Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Mattias Koping

Mattias Koping
Mattias Köping vit en Normandie. ll partage son temps entre deux grandes passions, les arts martiaux et la littérature.

Avis sur cet auteur (20)

  • add_box
    Couverture du livre « Le manufacturier » de Mattias Koping aux éditions Ring

    CaroGalmard sur Le manufacturier de Mattias Koping

    Il est des livres à ne pas mettre entre toutes les mains. Celui-ci en fait partie.
    Pourquoi ? Eh bien parce que certaines âmes sensibles risqueraient d'avoir du mal à s'en remettre. Parce que ce roman n'est autre qu'un "poloir". Néologisme de mon cru, applicable à un polar, noir noir noir.
    Et...
    Voir plus

    Il est des livres à ne pas mettre entre toutes les mains. Celui-ci en fait partie.
    Pourquoi ? Eh bien parce que certaines âmes sensibles risqueraient d'avoir du mal à s'en remettre. Parce que ce roman n'est autre qu'un "poloir". Néologisme de mon cru, applicable à un polar, noir noir noir.
    Et quand je dis noir, on ne voit pas la lumière au bout du tunnel. On ne s'attend pas à un happy end. On ne sait même plus qui sont les méchants et qui sont les gentils. Ni même d'ailleurs si les gentils existent. Il y a des loups, des bêtes féroces, qui dévorent et détruisent les moins féroces. L'homme est un loup pour l'homme. Tout simplement.

    Mais vous savez quoi ? Moi ça m'a fait du bien de louvoyer, en toute sécurité au milieu de ces brutes épaisses. Les cotoyer lorsqu'ils laissent s'exprimer leurs plus bas insctincts. Parce qu'à côté, ma vie est un paradis. Parce que finalement, à côté, je suis une sainte, même quand j'ai envie de faire un croche-patte à la mamie qui vient toujours faire ses courses le samedi matin et qui lambine devant moi à la caisse, alors qu'elle a toute la semaine pour les faire.

    Et puis ce roman est un réquisitoire contre la guerre. Les atrocités commisent au nom d'un dieu, d'un territoire, d'une vengeance, de la richesse.

    L'auteur n'est pas tombé dans la facilité de balancer des scènes horribles, juste pour le sensationnel. Là elles ont vraiment du sens, replacées dans le scénario terrifiant.
    J'avoue mon penchant pour les "poloir" ; en musique, c'est pareil, j'adore les pièces tristes de Tchaikovski. En peinture le cri de Munch.
    J'avais déjà lu le premier roman de l'auteur, mais il était moins abouti. La cruauté des personnages paraissait moins naturelle, moins fluide. Là c'est parfait.

    Bref voici un des meilleurs poloir que j'ai lu depuis l'Ame du mal de Maxime Chattam.

    Alors, faut-il le lire ? Oui, mais je vous préviens, ça décoiffe l'âme et l'estomac !! Et si votre estomac tient le choc, vous ne pourrez pas lâcher ce roman...

  • add_box
    Couverture du livre « Le manufacturier » de Mattias Koping aux éditions Ring

    LeoLabs sur Le manufacturier de Mattias Koping

    Superbe! Un grand Bravo à l'auteur. Les mots me manquent, tellement ce roman est incroyable. L'un des romans les plus noir et les plus violent qu'il m'ait été donné de lire, horrifiant de par ses faits réels historiques, documentés d'une manière très poussée. Tout est parfait. Ambiance, densité...
    Voir plus

    Superbe! Un grand Bravo à l'auteur. Les mots me manquent, tellement ce roman est incroyable. L'un des romans les plus noir et les plus violent qu'il m'ait été donné de lire, horrifiant de par ses faits réels historiques, documentés d'une manière très poussée. Tout est parfait. Ambiance, densité des personnages, intrigue originale et captivante. Amateur du genre, si vous ne l'avez pas lu, foncez!

  • add_box
    Couverture du livre « Le manufacturier » de Mattias Koping aux éditions Ring

    Unplatdelivres sur Le manufacturier de Mattias Koping

    J'ai fait des mains et des pieds pour avoir ce roman (non dispo dans mon pays) Je ne pouvais pas passer à côté !!! Pas après l'avoir vu et revu sur la toile...
    Ma tendre tante me l'a offert. Je la remercie.

    Ce roman est d'une noirceur extrême. Des enquêtes parallèles, une pour coffrer le...
    Voir plus

    J'ai fait des mains et des pieds pour avoir ce roman (non dispo dans mon pays) Je ne pouvais pas passer à côté !!! Pas après l'avoir vu et revu sur la toile...
    Ma tendre tante me l'a offert. Je la remercie.

    Ce roman est d'une noirceur extrême. Des enquêtes parallèles, une pour coffrer le plus grand trafiquant de drogue du havre. Une autre sur un double meurtre horrible avec une scène de crime exposée telle une oeuvre d'art qui en fait découvrir pleins d'autres plus atroces les uns que les autres et une autre concernant le conflit et la guerre serbo croate et tout une vengeance autours.
    Le déroulement des différentes enquêtes est détaillé dans des chapitres successifs... on se demande bien ce qui peut lier tous ces personnages.
    Il y a énormément de haine et de violences dans ce roman, ça ne m a pas dérangée... j'aime bien de temps à autre plonger dans les ténèbres.
    La belle surprise c'est ce dénouement de l'histoire, je n'ai rien vu venir, absolument rien et pour cela bravo à l'auteur.
    Le point négatif pour moi c'est ce style d'écriture trop simple, trop familier.
    Mais sinon c'est un bon roman noire à lire.

  • add_box
    Couverture du livre « Les démoniaques » de Mattias Koping aux éditions Ring

    LeoLabs sur Les démoniaques de Mattias Koping

    Un roman qui cogne fort. Dès ses premières lignes, on sent qu'on va être amené à s'immerger dans un monde vicieux, d'une cruauté sans nom, d'un mal absolu. une histoire violente et bouleversante jusqu'à la toute fin qui nous arrache les cheveux par poignées.

    Un roman qui cogne fort. Dès ses premières lignes, on sent qu'on va être amené à s'immerger dans un monde vicieux, d'une cruauté sans nom, d'un mal absolu. une histoire violente et bouleversante jusqu'à la toute fin qui nous arrache les cheveux par poignées.

Ils suivent Mattias Koping

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !