux je dois dire que tous les éléments y étaient. De vrais vilains, un méchant, un simplet et même un corse pas sympathique pour deux sous. Face à eux un duo flic/journaliste sur lesquels j’aurai aimé...
    Voir plus

    Première lecture d’un Maud Tabachnik et même si je n’ai pas été totalement convaincue par Gémeaux je dois dire que tous les éléments y étaient. De vrais vilains, un méchant, un simplet et même un corse pas sympathique pour deux sous. Face à eux un duo flic/journaliste sur lesquels j’aurai aimé en savoir un peu plus. Comme ce sont des personnages récurrents, cela devrait être possible de retrouver le premier livre de la série où ils apparaissent. Ces deux là, sont du genre à traîner de sacrées valises derrière eux, oui mais les quelles ? On retrouve donc le personnage de Sam Goodman, flic ayant une mère juive envahissante, c’est un pléonasme et Sarah journaliste au repos après une dernière enquête fort traumatisante. Pourtant la vie va faire qu’ils vont se retrouver pour travailler ensemble à résoudre une terrible chasse à l’homme qui tourne plutôt mal. Beaucoup de clichés certes mais une belle énergie de desperados avec une scène superbement écrite. Les dialogues sont taillés à la serpe avec des pointes d’humour, et même une histoire yiddish en bonus. L’auteur n’hésite pas à partir dans une direction sensible, moi dès que l’on touche aux enfants ça me bouleverse toujours. Alors, elle n’y va pas avec le dos de la cuillère et j’ai souffert à leur côté. Je n’en resterai pas là car je suis bien décidée à lire d’autres polars de cette auteure.

  • add_box
    Couverture du livre « La vie à fleur de terre » de Maud Tabachnik aux éditions De Boree

    manue fais-moi peur sur La vie à fleur de terre de Maud Tabachnik

    L’histoire est intéressante. Elle mélange roman policier et thriller léger.
    Les idées sont bien approfondies mais sont parfois un peu déjà vues dans l’univers des romans policiers. L’auteure nous réserve tout de même quelques surprises ce qui permet de ne pas se lasser.
    Les retournements de...
    Voir plus

    L’histoire est intéressante. Elle mélange roman policier et thriller léger.
    Les idées sont bien approfondies mais sont parfois un peu déjà vues dans l’univers des romans policiers. L’auteure nous réserve tout de même quelques surprises ce qui permet de ne pas se lasser.
    Les retournements de situations sont présents mais juste ce qu’ils faut pour ne pas que l’histoire devienne irréaliste.

    Les protagonistes sont assez attachants dans l’ensemble. Ce qui est par contre dommage c’est le manque de détails ! Je ne suis pas arrivée à m’imaginer leur physique ou ce qu’ils pouvaient vraiment ressentir. Maud Tabachnik ne donne pas assez de précisions et finalement on ne sait que peu de chose sur eux. Leur passé est quant à lui, très peu, voire pas du tout évoqué pour certains.
    Les personnages principaux auraient pourtant mérité d’être plus approfondis pour que l’on arrive à se mettre dans leurs peaux.
    Le fait que les points de vue soient externes crée aussi une barrière. L’auteure les alterne ce qui est une bonne chose, cela permet aussi d’avoir une vision d’ensemble de l’histoire.
    Ce qui est frustrant c’est que tous les personnages n’ont pas cette chance et seulement deux ou trois sont exploités.

    Le style de l’auteure est assez fluide dans l’ensemble. Certaines scènes auraient peut-être mérité un style plus franc et plus sombre pour que l’on se rende vraiment compte de ce que vivent les personnages.
    Le roman se lit facilement et on prend plaisir à découvrir la suite à chaque fin de chapitre. Ces derniers sont assez courts dans l’ensemble, ce qui permet d’arrêter la lecture lorsque l’on en ressent le besoin.

    Les indices de lieux sont évoqués mais l’auteure oublie de nous dire quand se passe l’histoire. Nous avons une idée de la saison mais j’aurais bien apprécié avoir des dates précises ou mieux encore des heures pour que l’on se rende vraiment compte du temps qui passe…

    La fin est intéressante. Elle nous laisse présager un futur peut-être meilleur pour les protagonistes. Je m’attendais tout de même à une situation un peu plus dramatique…
    Je ne sais pas s’il y a une suite à ce roman mais si c’est le cas je serais heureuse de la lire pour découvrir d’autres aventures de ce duo si particulier.
    En résumé, un roman qui se lit facilement et que vous pouvez découvrir tranquillement chez vous ou lors d’un long voyage en train ou en avion pour passer le temps.

    https://fais-moi-peur.blogspot.fr/search/label/affaire%20n°367

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !