Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Marie Ndiaye

Marie Ndiaye

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, connectez-vous pour proposez la vôtre :

/1200

Merci d’utiliser une photo au format portrait en indiquant les copyrights éventuels si elle n’est pas libre de droits.

Nous nous réservons le droit de refuser toute biographie qui contreviendrait aux règles énoncées ci-dessus et à celles du site.

Les textes à caractère commercial ou publicitaire ne sont pas autorisés.

Avis sur cet auteur (53)

  • add_box
    Couverture du livre « La cheffe, roman d'une cuisinière » de Marie Ndiaye aux éditions Gallimard

    Aurélien RIZZON sur La cheffe, roman d'une cuisinière de Marie Ndiaye

    Bon...Je n'ai pas été très convaincu par ce roman. Peut-être que j'en attendais bien trop, moi qui suis mordu de gastronomie, ce livre faisait figure d'une belle promesse.

    J'ai trouvé le temps long, alors que ce livre n'est pas bien gros. J'ai eu la désagréable impression de tourner en rond...
    Voir plus

    Bon...Je n'ai pas été très convaincu par ce roman. Peut-être que j'en attendais bien trop, moi qui suis mordu de gastronomie, ce livre faisait figure d'une belle promesse.

    J'ai trouvé le temps long, alors que ce livre n'est pas bien gros. J'ai eu la désagréable impression de tourner en rond et que finalement il ne se passait pas grand chose. Pourtant, l'histoire avance mais je n'ai tout simplement pas accroché je pense.

    Même la fin qui se veut surprenante n'a pas bien fonctionné sur moi.

    Bref, pas besoin d'en dire beaucoup plus sur ce livre qui ne restera pas gravé dans ma mémoire si ce n'est l'écriture qui n'est pas désagréable et qui réhausse un peu l'ensemble (et la note).

  • add_box
    Couverture du livre « La cheffe, roman d'une cuisinière » de Marie Ndiaye aux éditions Gallimard

    BERNARD DOMINIQUE sur La cheffe, roman d'une cuisinière de Marie Ndiaye

    BONJOUR , la narration de l'un des commis d'une Cheffe cuisinière devenue célèbre . J'avoue avoir ressenti un certain malaise face à la dévotion de ce cuisinier à la retraite narrant la vie et les mérites de sa cheffe devenue une cuisinière reconnue , nommée au Guide ...Cet amour si près de...
    Voir plus

    BONJOUR , la narration de l'un des commis d'une Cheffe cuisinière devenue célèbre . J'avoue avoir ressenti un certain malaise face à la dévotion de ce cuisinier à la retraite narrant la vie et les mérites de sa cheffe devenue une cuisinière reconnue , nommée au Guide ...Cet amour si près de l'extase . Un amour qui l'a dévoré tout entier sans véritable retour ,si ce n'est leur réunion secrète de chaque soir dans les cuisines du restaurant vide ,ou se livre par bribes la Cheffe . Tout reste platonique . Est ce que la Cheffe un instant se doutera de l'adulation de son commis de trente ans de moins qu'elle? Tout le long de l'histoire on se demandera si cette histoire est réelle ou est ce le seul talent de l'auteur qui nous amène à croire à la possibilité de cette histoire . Surprenant!

  • add_box
    Couverture du livre « La sorcière » de Benoit Guillaume et Marie Ndiaye aux éditions Actes Sud

    Mumu Dans le Bocage sur La sorcière de Benoit Guillaume - Marie Ndiaye

    Deux corneilles (et non deux corbeaux) qui prennent leur envol sous le regard mi-inquiet, mi admiratif d'une femme, leur mère. La transmission est faite, elle passe le relais, elle n'a jamais été une sorcière très puissante mais elle s'aperçoit que ses deux fillettes, peut être parce que...
    Voir plus

    Deux corneilles (et non deux corbeaux) qui prennent leur envol sous le regard mi-inquiet, mi admiratif d'une femme, leur mère. La transmission est faite, elle passe le relais, elle n'a jamais été une sorcière très puissante mais elle s'aperçoit que ses deux fillettes, peut être parce que jumelles, possèdent une force, un pouvoir qu'elle aurait bien aimé avoir. Elle, elle se débat entre mari parti, un père voyou, une mère qui a le goût de la liberté, une amie un peu envahissante et n'arrive à rien. Elle ne maîtrise rien, si peu sa propre vie, malgré sa bonne volonté le monde n'est pas tel qu'elle le voudrait.
    Pour tout dire je l'ai relu deux fois afin de bien m'imprégner et comprendre toutes petites subtilités, détails et à la fin de la deuxième lecture et regardant la couverture du livre il y a un peu d'Edward Munch dans les illustrations (mais c'est mon ressenti), un crayonné nerveux, changeant (les couleurs donnent le rythme : passé, vision, etc...), c'est un peu déstabilisant à la première lecture car cela parait naïf, simple mais au final, tout du moins pour ce récit, le résultat est assez cohérent. Il y a un climat d'étrangeté, de noirceur, d'inquiétude, de pesant et à d'autres moments de la légèreté, du stress.
    Ce n'est pas mon style d'illustrations préféré mais je trouve la transcription en roman graphique d'un roman intéressante, c'est une approche, une vision différente d'un récit et une accessibilité par un autre public.

  • add_box
    Couverture du livre « La sorcière » de Benoit Guillaume et Marie Ndiaye aux éditions Actes Sud

    Livresque78 sur La sorcière de Benoit Guillaume - Marie Ndiaye

    Adapté du roman de Marie Ndaye, la sorcière est une Bd au graphisme différent mais la simplicité du dessin met l'histoire au centre de tout.
    Lucie, mère de famille a des pouvoirs, un mélange entre le surnaturel qu'amène le don de Lucie et une histoire plus terre à terre, celle d'une famille...
    Voir plus

    Adapté du roman de Marie Ndaye, la sorcière est une Bd au graphisme différent mais la simplicité du dessin met l'histoire au centre de tout.
    Lucie, mère de famille a des pouvoirs, un mélange entre le surnaturel qu'amène le don de Lucie et une histoire plus terre à terre, celle d'une famille avec ses aléas.
    Merci à Lecteurs.com de m'avoir permis de découvrir cette adaptation qui donne envie de découvrir le roman à l'origine de tout.