Marie Desplechin

Marie Desplechin

Marie Desplechin est née à Roubaix en 1959. Elle a fait des études de lettres et de journalisme.
Dans ses romans pour la jeunesse, elle explore différentes veines littéraires, le roman historique avec Satin grenadine et Séraphine dont les thèmes principaux sont le XIXe et l'émancipation des femme...

Voir plus

Marie Desplechin est née à Roubaix en 1959. Elle a fait des études de lettres et de journalisme.
Dans ses romans pour la jeunesse, elle explore différentes veines littéraires, le roman historique avec Satin grenadine et Séraphine dont les thèmes principaux sont le XIXe et l'émancipation des femmes ; le roman à plusieurs voix où se côtoient fantastique et réalité

Avis sur cet auteur (28)

  • add_box
    Couverture du livre « Ne change jamais ! » de Marie Desplechin aux éditions Ecole Des Loisirs

    kryan soler sur Ne change jamais ! de Marie Desplechin

    Ne change jamais !
    Ça tombe bien je n'en avais pas l'intention !

    La journaliste Marie Desplechin et la dessinatrice de bande dessinée Aude Picault nous ont concoctées un manifeste à l'usage des citoyens et des citoyennes en herbe, original sympathique intéressant intelligent et drôle !...
    Voir plus

    Ne change jamais !
    Ça tombe bien je n'en avais pas l'intention !

    La journaliste Marie Desplechin et la dessinatrice de bande dessinée Aude Picault nous ont concoctées un manifeste à l'usage des citoyens et des citoyennes en herbe, original sympathique intéressant intelligent et drôle !
    Merci, ça fait du bien !

    Et c’est pas que pour les ados !

  • add_box
    Couverture du livre « La vie sauve » de Lydie Violet et Marie Desplechin aux éditions Seuil

    Marie Hélène Fasquel sur La vie sauve de Lydie Violet - Marie Desplechin

    Ce témoignage écrit avec humilité, humour et passion de la vie, est un véritable bijou et un ouvrage qui, en filigrane, nous parle de résilience, de courage, de force et d’un combat pour la vie, mais pas n’importe quelle vie : une vie telle qu’on la rêve, une vie libre (ce qui explique le refus...
    Voir plus

    Ce témoignage écrit avec humilité, humour et passion de la vie, est un véritable bijou et un ouvrage qui, en filigrane, nous parle de résilience, de courage, de force et d’un combat pour la vie, mais pas n’importe quelle vie : une vie telle qu’on la rêve, une vie libre (ce qui explique le refus de la chimiothérapie de la narratrice jusqu’à ce que ce ne soit plus possible) autant que faire se peut.
    Un document très fort sur la maladie, sur la vie avant / après, sur notre humanité, et sur divers sujets que l’on découvre avec plaisir au fil de la lecture.

  • add_box
    Couverture du livre « Verte » de Marie Desplechin aux éditions Ecole Des Loisirs

    Sophie Wag sur Verte de Marie Desplechin

    Etre sorcière et ne montrer aucun talent magique, un drame auquel est confronté Verte, l'héroine de cette histoire très drôle! Pour les enfants de CM1 ou 2 ou les adultes ayant gardé une âme d'enfant!

    Etre sorcière et ne montrer aucun talent magique, un drame auquel est confronté Verte, l'héroine de cette histoire très drôle! Pour les enfants de CM1 ou 2 ou les adultes ayant gardé une âme d'enfant!

  • add_box
    Couverture du livre « Dragons » de Marie Desplechin aux éditions Points

    Elizabeth Neef-Pianon sur Dragons de Marie Desplechin

    Quel roman étrange et envoutant.
    En Bretagne, sur l’île de Bréhat, une légende dit qu’un moine terrassa un dragon.
    Pascale, depuis l’enfance a des visions et souffre de narcolepsie.
    Georges, lui, fait chaque nuit toujours le même cauchemar qui le laisse dans une grande tristesse.
    Ils...
    Voir plus

    Quel roman étrange et envoutant.
    En Bretagne, sur l’île de Bréhat, une légende dit qu’un moine terrassa un dragon.
    Pascale, depuis l’enfance a des visions et souffre de narcolepsie.
    Georges, lui, fait chaque nuit toujours le même cauchemar qui le laisse dans une grande tristesse.
    Ils s’épaulent l’un l’autre avec tendresse.
    Ils se rendent quelques jours à Bréhat où leur originalité atteint son paroxisme.
    Quelques temps plus tard, Pascale décide d’y retourner pour les vacances de la Toussaint et ils invitent deux couples d’amis à venir avec eux.
    Dans un climat étrange, chacun plonge dans ses propres obsessions, dans ses rêves ou ses délires.
    Une très belle écriture rend avec intensité la magie de la Bretagne légendaire, sauvage et mystérieuse.
    Chez les personnages, réel et imaginaire s’entremêlent.
    La nature et l’humain s’influencent ou se confondent, créant une ambiance ésotérique qui m’a complètement transportée.
    J’ai eu l’impression de vivre un moment loin du monde rationnel, dans une magie ensorcelante.