Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Marie Ndiaye

Marie Ndiaye

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, connectez-vous pour proposez la vôtre :

/1200

Merci d’utiliser une photo au format portrait en indiquant les copyrights éventuels si elle n’est pas libre de droits.

Nous nous réservons le droit de refuser toute biographie qui contreviendrait aux règles énoncées ci-dessus et à celles du site.

Les textes à caractère commercial ou publicitaire ne sont pas autorisés.

Avis sur cet auteur (53)

  • add_box
    Couverture du livre « Trois femmes puissantes » de Marie Ndiaye aux éditions Folio

    Sophie Adriansen sur Trois femmes puissantes de Marie Ndiaye

    J’ai aimé les univers dans lesquels évoluent les personnages – et Dakar, et le quartier des Almadies, quel bonheur, que de souvenirs. Le drame que vit Khady Demba est poignant, et particulièrement d’actualité, dévoilant l’autre face d’un phénomène souvent montré par les médias. J’ai moins aimé...
    Voir plus

    J’ai aimé les univers dans lesquels évoluent les personnages – et Dakar, et le quartier des Almadies, quel bonheur, que de souvenirs. Le drame que vit Khady Demba est poignant, et particulièrement d’actualité, dévoilant l’autre face d’un phénomène souvent montré par les médias. J’ai moins aimé les frustrations que m’ont causées les intrigues, que je tentais en vain de rapprocher.

    Qu’est-ce qui fait qu’un livre mérite le Goncourt ? On sait que les prix littéraires d’automne sont avant tout un échange de bons procédés. On a crié à l’exploit en évoquant le style de Marie NDiaye. C’est naturellement bien écrit, et littéraire. Le rythme fait que l’on veut toujours aller plus avant. Mais pour ma part, j’ai trouvé cela excessif. Les phrases font parfois plus d’une page – oui, Lolita Pille fait ça aussi, dans un style plus haché, il n’empêche – et je me suis prise à penser, plusieurs fois, que Marie NDiaye avait une contrainte en termes d’adjectifs qualificatifs. Il y en a partout, en abondance, qui ne sont pas à chaque fois utiles.

    En bref, j’aurais aimé que cette histoire soit servie par un phrasé moins alambiqué, que l’auteur tourne moins autour du pot. Pour moi, ce succès est en demi-teinte.

Ils suivent Marie Ndiaye

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !