Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Marilynne Robinson

Marilynne Robinson
Marilynne Robinson a reçu en 2012 la National Humanities Medal, décernée par le président Barack Obama, pour "la grâce et l'intelligence à l'œuvre dans son écriture". Elle est l'auteure de Gilead (Actes Sud, 2007 ; prix Pulitzer 2005 et National Book Critics Circle Award), Chez Nous (Actes Sud, 2... Voir plus
Marilynne Robinson a reçu en 2012 la National Humanities Medal, décernée par le président Barack Obama, pour "la grâce et l'intelligence à l'œuvre dans son écriture". Elle est l'auteure de Gilead (Actes Sud, 2007 ; prix Pulitzer 2005 et National Book Critics Circle Award), Chez Nous (Actes Sud, 2009 ; Orange Prize) et Lila (Actes Sud, 2015 ; National Book Critics Circle Award). Son premier roman, La Maison de Noé (Babel no 1354) a reçu le prix PEN/Hemingway et a figuré sur la liste des cent plus grands romans publiée par The Observer. Elle vit dans l'Iowa, terre de sa série Gilead, dont Jack est le quatrième opus.

Avis sur cet auteur (5)

  • add_box
    Couverture du livre « Jack » de Marilynne Robinson aux éditions Actes Sud

    Hayatte sur Jack de Marilynne Robinson

    « Jack » fait partie de ces romans comme on en lit peu.

    Lecture immersive où se mêle tout à la fois réflexions introspectives, philosophiques et spirituelles portées par la plume magnifiquement poétique et sensible de l’une des voix majeures de la littérature américaine d’aujourd’hui, « Jack...
    Voir plus

    « Jack » fait partie de ces romans comme on en lit peu.

    Lecture immersive où se mêle tout à la fois réflexions introspectives, philosophiques et spirituelles portées par la plume magnifiquement poétique et sensible de l’une des voix majeures de la littérature américaine d’aujourd’hui, « Jack » est une œuvre qui se veut autant exigeante qu’accessible pour son lecteur.

    Dans l’Amérique raciste des années 40-50, Marilynne Robinson dresse le portrait de deux solitudes qui se rencontrent et semblent se reconnaître : celle de Jack Boughton, quadragénaire blanc et vagabond-à-rien et Della Miles, professeur d’anglais noire.

    -

    « C’était une chose de se dérober, une autre de reconnaître l’impossibilité de poursuivre le chemin ensemble quand le monde entier s’accroche à ce contrat infernal, transformant en transgression et en crime la plus innocente des unions, un mariage d’âmes loyales. »

    -

    Loin d’être une énième histoire d’amour impossible ou le simple portrait d’une époque, « Jack » offre une exploration dans les tréfonds de l’âme humaine - une âme en quête de rédemption, d’espoir et d’amour absolu - à travers les conversations intérieures, toutes autant émouvantes qu’inspirées, de son anti-héros éponyme, looser sublime.

    Une grâce absolue se dégage de ce roman et de ses personnages ✨
    Sa lecture a été une superbe découverte pour moi, je ne peux donc que vous encourager à en faire autant !

  • add_box
    Couverture du livre « Jack » de Marilynne Robinson aux éditions Actes Sud

    Manonlitaussi sur Jack de Marilynne Robinson

    Jack de Marylinne Robinson
    Jack est un personnage assez énigmatique, ancien alcoolique. Il lutte encore avec ses démons. Il habite tantôt à l'hôtel, tantôt dans la rue, selon l’argent qu’il a en poche.
    Il courtise Della durant des rendez-vous ou au cours de rencontres qu’il provoque notamment...
    Voir plus

    Jack de Marylinne Robinson
    Jack est un personnage assez énigmatique, ancien alcoolique. Il lutte encore avec ses démons. Il habite tantôt à l'hôtel, tantôt dans la rue, selon l’argent qu’il a en poche.
    Il courtise Della durant des rendez-vous ou au cours de rencontres qu’il provoque notamment en lui rendant des livres qu’elle lui a prêtés. Seulement Della est une femme de couleur alors que Jack est blanc. On est dans le sud des Etats-Unis après la deuxième guerre mondiale. Même leurs balades sont très mal vues. La famille de Della est également très hostile à leur relation.
    Le roman regroupe leurs conversations sur les livres, leur vision de la vie, de la religion. Le thème de la religion est très prononcé. Ils sont tous les deux enfants de pasteur. Il y a une sorte de jeu de séduction également, de l’humour, beaucoup de tendresse, de retenu et de l’amour.
    En dehors de leur rencontre, c’est Jack qu’on suit. Jack qui tente de trouver et garder du travail, de se mettre en sécurité. Jack est un personnage touchant, intriguant qui s’ancre durant la lecture tant on l’accompagne dans ses pensées, ses remises en question.
    C’est une lecture très dense, qui demande de l’attention mais cela pour capter toute la beauté des tournures et des dialogues. Il y a quelque chose d'envoûtant grâce aux réflexions spirituelles et littéraires.
    C’est une lecture qui se mérite, une lecture prenante et non celle de celles qui sont haletantes, qu’on dévore. Mais une lecture qui vous captive par la finesse du style, la beauté des personnages, l'atmosphère qui s'apparente à un recueillement.
    Une très belle rencontre avec la plume de l’autrice.

