Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Marie Zimmer

Marie Zimmer
Marie Zimmer est auteure pour la jeunesse et le théâtre. Elle a écrit plus d'une vingtaine de pièces et plusieurs albums jeunesse.

Avis sur cet auteur (3)

  • add_box
    Couverture du livre « Les voyages de Lotta ; les renards de feu » de Marie Zimmer et Elena Bia aux éditions Jungle

    Louise C sur Les voyages de Lotta ; les renards de feu de Marie Zimmer - Elena Bia

    Lotta et Solveig sont jumelles. La première est brune, audacieuse, têtue et n’a pas la langue dans sa poche. La seconde est blonde, douce, créative et semble ne pas pouvoir s’exprimer autrement que grâce à ses dessins. Ces deux sœurs sont opposées en tous points et, pourtant, elles sont unies...
    Voir plus

    Lotta et Solveig sont jumelles. La première est brune, audacieuse, têtue et n’a pas la langue dans sa poche. La seconde est blonde, douce, créative et semble ne pas pouvoir s’exprimer autrement que grâce à ses dessins. Ces deux sœurs sont opposées en tous points et, pourtant, elles sont unies par un amour sororal inconditionnel.
    Toutes deux ont douze ans et vivent avec leur père, Olaf, depuis la mort de leur mère. Olaf est éleveur de rennes au-delà du cercle-polaire arctique, en plein cœur de la Laponie. Il compte beaucoup sur ses filles pour le seconder dans sa tâche mais, Lotta, elle, n’a qu’une seule idée en tête : elle souhaite devenir chamane pour être en mesure de communiquer avec les esprits et ainsi retrouver « l’esprit perdu de sa sœur », afin de rendre la parole à cette dernière. Olaf s’oppose à cette décision, qu’il considère être une simple lubie. Mais Lotta, avec la complicité de Solveig, n’a de cesse de multiplier les escapades clandestines afin de compléter sa formation auprès du chaman Alrec, à l’insu de son père.
    Le décor et l’ambiance de cette bande-dessinée sont très originaux, en cela qu’ils proposent une plongée dans le quotidien des Samis et nous dessinent un portrait attrayant du grand plateau montagneux du Finnmark, en Norvège.
    Néanmoins, les illustrations sont très enfantines, à la limite du kitch, et manquent de réalisme. Le fond même de l’histoire, sous forme de quête initiatique un peu idyllique, est souvent convenu, et n’exploite peut-être pas assez toute la profondeur et la complexité de cette culture samie dépaysante.
    En somme, Les Voyages de Lotta : Les renards de feu s’adressent essentiellement à un public jeunesse, mais n’en demeurent pas moins assez sympathiques à lire.

  • add_box
    Couverture du livre « Les voyages de Lotta ; les renards de feu » de Marie Zimmer et Elena Bia aux éditions Jungle

    Lila Sonzogni sur Les voyages de Lotta ; les renards de feu de Marie Zimmer - Elena Bia

    Je n'ai pas vraiment accroché à cette BD car je ne suis pas du tout le public cible. Par exemple, j'ai trouvé que le fait qu'absolument tout soit décrit explicitement par le narrateur casse la fluidité de ce conte. Peut-être que cela dérangera moins les plus jeunes, à qui ce livre est adressé,...
    Voir plus

    Je n'ai pas vraiment accroché à cette BD car je ne suis pas du tout le public cible. Par exemple, j'ai trouvé que le fait qu'absolument tout soit décrit explicitement par le narrateur casse la fluidité de ce conte. Peut-être que cela dérangera moins les plus jeunes, à qui ce livre est adressé, mais c'est bien la première chose qui m'ait frappée.
    Graphiquement parlant, j'ai trouvé l'ensemble un peu kitsch à la Disney, alors que d'autres styles "jeunesse" auraient pu davantage sublimer les décors, les costumes et les visions féeriques présentes dans le livre.
    En définitive, j'ai trouvé le fond sympathique mais malheureusement pas mis en valeur par la forme.

  • add_box
    Couverture du livre « La bassine jardin de Célestin » de Marie Zimmer et Leila Brient aux éditions Naive

    Marie HECKMANN sur La bassine jardin de Célestin de Marie Zimmer - Leila Brient

    J'ai été happée par ce conte tout doux, d'une beauté et d'une finesse tant dans les mots que dans les illustrations.
    Célestin a un trésor chez lui : 1 jardin luxuriant dans une bassine que tout le monde lui envie en se demandant comment il fait. Or c'est le jardin qui est venu à lui et non...
    Voir plus

    J'ai été happée par ce conte tout doux, d'une beauté et d'une finesse tant dans les mots que dans les illustrations.
    Célestin a un trésor chez lui : 1 jardin luxuriant dans une bassine que tout le monde lui envie en se demandant comment il fait. Or c'est le jardin qui est venu à lui et non l'inverse. Une belle communion existe entre eux deux faite de respect, d'amour et de poésie...
    Un jardin, quelque soit sa taille peut représenter énormément de choses et provoquer tant de sensations, de joies, de sentiments variés... et sans cesse renouvelés au cours des saisons...
    Même adulte, j'ai été émerveillé par ce conte poétique qui fait la part belle et fleurie au rapport existant entre la nature, la liberté, l'amour et nous. Une pure merveille.