Marcello Quintanilha

Marcello Quintanilha
Né au Brésil en 1971 (à Niteroi dans l'Etat de Rio de Janeiro), Marcello Quintanilha vit et travaille actuellement en Espagne (Barcelone). Autodidacte, il a débuté dans la profession de dessinateur de BD en 1988 en mettant en images des récits d'épouvante pour des éditeurs brésiliens à São Paulo ... Voir plus
Né au Brésil en 1971 (à Niteroi dans l'Etat de Rio de Janeiro), Marcello Quintanilha vit et travaille actuellement en Espagne (Barcelone). Autodidacte, il a débuté dans la profession de dessinateur de BD en 1988 en mettant en images des récits d'épouvante pour des éditeurs brésiliens à São Paulo et à Rio. En 1990, il s'est investit dans le cinéma d'animation et il a participé à plusieurs réalisations institutionnelles et publicitaires. A partir de 1998, comme dessinateur de presse, il a collaboré aux principaux périodiques brésiliens d'informations politiques et culturelles (Repùblica, VIP, A Revista...), ainsi qu'au fameux magazine américain Heavy Metal. Il a par ailleurs illustré de nombreuses couvertures de livres et pochettes de CDs. Connu pour avoir développé un style de bande dessinée proche du quotidien des Brésiliens, Marcello Quintanilha a été plusieurs fois primé par les grands festivals du Brésil, dont la Biennale internationale de la BD à Rio (1991 et 1993), les Festivals de l'Humour de Ribeirao Preto (1991) et de Rio (1999)... Scénarisée par l'Argentin Jorge Zentner et l'Espagnol Montecarlo, la série "Sept Balles pour Oxford" est la première qu'il dessine pour le public européen. Intitulé "La Promesse", le tome 1 paraît en avril 2003 dans la toute nouvelle collection "Polyptyque" du Lombard. Le Brésilien Marcello Quintanilha est ce qu'il est convenu d'appeler un enfant de la bulle. Autodidacte, il se lance dans la profession de dessinateur de bandes dessinées en 1988, en illustrant des récits d'épouvante pour des éditeurs locaux. Touche-à-tout, il évolue ensuite vers le cinéma d'animation, dans le domaine institutionnel. Il devient ensuite dessinateur de presse, sans pour autant abandonner la B.D., puisqu'il collabore au prestigieux magazine américain Heavy Métal, et développe nombre de récits contemporains, proches du quotidien des Brésiliens. Son trait réaliste y fait mouche, et lui vaut plusieurs prix dans son pays d'origine. Il décide ensuite de s'installer en Espagne. Bien lui en prend, puisqu'il fait la connaissance de Montecarlo et Jorge Zentner, qui l'invitent à rejoindre l'aventure Sept balles pour Oxford. Sept tomes plus tard, Quintanilha est encore loin d'avoir vidé son chargeur !

Avis (1)

  • add_box
    Couverture du livre « Talc de verre » de Marcello Quintanilha aux éditions Ca Et La

    Manika sur Talc de verre de Marcello Quintanilha

    Rosangela a tout pour elle, un cabinet dentaire qui fonctionne bien, un mari qui l'aime, une belle voiture, le soutien de ses parents et 2 enfants à qui tout sourit également... une vie tellement parfaite que Rosangela tourne en rond dans sa tête et devient peu à peu obnubilée par sa cousine au...
    Voir plus

    Rosangela a tout pour elle, un cabinet dentaire qui fonctionne bien, un mari qui l'aime, une belle voiture, le soutien de ses parents et 2 enfants à qui tout sourit également... une vie tellement parfaite que Rosangela tourne en rond dans sa tête et devient peu à peu obnubilée par sa cousine au trop beau sourire.

    Tout au long de ces 160 pages on tourne en rond avec elle, avec certaines phrases qui reviennent tel un refrain lancinant.

    Les illustrations en noir et blanc ajoute à cette ambiance un peu glauque. La tension monte au fil du récit pour un final à épié surprenant.

    Pour conclure le personnage de Rosangela m'a bien agacée !

Ils ont lu cet auteur

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !