Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Maud Mayeras

Maud Mayeras

Maud Mayeras a 34 ans. Lux est son troisième roman. Après le succès de Reflex (Anne Carrière, 2013 / Pocket, 2015), le nouveau thriller de Maud Mayeras est très attendu. Elle vit aujourd’hui à Limoges.

Articles en lien avec Maud Mayeras (1)

  • Eté 2015, quel livre de poche emporter ?
    Eté 2015, quel livre de poche emporter ?

    Le temps des vacances, qui rime souvent avec lecture, est le moment idéal pour s’abandonner à ces titres qui nous ont fait envie et que nous n’avons pas eu le temps de lire. Ils viennent de sortir en format de poche, un format idéal à glisser dans la valise ou le sac de plage.

Avis sur cet auteur (25)

  • add_box
    Couverture du livre « Les monstres » de Maud Mayeras aux éditions Anne Carriere

    AsmoStark sur Les monstres de Maud Mayeras

    Parce que ce sont des monstres ils vivent dans un terrier. Eine, Jung et maman vivent dans un pièce, sans fenêtre, avec un matelas, un sceau pour leurs besoins, une cuisinière et une porte fermée à clef. Seul Aleph a la clé. Aleph est celui qui les nourrit et les éduque en vue du jour où ils...
    Voir plus

    Parce que ce sont des monstres ils vivent dans un terrier. Eine, Jung et maman vivent dans un pièce, sans fenêtre, avec un matelas, un sceau pour leurs besoins, une cuisinière et une porte fermée à clef. Seul Aleph a la clé. Aleph est celui qui les nourrit et les éduque en vue du jour où ils seront prêts pour l'extérieur, là où vivent les humains. Mais voilà un jour Aleph ne revient pas, et pour cause il est à l'hôpital, il a fait une crise cardiaque alors quand la mère entend les humains criaient à l'extérieur du terrier pour évacuer les habitants à cause du barrage, elle aussi crie, appelle au secours. Pour la première fois un humain entre dans le terrier au grand dam d'Eine...

    Quel livre! J'ai eu un peu de mal les premières pages je l'avoue. Le style? Le ton? Je ne sais pas, mais ça n'a pas duré. J'ai adoré ma lecture, aussi sombre que soit ce livre. J'ai aimé Eine, Jung et la mère, j'ai eu le cœur serré plus d'une fois, je me suis demandée comment on pouvait infligé ça, j'ai été consternée par le conditionnement des enfants, choquée par les actes d'Aleph. C'est sombre, c'est triste, c'est dur. C'est un livre très réussi, qui aborde la séquestration et ses conséquences d'une manière peu commune.

  • add_box
    Couverture du livre « Les monstres » de Maud Mayeras aux éditions Anne Carriere

    Mes échappées livresques sur Les monstres de Maud Mayeras

    Ils sont trois à vivre dans un terrier au fond des bois. Trois têtes rasées et des pieds nus, noirs de crasse. Une mère et ses deux monstres. Des êtres à la peau blanche qui vivent reclus à l’abri des microbes, de la lumière du soleil mais surtout des hommes.

    Aleph, l’ogre, est le seul qui...
    Voir plus

    Ils sont trois à vivre dans un terrier au fond des bois. Trois têtes rasées et des pieds nus, noirs de crasse. Une mère et ses deux monstres. Des êtres à la peau blanche qui vivent reclus à l’abri des microbes, de la lumière du soleil mais surtout des hommes.

    Aleph, l’ogre, est le seul qui franchit la porte du terrier pour leur apporter de la nourriture. Mais un jour, il ne vient plus, sans aucune explication et la vie de cette famille pas comme les autres va basculer.

    Dès les premières pages, j’ai été happée par cette terrible lecture. Un récit intense qui m’a complètement retournée et abasourdie.

    Les mots de Maud Mayeras sonnent justes, déstabilisent, bouleversent.

    Un texte où règne une odeur fétide qui vous colle à la peau et j’ai été assommée par l’atrocité de ce qui s’est déroulé sous mes yeux. L’ambiance malsaine et le rythme haletant empoignent le lecteur jusqu’au dénouement, insoutenable.

