Maud Mayeras

Maud Mayeras

Maud Mayeras a 34 ans. Lux est son troisième roman. Après le succès de Reflex (Anne Carrière, 2013 / Pocket, 2015), le nouveau thriller de Maud Mayeras est très attendu. Elle vit aujourd’hui à Limoges.

Articles (1)

  • Eté 2015, quel livre de poche emporter ?
    Eté 2015, quel livre de poche emporter ?

    Le temps des vacances, qui rime souvent avec lecture, est le moment idéal pour s’abandonner à ces titres qui nous ont fait envie et que nous n’avons pas eu le temps de lire. Ils viennent de sortir en format de poche, un format idéal à glisser dans la valise ou le sac de plage.

Voir tous les articles

Avis (19)

  • Couverture du livre « Hématome » de Maud Mayeras aux éditions Lgf

    Catherine Quart Foisset sur Hématome de Maud Mayeras

    Maud Mayeras est une jeune auteure française qui fait parler d'elle un peu dans tous les salons du polar/thriller ces dernières années.
    C'est son 1er roman (paru en 2006) dont le sujet principal est la dénonciation de la violence faite aux femmes. Un sujet choc !
    *
    Alors , au risque de vous...
    Voir plus

    Maud Mayeras est une jeune auteure française qui fait parler d'elle un peu dans tous les salons du polar/thriller ces dernières années.
    C'est son 1er roman (paru en 2006) dont le sujet principal est la dénonciation de la violence faite aux femmes. Un sujet choc !
    *
    Alors , au risque de vous décevoir, et ce justement parce que ce roman a été très bien accueilli, je n'ai pas adhéré à ce thriller psychologique. Peut-être parce qu'on a vu ce sujet maintes fois, peut-être que j'en ai trop lu justement ou alors que l'histoire ne m'a pas convaincue.
    *
    La narratrice est Emma, qui se réveille dans un lit d'hôpital, avec des douleurs au bas-ventre et des hématomes sur le visage. Un grand blanc dans sa mémoire. A son chevet, Kay, un jeune homme qui lui dit être son compagnon. Elle hésite, elle doute de ce visage.
    On lui dit qu'elle a été agressée dans sa rue, violée et inévitablement a perdu son bébé in-utero.
    Un chapitre d'introduction « coup de poing » assez violent.
    *
    Au fur et à mesure du récit, Emma découvre des pans de sa mémoire. Et ce n'est pas joli-joli, vous vous en doutez bien. Elle s'enfonce de plus en plus dans des questionnements qui ne trouvent pas forcément des réponses. Son compagnon lui cache des choses.
    Un meurtre est commis. L'atmosphère s'épaissit, devient de plus en plus sale et glauque et finit en une apothéose d'horreur.
    *
    Tout au long de la lecture, je me suis doutée qu'il allait se passer un retournement de situation. Et c'est bien là le problème car finalement je ne me suis pas assez immergée dans le récit. J'ai trouvé beaucoup d'invraisemblances , les situations sont parfois tarabiscotées. J'ai deviné assez facilement, pratiquement dès le début le mauvais personnage de l'histoire.
    Mais j'ai quand même tenu à savoir la fin qui m'a déroutée dans le sens où il n'y a pas eu beaucoup d'explications ni de confrontation directe APRES la vérité. Dommage.
    *
    Les chapitres sont courts, la plume est fluide et bien descriptive. Je pense notamment à la scène du viol. Et le jeu de mot à la fin est surprenant et bien amené.
    *
    Pour résumer, c'est noir, cru, bien écrit mais sans surprise.

  • Couverture du livre « Reflex » de Maud Mayeras aux éditions Pocket

    Margot Drochon sur Reflex de Maud Mayeras

    J'ai lu beaucoup de critiques négatives sur ce livre, mais moi j'ai bien aimé.

    Dès les premières pages, on fait la connaissance d'Iris Baudry, photographe munie de son reflex, sur les lieux de scènes de crime. Elle intervient sur un corps retrouvé, et d'un seul coup perd tous ses moyens en...
    Voir plus

    J'ai lu beaucoup de critiques négatives sur ce livre, mais moi j'ai bien aimé.

    Dès les premières pages, on fait la connaissance d'Iris Baudry, photographe munie de son reflex, sur les lieux de scènes de crime. Elle intervient sur un corps retrouvé, et d'un seul coup perd tous ses moyens en s'apercevant que c'est un enfant... Cela lui ravive un cauchemar. Son cauchemar. Son enfant disparu, enlevé dans son propre jardin alors qu'il s'amusait tranquillement. Que s'est-il vraiment passé ? Il est déclaré mort, mais elle n'y croit pas. Et ça fait maintenant onze longues années.

    Ce roman est partagé en deux. Dans un premier temps, on a le personnage d'Iris, parlant à la première personne du singulier, la protagoniste. On en découvre plus sur sa vie, ses angoisses qui la rongent, son quotidien. Dans un deuxième temps, on a un flash back dans le passé, une histoire parallèle sur une autre personne, une jeune fille maltraitée, délaissée par sa mère lorsque celle-ci apprend qu'elle attend un enfant. On attend tout le long de savoir quelle sera le lien entre les deux histoires, et je vous jure, qu'on ne trouve pas la réponse avant d'avoir tourné toutes ses pages, jusqu'à la fin. Moi j'ai dévoré le bouquin !

    Malgré les critiques, il faut toujours se faire sa propre opinion ! Voilà ce que j'ai à dire :)

  • Couverture du livre « Reflex » de Maud Mayeras aux éditions Pocket

    Sandrine Fernandez sur Reflex de Maud Mayeras

    Iris Baudry est photographe judiciaire. Un coup de fil de la police et elle saute sur sa moto pour aller immortaliser les scènes de crime les plus sordides. Solitaire, silencieuse, compétente, toujours disponible, la jeune femme n'a pas de vie en dehors de son métier. Après un de ces appels,...
    Voir plus

    Iris Baudry est photographe judiciaire. Un coup de fil de la police et elle saute sur sa moto pour aller immortaliser les scènes de crime les plus sordides. Solitaire, silencieuse, compétente, toujours disponible, la jeune femme n'a pas de vie en dehors de son métier. Après un de ces appels, Iris se rend compte qu'elle est dans sa ville natale où l'on vient de retrouver le corps d'un enfant. Immédiatement les souvenirs ressurgissent. Cette ville, elle l'a fuie il y a bien longtemps, quand son fils Swan a été assassiné, son pauvre corps de six ans à peine, meurtri, dépecé, abandonné. Pour ne pas se retrouver en tête à tête avec sa mère, ce monstre froid et intransigeant, le croque-mitaine de son enfance, elle est partie avec la ferme intention de ne plus jamais revenir. Rien n'a changé dans cette ville perdue et sans avenir qui se dessèche sous un soleil de plomb. Sauf sa mère. Folle à lier, elle est désormais à Bellevue, l'hôpital psychiatrique dont nul n'est jamais ressorti, Bellevue, ce mouroir qui a toujours eu pour vocation d'abriter la misère humaine. C'est ici que Lucie a vu le jour en avril 1920, fruit du viol de la jeune Julie Carville, reniée par ses parents après cette infamie. A l'époque, Bellevue était un couvent et un orphelinat tenus par des bonnes sœurs et Lucie y a grandi dans la misère et les coups. A priori, aucun rapport entre Iris et Lucie. Et pourtant...

    Deux époques différentes mais les mêmes destins marqués par la noirceur et la violence.
    De nos jours, la vie d'Iris Baudry, jeune femme tourmentée, secrète, bègue, brisée par le désamour de sa mère et le meurtre de son fils. Son retour en ville lui donne l'occasion d'affronter ses démons. Voir sa mère tant détestée réduite à rien, se souvenir de son père adoré emporté trop tôt par un cancer, retrouver la voisine Jackie, toute en sucre et en miel, sa seule source de douceur maternelle à l'époque, et affronter le détestable journaliste local qui avait couvert la mort de Swan et reste persuadé que celui qui est derrière les barreaux pour ce meurtre n'est pas coupable.
    Dans les années 20, le calvaire d'une jeune fille de bonne famille violée, vilipendée, reniée par les siens puis finalement abandonnée dans un couvent où elle fut humiliée, battue avant de donner naissance à une petite Lucie, née avec une jambe estropiée.
    De la souffrance, de la violence et du sang pour une ambiance très noire. Un tueur en série qui écorche ses victimes, assassinant sans distinction des hommes, des femmes, des enfants. Une mère qui pleure son enfant mort. Une maison qui renferme bien des secrets. Et une auteure machiavélique qui nous emmène dans les tréfonds de l'âme humaine, nous promène tout au long de son roman pour nous assommer avec les pires révélations à la toute fin. Quel talent pour manipuler son lecteur et le surprendre ! Une lecture noire et addictive.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com