Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Marine Carteron

Marine Carteron

Marine Carteron a fait des études d’histoire de l’Art et d’archéologie. Aujourd’hui elle enseigne. Les Autodafeurs est son premier roman.

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Marine Carteron (2)

Avis sur cet auteur (22)

  • add_box
    Couverture du livre « Génération K t.2 » de Marine Carteron aux éditions Rouergue

    Emma Vando sur Génération K t.2 de Marine Carteron

    Un second tome tout aussi addictif que le premier, voire même plus !

    J'avais aimé les personnages particuliers dans le premier tome, j'aime les découvrir de nouveau, ils évoluent en comprenant un peu plus ce qui leur arrive. J'avais eu un peu de mal avec le personnage de Kassandre, un peu...
    Voir plus

    Un second tome tout aussi addictif que le premier, voire même plus !

    J'avais aimé les personnages particuliers dans le premier tome, j'aime les découvrir de nouveau, ils évoluent en comprenant un peu plus ce qui leur arrive. J'avais eu un peu de mal avec le personnage de Kassandre, un peu rock and roll, mais dans ce tome j'ai appris a l'aimer de plus en plus. J'apprécie énormément la dynamique entre la Danseuse de Taureaux et le Chasseur de Dragons. On découvre d'autres personnages, du passé et du présent, ce tome nous apporte beaucoup d'informations et il s'y passe beaucoup de choses! Pourtant, loin d'être perdue par toute ces informations, la plume de Marine Carteron est toujours aussi délicieuse ! Le rythme effréné de l'action est balancé par une lecture fluide, des chapitres courts, et un humour mordant, une combinaison qui me plaisais déjà beaucoup dans la saga des Autodafeurs ! Le Maitre devient plus concret et l'on comprend mieux les enjeux des différents partis, que ce soit les Enfants d'Enoch ou l'organisation derrière le père de Ka. Ce tome est une fuite et recherche perpétuelle, où tout est parfaitement dosé.

    Ce tome est plus sanglant que le premier, et construit son univers autour de nombreuses références à la littérature ou à la mythologie, accordant toujours une grande place à l'histoire, encore quelque chose très caractériel de l'auteure !
    Un livre très addictif, je suis toujours surprise par la frénésie de lecture qui me prend lorsque je lis un livre de cette auteure ! J'ai hâte de me procurer le tome trois donc !

  • add_box
    Couverture du livre « Dix » de Marine Carteron aux éditions Rouergue

    Isabelle Anne sur Dix de Marine Carteron

    Entre deux livres à chroniquer au titre des Explorateurs de la rentrée littéraire 2020, je viens de terminer la lecture du très divertissant « Dix » de Marine Carteron.
    C'est une lecture d'été qui ne me laissera pas un souvenir impérissable mais qui a eu le mérite de me divertir après la...
    Voir plus

    Entre deux livres à chroniquer au titre des Explorateurs de la rentrée littéraire 2020, je viens de terminer la lecture du très divertissant « Dix » de Marine Carteron.
    C'est une lecture d'été qui ne me laissera pas un souvenir impérissable mais qui a eu le mérite de me divertir après la bouleversante « Ida n'existe pas » d'Adeline Fleury.
    « Dix » est un roman que je qualifierai de « roman pour adolescents ou jeunes adultes » dans la mesure où il met en scène 7 adolescents recrutés pour s'affronter dans un « Escape Game ».

    Ils sont dix et ils pensent participer à un jeu de téléréalité pour une chaîne nationale.
    Dix à se trouver sur une île bretonne battue par les vents.
    Comme pour ce genre d'émission les adolescents semblent avoir été choisis pour répondre à certaines normes attendues : il y a Margaux la sportive, Eliot le jeune surdoué, Charles le beau gosse, Carie la blonde bimbo, Tyron et Déborah les jumeaux fusionnels (elle grande et belle métisse, lui obèse), Simon le geek accro à la technologie.
    Trois encadrants sont là pour veiller au bon déroulement du pilote de la série : la prof de lettres classiques (et mère de Charles), l'ancien policier reconverti en « coordinateur de tournage » et Viviane la gouvernante et ancienne infirmière.
    Le jeu peut commencer.
    Le lecteur se trouve alors plongé avec « Dix » dans la version « made in Breizh » des « Dix petits nègres » d'Agatha Christie. Les participants meurent les uns après les autres, victimes d'une implacable vengeance.
    J'y ai trouvé aussi un soupçon de « Cluedo » et j'ai beaucoup aimé la mise en scène : le hall d'entrée au dallage noir et blanc ressemble à un gigantesque échiquier sur lequel sont disposé des pièces (fous, cavaliers, pions, rois et reines) portant à leur base les initiales des participants, chaque pièce explosant lors de la mort de l'ado correspondant.
    Le roman est très visuel, l'écriture est fluide, sans temps morts, au découpage cinématographique. Le suspense tient le lecteur en haleine et il ne découvrira qu'à la fin qui est l'instigateur de ce sinistre jeu de massacre.
    Un roman qui met aussi en garde sur les médias et leur utilisation.
    En fil rouge, Marine Carteron alerte les jeunes sur le harcèlement.

