Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Mathieu Riboulet

Mathieu Riboulet
Mathieu Riboulet est né en 1960 dans la région parisienne. Après des études de cinéma et de lettres, il a réalisé des films de fiction et des documentaires avant de se consacrer à l'écriture. Il est mort à Bordeaux le 5 février 2018.

Avis sur cet auteur (3)

  • add_box
    Couverture du livre « Quelqu'un s'approche » de Mathieu Riboulet aux éditions Verdier

    Jen sur Quelqu'un s'approche de Mathieu Riboulet

    https://unmotpourtouspourunmot.blogspot.com/2020/01/quelquun-sapproche-de-mathieu-riboulet.html

    Longues phrases contemplatives, langue enrobée, texte digressif, composent ce roman de Mathieu Riboulet.

    Quelle place prend l’amoureux au fil des ans dans la famille de l’autre ? Quelle...
    Voir plus

    https://unmotpourtouspourunmot.blogspot.com/2020/01/quelquun-sapproche-de-mathieu-riboulet.html

    Longues phrases contemplatives, langue enrobée, texte digressif, composent ce roman de Mathieu Riboulet.

    Quelle place prend l’amoureux au fil des ans dans la famille de l’autre ? Quelle difficulté supplémentaire ou pas, représente l’homosexualité dans la présentation et l’insertion chez la belle famille ? La différence envahissante n’est-elle pas le lot de tous ? Comment les alliances se font et se défont au sein des cellules domestiques ?

    Quelqu’un s’approche a l’allure d’un film de Thomas Vinterberg en moins dramatique. Un récit qui décortique les relations, les gestes, les intentions. Un livre minutieux et descriptif sur l’âme humaine.

    Il m’a fallu un an pour le lire, patiemment posé sur ma table de chevet il attendait, que je sois disponible, prête à entrer en connivence avec lui et ainsi accueillir sa lenteur et sa beauté, ses non-dits si bien dits.

    Lecteurs pressés, éloignez-vous.

    Amoureux des textes songeurs, savourez !

    Un voyage à la rencontre de l’autre, ses différences, ses obstinations mais aussi ses déférences quand elles réussissent à émerger.

  • add_box
    Couverture du livre « Entre les deux, il n'y a rien » de Mathieu Riboulet aux éditions Verdier

    Joëlle Guinard sur Entre les deux, il n'y a rien de Mathieu Riboulet

    « On fait partie ou du problème ou de la solution. Entre les deux, il n’y a rien. »

    Mathieu Riboulet raconte dans ce livre les années 70 telles qu'il les a vécues, né en 1960, il est né trop tard pour avoir vécu pleinement mai 68…

    Les années 70, des années de paix en Europe, "Heureusement...
    Voir plus

    « On fait partie ou du problème ou de la solution. Entre les deux, il n’y a rien. »

    Mathieu Riboulet raconte dans ce livre les années 70 telles qu'il les a vécues, né en 1960, il est né trop tard pour avoir vécu pleinement mai 68…

    Les années 70, des années de paix en Europe, "Heureusement qu'on est en paix et que le pape prie pour nous" mais où des centaines d’hommes et de femmes seront abattus "comme des chiens" en France, en Allemagne, en Italie parce qu'on peut "mourir en guerre dans un pays en paix", tous ces morts sont cités en italique dans des phrases rappelant les noms des manifestants et des grévistes tués et resituant les circonstances de leur mort. Il y est question d'Aldo Moro, de Pasolini...

    Mathieu Riboulet "tire un fil de la pelote européenne" et évoque les brigades rouges, les attentats de Munich, la bande à Bader, la chute du mur de Berlin, la Bulgarie et la Roumanie après le "déboulonnement" de Ceausescu et de Jivkov... en y mêlant son histoire personnelle et intime.

    En effet, il nous parle à la fois de l'éveil de sa conscience politique mais aussi de son éveil sexuel, il les met en parallèle sur le même ton rageur, souvent dérangeant, parfois obscène quant il évoque son homosexualité débridée, ses multiples rencontres homosexuelles et son goût des hommes.
    Sa maxime, maintes fois répétées, est "jouir et faire jouir".
    Il raconte l'arrivée du sida en 1981, "Nous ne pressentons rien du massacre qui vient, nous aurons eu cinq ans, pas un de plus, pour explorer nos corps et leur faire décaler les pentes mises à nu par nos aînés aimés, avant de nous résoudre à devoir les défendre, ou à les laisser glisser dans la mort...cinq ans, nous avons eu cinq ans" et son éveil au militantisme " Je sens qu'à l'intersection de la sexualité et de la politique des choses fondamentales se nouent qu'il faut défaire en clamant haut et fort qu'on les défait ".

    Un ton à fleur de peau, une écriture intense, parfois crue et rageuse mais le côté saccadé de ses tirades sans chronologie (il juge la chronologie "étouffante") et ses multiples évocations de sexe ont fini par me lasser... Dommage car le propos était intéressant...

    http://leslivresdejoelle.blogspot.fr/2016/02/entre-les-deux-il-ny-rien-de-mathieu.html

  • add_box
    Couverture du livre « Prendre dates ; Paris, 6 janvier-14 janvier 2015 » de Patrick Boucheron et Mathieu Riboulet aux éditions Verdier

    Sylvie Géroult sur Prendre dates ; Paris, 6 janvier-14 janvier 2015 de Patrick Boucheron - Mathieu Riboulet

    Un petit livre brillant, intelligent, remarquablement écrit, qui aide à poser les mots sur l'innommable.

    Un petit livre brillant, intelligent, remarquablement écrit, qui aide à poser les mots sur l'innommable.