Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Margaret Kennedy

Margaret Kennedy
Margaret Kennedy (1896-1967) est née à Londres et a étudié l'histoire à l'université de Sommerville (Oxford), où elle a commencé d'écrire. En 1924, son deuxième roman, La Nymphe au coeur fidèle (Plon, 1927 ; réédité au Mercure de France sous le titre Tessa, 2006) s'est vendu dans le monde ent... Voir plus
Margaret Kennedy (1896-1967) est née à Londres et a étudié l'histoire à l'université de Sommerville (Oxford), où elle a commencé d'écrire. En 1924, son deuxième roman, La Nymphe au coeur fidèle (Plon, 1927 ; réédité au Mercure de France sous le titre Tessa, 2006) s'est vendu dans le monde entier. Elle l'a ensuite adapté au théâtre en une pièce à succès dans les quartiers Est de Londres, et trois adaptations au cinéma ont suivi, dont l'une en 1943 par Edmund Goulding avec Charles Boyer et Joan Fontaine. La traduction française du roman a donné lieu à une adaptation théâtrale par Jean Giraudoux (Grasset, 1934) . Kennedy est l'auteure de quinze autres romans, parmi lesquels Le Festin (1950) et Pronto (Plon, 1954), lauréat du James Tait Black Memorial Prize, ainsi que de critiques littéraires et d'une biographie de Jane Austen.

Avis sur cet auteur (9)

  • add_box
    Couverture du livre « Le festin » de Margaret Kennedy aux éditions Table Ronde

    Teabooksandbubbles sur Le festin de Margaret Kennedy

    Le prologue de ce roman dresse un implacable constat : « Une énorme masse rocheuse s’était détachée de la falaise au cours du mois d’août. Elle s’était effondrée au bord d’une petite anse, à deux ou trois kilomètres du village de St Sody, écrasant une maison construite sur une langue de terre du...
    Voir plus

    Le prologue de ce roman dresse un implacable constat : « Une énorme masse rocheuse s’était détachée de la falaise au cours du mois d’août. Elle s’était effondrée au bord d’une petite anse, à deux ou trois kilomètres du village de St Sody, écrasant une maison construite sur une langue de terre du côté est de l’anse. Tous les gens qui se trouvaient dans la maison avaient péri ».

    Cette maison sur laquelle s’effondre une falaise c’est la pension de famille tenue par les Siddal, un couple mal assorti et leurs trois fils. Le jour du drame, en plein coeur de l’été, l’hôtel est complet. Tout au long du récit, le lecteur est obsédé par une question : qui figurera au nombre des victimes et qui aura sauvé sa peau, créant par là-même un délicieux suspens…

    C’est un roman qui se dévore comme une friandise, léger et haletant. Les dialogues font souvent mouche et Margaret Kennedy dépeint une galerie de personnages jubilatoires. Certains sont drôles et attachants et d’autres aussi diaboliques que les coupables des romans d’Agatha Christie. Le tout dans le décor sublime des Cornouailles avec un humour (évidemment) so british. La plume enlevée et malicieuse de Margaret Kennedy ne gâche rien ;-)

    Une lecture drôle, captivante et terriblement addictive.

  • add_box
    Couverture du livre « Le festin » de Margaret Kennedy aux éditions Table Ronde

    Claire B. sur Le festin de Margaret Kennedy

    Lecture agréable. Particulièrement bien écrit.

    Lecture agréable. Particulièrement bien écrit.

  • add_box
    Couverture du livre « Le festin » de Margaret Kennedy aux éditions Table Ronde

    Alex-Mot-à-Mots sur Le festin de Margaret Kennedy

    J’ai trouvé certains personnages insupportables : Hebe, fille adoptée par une famille aisée et qui ne cesse de défier les adultes ; sa mère adoptive qui veut absolument aller vivre à Jersey pour éviter les impôts ; l’écrivaine qui appelle son chauffeur Antinoüs et qui lui fait miroiter une...
    Voir plus

    J’ai trouvé certains personnages insupportables : Hebe, fille adoptée par une famille aisée et qui ne cesse de défier les adultes ; sa mère adoptive qui veut absolument aller vivre à Jersey pour éviter les impôts ; l’écrivaine qui appelle son chauffeur Antinoüs et qui lui fait miroiter une prochaine publication.

    J’ai détesté l’étrange mère des 3 pauvres filles qui, si j’ai bien compris, souhaite leur mort pour pouvoir hériter.

    Les 7 péchés capitaux sont présents dans différents personnages : la paresse, la colère, la gourmandise, l’avarice, la luxure et la jalousie et l’orgueil. Mais c’est surtout la colère que j’ai trouvé chez beaucoup de personnages.

    J’ai trouvé la fin étrange, un peu trop rapide à mon goût.

    L’image que je retiendrai :

    Celle de la fille du pasteur qui occupe ses journées en grattant une petite plaque de verre, et dont elle récupère le verre pilé dans une boîte à pilules.

    https://alexmotamots.fr/le-festin-margaret-kennedy/

  • add_box
    Couverture du livre « Le festin » de Margaret Kennedy aux éditions Table Ronde

    Catherine L sur Le festin de Margaret Kennedy

    On a beaucoup vu cette réédition ces derniers mois. Margaret Kennedy a écrit en 1950 ce roman qui décrit un microcosme des plus anglais pendant quelques semaines. Plusieurs groupes de personnes se trouvent dans une pension de famille sur la côte de Cornouailles lorsqu'un pan de falaise se...
    Voir plus

    On a beaucoup vu cette réédition ces derniers mois. Margaret Kennedy a écrit en 1950 ce roman qui décrit un microcosme des plus anglais pendant quelques semaines. Plusieurs groupes de personnes se trouvent dans une pension de famille sur la côte de Cornouailles lorsqu'un pan de falaise se détache et fait un certain nombre de victimes. Cela est connu dès le début, et un retour en arrière va permettre de connaître tout ce petit monde. Tout de suite c'est l'humour anglais qui marque mais le nombre de personnages et les changements constants de narrateur déconcertent un peu. Finalement, l'humour est de moins en moins appuyé au fur et à mesure des pages, et j'ai trouvé cela dommage. J'ai été également incommodée par quelques discussions longuettes.
    Une lecture agréable, finalement, mais pas inoubliable.

Thèmes en lien avec Margaret Kennedy

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !