Marianne Rubinstein

Marianne Rubinstein
Marianne Rubinstein enseigne l'économie à l'université Denis Diderot, Paris 7. Elle est l'auteur de Tout le monde n'a pas la chance d'être orphelin et C'est maintenant du passé chez Verticales et L'économie pour toutes (2014) à La Découverte. Côté romans elle a publié En famille chez Phébus, Jour... Voir plus
Marianne Rubinstein enseigne l'économie à l'université Denis Diderot, Paris 7. Elle est l'auteur de Tout le monde n'a pas la chance d'être orphelin et C'est maintenant du passé chez Verticales et L'économie pour toutes (2014) à La Découverte. Côté romans elle a publié En famille chez Phébus, Journal de Yaël Koppman chez Sabine Wespieser et chez Albin Michel en 2012 Les arbres ne montent pas jusqu'au ciel.

Avis (12)

  • add_box
    Couverture du livre « En famille » de Marianne Rubinstein aux éditions Phebus

    Pen Parrau sur En famille de Marianne Rubinstein

    Je dois avouer que c’est la couverture de ce livre qui m’a attirée, la promesse dans cette image d’une échappée vers un lieu et une histoire enveloppés d’une lumière dorée.

    Dans la maison familiale, le temps de quelques jours, les tensions se cristallisent autour de la grand-mère.

    C’est un...
    Voir plus

    Je dois avouer que c’est la couverture de ce livre qui m’a attirée, la promesse dans cette image d’une échappée vers un lieu et une histoire enveloppés d’une lumière dorée.

    Dans la maison familiale, le temps de quelques jours, les tensions se cristallisent autour de la grand-mère.

    C’est un beau roman, mais trop court à mon goût. Le défilé des générations, en si peu de pages, sème la confusion sur l’identité de chacun. Cependant l’écriture assez cinématographique qui nous conduit aux coeur des non-dits et des rancoeurs familiales a un charme immédiat.

    Si vous avez une toute petite poignée d’heures devant vous, n’hésitez pas !

  • add_box
    Couverture du livre « Nous sommes deux » de Marianne Rubinstein aux éditions Albin Michel

    TLivresTArts sur Nous sommes deux de Marianne Rubinstein

    Poursuivons sur le registre de l'amour avec le dernier roman de Marianne RUBINSTEIN, rencontrée sur le Salon du Livre de Paris !

    Axel et Emma sont jumeaux. Lui est chef d'entreprise, elle est prof. Ils annoncent à leurs parents qu'ils se marient, tous les 2 le même jour ! Commence alors la...
    Voir plus

    Poursuivons sur le registre de l'amour avec le dernier roman de Marianne RUBINSTEIN, rencontrée sur le Salon du Livre de Paris !

    Axel et Emma sont jumeaux. Lui est chef d'entreprise, elle est prof. Ils annoncent à leurs parents qu'ils se marient, tous les 2 le même jour ! Commence alors la construction d'une nouvelle famille... Axel présente Philippine de Langles, Emma David Cohen. Les préparatifs du mariage sont bien sûr parasités par d'autres événements, par des réminiscences de l'enfance et de l'adolescence, par des souvenirs douloureux de personnes décédées dont le manque se fait sentir, par la diversité des catégories sociales, par les religions...

    Bref, je ne vous en dis pas plus car c'est justement la richesse de ce roman. Ce panel de personnages contraints de se côtoyer pendant une année donne à voir la société d'aujourd'hui avec ses plaisirs mais aussi ses contraintes, son formalisme... ce qui pourrait être une richesse peut devenir rapidement le poison des relations humaines !

    Personnellement, j'ai été profondément touchée par l'itinéraire d'Emma, cette jeune femme qui va au bout de ses convictions, un très beau portrait.

    J'ai adoré disséquer la gémellité, je ne la connais pas au quotidien et ce roman permet d'en donner une certaine approche.