    Un roman dérangeant, effroyable où l’on côtoie le pire de l’être humain, l’immoral. Mais au cœur de toute cette noirceur, subsiste une once d’amour.

  • add_box
    Couverture du livre « Les monstres » de Maud Mayeras aux éditions Anne Carriere

    Camille MONDOLONI sur Les monstres de Maud Mayeras

    Il était une fois une mère et ses petits monstres qui vivaient dans un terrier, à l'abris des humains. Aleph les nourrit, veille sur eux et les prépare à affronter le monde quand ils seront plus forts. Mais un jour Aleph ne revient pas, et pour survivre, il faut sortir.

    Il était une fois une...
    Voir plus

    Il était une fois une mère et ses petits monstres qui vivaient dans un terrier, à l'abris des humains. Aleph les nourrit, veille sur eux et les prépare à affronter le monde quand ils seront plus forts. Mais un jour Aleph ne revient pas, et pour survivre, il faut sortir.

    Il était une fois une lectrice qui a été happée par ce roman, en a tourné les pages goulûment sans trop savoir ce qu'elle allait y trouver jusqu’à l’horreur du dénouement ...

    Je ne peux pas vous en dire plus sans trahir l’intrigue mais ce que je peux vous assurer, c'est que ce roman vous vaudra une nuit blanche. Page turner redoutable, intrigue implacable, ambiance anxiogène, j'espère que vous n'avez pas peur du noir...

    L'autrice autopsie les tréfonds de l’âme humaine pour ne garder que sa noirceur. L’humanité est-elle innée ou résulte-t-elle du conditionnement humain?

    Rassurez-vous, dormez sur vos deux oreilles, les monstres n'existent que dans les contes. N'est-ce pas ?

  • add_box
    Couverture du livre « Hématome » de Maud Mayeras aux éditions Lgf

    lireencore93420 sur Hématome de Maud Mayeras

    Emma se réveille à l'hôpital, elle ne se rappelle rien, ni de son nom, ni ce qui lui est arrivé, un homme est à son chevet, Karter, il se présente comme son compagnon, ou est la vérité ? Elle va devoir retrouver ses souvenirs pour savoir l’exactitude des informations qu’on lui délivre.

    Ce...
    Voir plus

    Emma se réveille à l'hôpital, elle ne se rappelle rien, ni de son nom, ni ce qui lui est arrivé, un homme est à son chevet, Karter, il se présente comme son compagnon, ou est la vérité ? Elle va devoir retrouver ses souvenirs pour savoir l’exactitude des informations qu’on lui délivre.

    Ce livre parle de la mémoire, comment arriver à vivre quand on ne se rappelle rien ? Et à qui faire confiance.
    Il y a des moments très durs, mais cela dans le sens de la trame, c'est aussi le combat d'une femme qui se bat pour la vérité.
    Elle est obstinée et peu à peu elle va découvrir le fil de sa vie, c'est vraiment addictif, le suspense est là.
    Cela traite aussi du passé, des bagages qui font partie de nous, mais là, elle découvre au fur à mesure tous ces hématomes, et tout ce qu'elle a vécu, c'est assez percutant, et cela donne un rythme de fou au récit.
    L'intrigue est bien orchestrée et surtout la fin est incroyable, on ne pourrait jamais l'as deviner.
    L'atmosphère est oppressante, l'univers de la neige et du froid, accentue cet aspect, et surtout le comportement de son compagnon qui ne l'as lâche pas qu'on sent très vite qu'il as un truc qui fonctionne pas, tout est lisse, et cela ne corresponds pas à ses premier flashs.
    Le côté psychologique est vraiment présent, on a vraiment l'impression d'entendre ses pensées, son désarroi, ses doutes et ses failles, je me suis sentie complétement en apathie avec ce personnage.
    L'émotion est vraiment présente dans cette écriture assez franche et directe, et ce qui a mon avis fait le petit truc en plus, il n’est pas juste question d'une intrigue, mais une tension psychologique et émotionnelle, et l'as voir encaisser à chaque fois elle apprend des bribes de sa vie.
    Ce premier opus est un excellent cru, et très envie de découvrir les autres titres, cela reste une très belle découverte.