Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Mathieu-Daude Agnes

Mathieu-Daude Agnes

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (4)

  • add_box
    Couverture du livre « Dagfrid, des brioches sur les oreilles » de Olivier Tallec et Mathieu-Daude Agnes aux éditions Ecole Des Loisirs

    Audrey d sur Dagfrid, des brioches sur les oreilles de Olivier Tallec - Mathieu-Daude Agnes

    Dagfrid ou l'histoire d'une petite fille qui se rebelle contre les stéréotypes genrés, qui ne veut pas porter de robe longue et qui en marre de manger du poisson. Elle aussi veut aller découvrir l'Amérique, mais n'a pas le droit puisqu'elle est une fille. Qu'à cela ne tienne! elle ira sur...
    Voir plus

    Dagfrid ou l'histoire d'une petite fille qui se rebelle contre les stéréotypes genrés, qui ne veut pas porter de robe longue et qui en marre de manger du poisson. Elle aussi veut aller découvrir l'Amérique, mais n'a pas le droit puisqu'elle est une fille. Qu'à cela ne tienne! elle ira sur l'océan grâce à son frère qui lui construira un bateau à sa taille en échange de quoi elle lui apprend à coudre. Arrivée sur une île elle découvrira d'autres filles rebelles, partagera sa connaissance du poisson et reviendra avec des moutons.
    De retour chez elle, elle fera la fierté de ses parents.
    Rébellion, échange culturel... ou comment expliquer aux enfants que ce n'est pas le genre qui détermine ce que l'on peut faire ou ne pas faire comme activité... à conseiller à vos petits enfants en rébellion.

  • add_box
    Couverture du livre « L'ombre sur la lune » de Mathieu-Daude Agnes aux éditions Gallimard

    nathalie vanhauwaert sur L'ombre sur la lune de Mathieu-Daude Agnes

    Attilio est sicilien et le jour de ses noces, il ensable son épouse vivante ! Etrange personnage, d'accord c'est un procédé qui ressemble à la mafia qu'il fréquente mais tout de même étrange d'entrée de jeu.


    Il sera contacté par "la Gigante", Soony May-Ling, une chinoise de 2 mètres qui...
    Voir plus

    Attilio est sicilien et le jour de ses noces, il ensable son épouse vivante ! Etrange personnage, d'accord c'est un procédé qui ressemble à la mafia qu'il fréquente mais tout de même étrange d'entrée de jeu.


    Il sera contacté par "la Gigante", Soony May-Ling, une chinoise de 2 mètres qui dirige la mafia chinoise espagnole. Elle est dingue de chiens et contacte Attilio pour une demande un peu spéciale.


    Blanche travaille dans un musée, elle pense être le sosie du joueur de foot Fernando Torres. C'est dans un stade que l'on fait sa connaissance.



    Quel rapport me direz-vous entre ces personnages ? Quelle entrée en la matière étrange et loufoque ! C'est quoi ce récit ? Ce sont les interrogations que je me suis posées.


    Intriguée j'ai poursuivi la lecture car la plume est belle et agréable, poétique même.


    Ce récit va nous emmener en Andalousie, dans les coulisses du monde de l'art et de celui de la tauromachie.


    Un récit que j'ai apprécié, un peu burlesque, décalé où des personnages malmenés par la vie, étrangement assortis, s'attirent et se complètent.


    Une lecture originale avec une plume magnifique dans le cadre du Prix Horizon 2018.


    Ma note : 8 /10


    Les jolies phrases

    Il fallait avoir tout perdu pour espérer gagner et c'est vrai qu'en ce moment, il perdait beaucoup.


    La foule est comme ça, au moindre frémissement elle écarquille les naseaux, on peut l'entendre souffler, un grondement rauque qui monte et vous intime de la suivre. Et d'un seul geste la foule se redresse, la foule s'emballe, la foule charge sans savoir vers où ni vers quoi, la foule ne sait rien sinon le mouvement.