  • add_box
    Couverture du livre « Chez nous » de Marilynne Robinson aux éditions Actes Sud

    Marie Letellier sur Chez nous de Marilynne Robinson

    Un livre assez dense, sur le contenu et sur le style. C'est le genre d'histoire où il ne se passe pas grand chose, cela dure des pages et des pages, les vies et les pensées des personnages sont sondées, décryptées, analysées, et finalement cela donne un roman très profond et très attachant. Une...
    Voir plus

    Un livre assez dense, sur le contenu et sur le style. C'est le genre d'histoire où il ne se passe pas grand chose, cela dure des pages et des pages, les vies et les pensées des personnages sont sondées, décryptées, analysées, et finalement cela donne un roman très profond et très attachant. Une femme de 38 ans revient dans la maison familiale s'occuper de son père, pasteur en fin de vie. Un de ses frères revient également à cette période, après 20 ans de silence, il est perdu, a eu une vie chaotique, a sombré dans l'alcool, mais est le préféré du père depuis toujours. Elle connait peu son frère. Au fil du temps va se tisser entre eux une affection, une confiance mutuelle. Ce livre aborde les sujets de la religieux, de l'éducation, des relations familiales. C'est très beau.

  • add_box
    Couverture du livre « Lila » de Marilynne Robinson aux éditions Actes Sud

    Nicolemotspourmots sur Lila de Marilynne Robinson

    "Pourquoi les choses se passent comme elles se passent ?" Cette question qui la taraude, Lila n'a encore jamais osé la poser à quelqu'un. De toute façon, elle n'espère pas vraiment de réponse, c'est simplement sa façon à elle de prendre du recul et de ne pas se laisser submerger par cet instinct...
    Voir plus

    "Pourquoi les choses se passent comme elles se passent ?" Cette question qui la taraude, Lila n'a encore jamais osé la poser à quelqu'un. De toute façon, elle n'espère pas vraiment de réponse, c'est simplement sa façon à elle de prendre du recul et de ne pas se laisser submerger par cet instinct de survie qui la guide depuis son plus jeune âge. Depuis que, délaissée et maltraitée par sa famille, elle a été enlevée par Doll, une vagabonde et a trouvé auprès d'elle ce qui peut ressembler à de la tendresse malgré des conditions de vie très rudes.

    Cette question pourtant, elle la pose spontanément au Révérend Ames alors qu'elle vient de trouver refuge dans la petite ville de Gilead de nombreuses années plus tard. Ces deux solitudes qui se rencontrent semblent se reconnaître, reste à les apprivoiser mutuellement. Entre le vieil homme et la jeune femme plus si jeune se tisse alors une relation étonnante, faite d'amour et de crainte, d'espoir et d'incrédulité. Le Révérend a perdu très tôt sa femme et le bébé qu'elle venait de mettre au monde. En épousant Lila, bientôt enceinte, il entrevoit de nouveau le bonheur. Tandis que Lila fait son nid, elle s'interroge sur ce bonheur qui s'offre à elle et qu'elle n'est pas très sûre de mériter après toutes les épreuves qu'elle a traversées.

    Doucement, patiemment, sous la plume précise de l'auteure s'esquisse le portrait d'une jeune femme réservée, sauvage, livrée à elle-même mais bien décidée à comprendre le monde qui l'entoure. En l'enlevant, Doll lui a certainement sauvé la vie. En décidant de mettre entre parenthèse leur existence nomade le temps d'une année pour que Lila apprenne à lire, écrire et compter en allant à l'école, elle lui a donné les clés pour avancer.

    Ce roman d'apprentissage au féminin est plein de sensibilité malgré le contexte à la fois rude et cruel dans lequel se débat la courageuse Lila. Avec subtilité, l'auteure trace le difficile cheminement des sentiments au bout duquel la jeune femme, d'abord méfiante et incrédule, s'autorisera à être aimée et à aimer en retour.

    La construction du roman se joue de la temporalité et explore les pensées de Lila en revenant parfois sur son enfance, son adolescence aux côtés de Doll, les années plus difficiles lorsque cette dernière disparaît, et l'instant présent alors qu'elle s'apprête à devenir mère à son tour. Le questionnement sur ses origines est au cœur de ses réflexions et les réponses qu'elle cherche en recopiant des passages de la bible ne suffisent pas toujours à l'apaiser. Seule la relation avec le Révérend, aussi tendre qu'intellectuelle finira par avoir raison de ses craintes.

    Un très beau roman, à la fois âpre et sensuel, plein de pudeur.