  • add_box
    Couverture du livre « Génération K t.1 » de Marine Carteron aux éditions Rouergue

    Emma Vando sur Génération K t.1 de Marine Carteron

    J'ai adoré la saga Les Autodafeurs, alors j'ai décidé de me plonger dans cette nouvelle trilogie de Marine Carteron avec joie ! Pourtant le résumé annoncé une histoire qui n'était pas mon genre, un fantastique sombre qui mêle ADN et suspens. Je me suis pourtant laissée entraîner dans le récit de...
    Voir plus

    J'ai adoré la saga Les Autodafeurs, alors j'ai décidé de me plonger dans cette nouvelle trilogie de Marine Carteron avec joie ! Pourtant le résumé annoncé une histoire qui n'était pas mon genre, un fantastique sombre qui mêle ADN et suspens. Je me suis pourtant laissée entraîner dans le récit de Kassandre, Georges et Mina avec plaisir et peur.
    J'ai adoré retrouvé la plume si particulière de l'autrice, qui laisse complètement la voix à ses personnages et j'ai hâte de découvrir le reste de leurs aventures.
    J'ai mis du temps à rentrer dans l'histoire et à m'attacher aux personnages, surtout à Kassandre, mais la fin m'a laissée pantelante, et avide d'une suite !
    A découvrir donc !

  • add_box
    Couverture du livre « Désorientée » de Marine Carteron aux éditions Casterman

    Mes écrits d'un jour sur Désorientée de Marine Carteron

    Louise est une élève brillante et de grandes écoles s’offrent à elle. Sa mère y veille tel le Messie. Quasiment tous ses vœux de Parcoursup sont validés. Un bel avenir devant elle. Le rêve. C’est ce que sa mère veut et exige même en dépit des envies de sa fille. Louise désire une toute autre...
    Voir plus

    Louise est une élève brillante et de grandes écoles s’offrent à elle. Sa mère y veille tel le Messie. Quasiment tous ses vœux de Parcoursup sont validés. Un bel avenir devant elle. Le rêve. C’est ce que sa mère veut et exige même en dépit des envies de sa fille. Louise désire une toute autre vie. La liberté de choisir. Ne pas rentrer dans une case. Ne pas subir et affronter. En est-elle capable ?

    « Aller voir ailleurs comment bat le cœur du monde, sortir de la route, se choisir une autre voie, un autre parcours. Là où personne ne la connaît, là où elle pourrait être une autre. Mille autres. Ou juste elle-même, tout simplement. »

    Un roman au goût du jour et qui parlera aux lycéens…ou pas ? L’enfer de Parcoursup ou comment décider de sa vie en cochant simplement des cases. Des choix par conviction, d’autres par intérêts et puis ceux pour faire plaisir aux parents. Il y a de quoi être déboussolé à 18 ans. L’âge entre deux mondes. Celui de la majorité, de la maturité. Celui du choix d’avenir et de liberté.

    « Le bac comme un check-point de plus te conduisant là où tu n’as pas vraiment envie d’aller. Le ticket pour aller prendre un train dont elle ne connaît ni la voie ni la destination. Et eux, tous, pressés sur le quai de se choisir sans délai un avenir. »

    Louise n’est pas une révolutionnaire, n’allez pas y chercher un texte fort qui dépote. Elle se questionne sur son avenir et sa famille, tournant cela dans tous les sens. L’autrice en joue dans le graphisme du texte. J’ai lu Désorientée comme un journal intime, une expérience unique pour cette gosse de riches. Car il faut bien le dire, il est rare qu’un jeune soit accepté dans toutes les écoles. Un peu trop idéalisé à mon goût. Chacun n’ayant pas autant de facilités que Louise je me demande si le texte reflète vraiment les lycéens d’aujourd’hui. Faisant abstraction de cet effet ‘richou’, la réflexion est intéressante. Prendre des décisions et devenir responsable.

    « Tout envoyer
    Chier
    Vivre
    Profiter
    Laisser la colère
    Grandir
    L’idée germer
    Assumer
    (S’assumer) »

    Marine Carteron utilise différents styles d’écriture, ensorcelant la lecture. Elle nous sort des sentiers battus de mise en page classique, et ça j’aime beaucoup. Un livre agréable à lire.

    http://www.mesecritsdunjour.com/archives/2020/04/27/38238045.html