    Blanche détestait que l'on diluât l'alcool dans des montagnes de glaçons, des branches de menthe rabougrie et du jus de citron en bouteille avant d'y planter une, voire deux pailles, comme si les femmes étaient siamoises, dotées de deux orifices buccaux, en plus de mineures ou grabataires.



    https://nathavh49.blogspot.be/2018/05/lombre-sur-la-lune-agnes-mathieu-daude.html

  • add_box
    Couverture du livre « L'ombre sur la lune » de Mathieu-Daude Agnes aux éditions Gallimard

    Marie HECKMANN sur L'ombre sur la lune de Mathieu-Daude Agnes

    L’ombre sur la lune aurait prouvé à Magellan que la terre était ronde : tableaux de maîtres, footballeurs ou mafieux en parcourent la surface dans une circumnavigation infinie. À la croisée de ces univers en apparence éloignés, la passion de la Giganta, une Chinoise de deux mètres, pour une...
    Voir plus

    L’ombre sur la lune aurait prouvé à Magellan que la terre était ronde : tableaux de maîtres, footballeurs ou mafieux en parcourent la surface dans une circumnavigation infinie. À la croisée de ces univers en apparence éloignés, la passion de la Giganta, une Chinoise de deux mètres, pour une œuvre de Goya, réunit Attilio, un Sicilien qui a tué sa femme le jour de leur mariage, et Blanche, une discrète employée de musée qui se croit le sosie d’un célèbre footballeur.
    Depuis leur rencontre dans les tribunes d’un stade madrilène, la relation mouvementée d’Attilio et de Blanche les mènera jusqu’en Andalousie, le lieu de toutes les rédemptions et de tous les possibles.

    CE livre est étrange...Blanche va s'acoquiner avec cet étranger qu'elle ne connait pas et qui va l’entraîner dans un vol de tableau au Prado, dans 1 histoire d'amour particulière avec toujoutrs 1 fond de violence conjugale, de mafia italienne et chinoise.
    J'ai pas vraiment aimé ce roman trop particulier, long par moments....

  • add_box
    Couverture du livre « Un marin chilien » de Mathieu-Daude Agnes aux éditions Gallimard

    Caro Caro sur Un marin chilien de Mathieu-Daude Agnes

    Alberto est un géologue chilien. A l’approche de l’éruption d’un volcan islandais, il est envoyé dans ce pays pour étudier le phénomène.


    A peine arrivé à Reykjavik, il rencontre Thórunn, jeune femme divorcée, avec laquelle il prend un café.

    Dans cette ville aux accents de village, la...
    Voir plus

    Alberto est un géologue chilien. A l’approche de l’éruption d’un volcan islandais, il est envoyé dans ce pays pour étudier le phénomène.


    A peine arrivé à Reykjavik, il rencontre Thórunn, jeune femme divorcée, avec laquelle il prend un café.

    Dans cette ville aux accents de village, la moindre information circule et très vite, surtout avec de l’aide. L’ex-mari de Thórunn, Thorvaldur, un géant, marin alcoolique un brin dérangé (c’est le moins que l’on puisse dire !) et qui considère son ex-femme comme sa propriété, imagine tout de suite le pire…

    Les deux hommes se rencontrent, à plusieurs reprises, dans un petit jeu de chat et de souris, tandis que l’aventure se poursuit pour Alberto, un peu à la manière d’un road trip, d’un voyage initiatique.

    En parallèle à cette aventure un peu loufoque, l’auteure dresse de beaux portraits, Alberto bien sûr, avec ses failles et ses souffrances, la solide Thórunn et la chétive Maria laissée au pays… Des personnages qui se cherchent, qui chacun à leur manière tentent d’apprivoiser leur sort, avec plus ou moins de bonheur, plutôt moins que plus d’ailleurs.

    Mais c’est surtout le roman d’une quête, quête d’identité de l’enfant abandonné, quête de la mère, de l’amour ou de l’amitié, d’une terre à laquelle s’arrimer, d’un univers dans lequel se construire.

    Bien sûr j’ai été sensible aux paysages évoqués, car l’Islande qui est un pays qui m’attire énormément et que j’aimerais beaucoup visiter. C’est un univers brut qui est décrit, encore en formation, étrange parallèle avec ces hommes et ces femmes décrits avec délicatesse.

    J’ai beaucoup aimé.

    https://familytripandplay.wordpress.com/2016/03/06/lecture-un-marin-chilien-de-agnes-mathieu-daude/