    Je vous livre l'un de ces extraits glissés en italique dans un calendrier bien rythmé entre le 22 septembre et le 26 octobre de l'année suivante :

    "S'il avait dû se comparer à Emma, Axel n'aurait pas insisté sur leurs similitudes. Au contraire, ils n'avaient ni le même tempérament, ni les mêmes goûts, ni les mêmes désirs. Pourtant, il était bien obligé de reconnaître que par des chemins différents, ils aboutissaient souvent au même endroit. Une force d'attraction secrète les faisait converger, qu'il imaginait comme un ruisseau souterrain où ils auraient été plongés à la naissance et dont le murmure les guiderait sans qu'ils en aient conscience. C'était cela, sa petite mythologie personnelle et intime." P. 107

    J'ai apprécié la construction de ce roman. Je ne connaissais pas encore l'écriture de Marianne RUBINSTEIN mais je trouve très astucieuse l'idée de ces sursauts dans l'intimité des jumeaux au gré des préparatifs du mariage, outre la surprise bien sûr du "Nous sommes deux", les 2 en question n'étant pas ceux que nous pourrions imaginer avec l'image de couverture !

    Faites comme moi, laissez-vous surprendre...

  • add_box
    Couverture du livre « Nous sommes deux » de Marianne Rubinstein aux éditions Albin Michel

    Mistinguette M. sur Nous sommes deux de Marianne Rubinstein

    Dans la famille Bricourt, je demande les jumeaux. Emma et Axel, trentenaires, se retrouvent chez leurs parents pour leur annoncer une bonne nouvelle : ils vont tous deux se marier. Emma avec Marc Cohen, Axel avec Philippine de Langles. Commence alors un tour d’horizon des trois familles avec...
    Voir plus

    Dans la famille Bricourt, je demande les jumeaux. Emma et Axel, trentenaires, se retrouvent chez leurs parents pour leur annoncer une bonne nouvelle : ils vont tous deux se marier. Emma avec Marc Cohen, Axel avec Philippine de Langles. Commence alors un tour d’horizon des trois familles avec chacune leurs secrets, leurs douleurs et leurs principes. Comment être heureux quand votre famille est touchée par un évènement douloureux dans le même temps ? Comment rester entier tout en faisant des concessions pour l’autre ? Comment être soi quand on a toujours été deux ?

    Le récit navigue entre les différents personnages et quelques souvenirs d’enfance d’Axel et Emma. Ces souvenirs sont souvent très courts mais donnent beaucoup de sens à la relation qu’ils entretiennent désormais. J’ai mis un peu de temps à situer tous les personnages au début de ce roman… Nous n’avons pas encore les prénoms de tout le monde mais chaque séquence commence par le nom de la personne et la date. Cela demande donc une petite gymnastique pour situer les uns par rapport aux autres. Malgré cela, on s’y fait rapidement et les caractères bien différents de chacun y aident beaucoup. Je dois avouer que la vision du couple n’est pas présentée ici sous son meilleur jour. Mensonges et infidélités sont présents à tous les étages ! Du côté des parents, l’auteure met l’accent sur l’effet du temps. Chaque personne y réagira différemment bien sûr selon sa personnalité, son vécu, ses doutes et ses questionnements. Mais les jeunes couples ne sont pas épargnés pour autant, et subissent eux aussi quelques remous… Je pense que chacun pourra se retrouver dans ces réflexions, toutes différentes mais aussi actuelles.

    La lecture est fluide grâce à un récit bien rythmé. Aucune séquence n’est inutile et les évènements s’enchaînent rapidement. Je ne suis pas déçue d’avoir retrouvé Marianne Rubinstein pour son deuxième roman qui m’a plu davantage que Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel.

  • add_box
    Couverture du livre « Nous sommes deux » de Marianne Rubinstein aux éditions Albin Michel

    Danièle Lecuppre sur Nous sommes deux de Marianne Rubinstein

    Axel et Emma sont des jumeaux,ils vont se marier,et souhaitent une seule fête pour célébrer leurs deux mariages. Se trouvent donc en présence trois familles, diverses bien entendu , et surtout par la religion.
    Donc, lesBricourt,les de Langles, et les Cohen vont se rencontrer pour préparer les...
    Voir plus

    Axel et Emma sont des jumeaux,ils vont se marier,et souhaitent une seule fête pour célébrer leurs deux mariages. Se trouvent donc en présence trois familles, diverses bien entendu , et surtout par la religion.
    Donc, lesBricourt,les de Langles, et les Cohen vont se rencontrer pour préparer les mariages.
    Les thèmes actuels concernant les familles sont abordés avec une certaine empathie, sans mièvrerie.Chacun des personnages intervient sur de très courts chapitres,et en italique et en fil rouge,les jumeaux reviennent sur leur enfance.
    La rencontre des religions dans les moindres détails m'a parfois lassée,mais c'est un roman bien orchestré qui se lit très facilement.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !