Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Marcel Pagnol

Marcel Pagnol

1895-1974 Marcel Pagnol débute au théâtre, à Aubagne, en collaborant avec Paul Nivoix et abandonne une carrière de professeur d'anglais. Il rejoint le naturalisme avec Topaze, une comédie de moeurs. La consécration populaire vient vite avec la triologie Marius, Fanny et César: les histoires marse...

Voir plus

1895-1974 Marcel Pagnol débute au théâtre, à Aubagne, en collaborant avec Paul Nivoix et abandonne une carrière de professeur d'anglais. Il rejoint le naturalisme avec Topaze, une comédie de moeurs. La consécration populaire vient vite avec la triologie Marius, Fanny et César: les histoires marseillaises conviennent à l'humour gai des joueurs de belote et de pétanque. Pagnol se consacre alors au cinéma et réalise ses meilleurs films, comme La femme du Boulanger. Il entre à l'Académie française en 1946 et publie ses souvenirs d'enfance et de jeunesse dans un style qui allie la poésie à l'humour. Il est enterré dans le cimetière de Treille et l'on peut lire sur sa tombe cette épitaphe, empruntée à Virgile, qui résume sa vie et son oeuvre: "Fontes, amicos, uxorem delexit": "Il a aimé les sources, ses amis, sa femme"

Articles en lien avec Marcel Pagnol (3)

  • Bernard de Fallois : de Proust à Columbo, la mort d’un grand éditeur
    Bernard de Fallois : de Proust à Columbo, la mort d’un grand éditeur

    Un découvreur de talents, aux méthodes insolites

  • Les Correspondances, Manosque 2016 : Suprême régal pour lecteurs
    Les Correspondances, Manosque 2016 : Suprême régal pour lecteurs

    Merci à Jean-Paul pour ses impressions, ses rencontres, ses Correspondances

  • Les Prix Lire dans le noir sont attribués, l’occasion de faire un tour dans les coulisses de « l’autre façon de lire »
    Les Prix Lire dans le noir sont attribués, l’occasion de faire un tour dans les coulisses de «l’autre façon de lire »

    Les récompenses ont été attribuées : le 28 novembre 2014 à la Maison de la Radio, Lire dans le noir a distingué pour la sixième année consécutive, les lauréats de l’année de publication 2014. Mapuche de Caryl Ferey, lu par Feodor Atkine (Gallimard, coll « Ecoutez lire »), est le gagnant en catégorie nouveautés. Parmi les classiques revisités cette année, c’est La Promesse de l’aube de Romain Gary, lu par Pierre Hervé pour le même éditeur qui remporte la palme. En catégorie « documents », la récompense est attribuée au biologiste Pierre-Henri Gouyon lisant son Evolution aux éditions De vive voix, une mise en questionnement de la théorie de l’évolution à la lumière des recherches scientifiques récentes. Enfin, le prix Lire dans le noir « jeunesse » est donné à Halb, l’autre moitié, de Sigrid Baffert, lu par Elsa Zylberstein publié aux éditions des Braques.

Avis sur cet auteur (47)

  • add_box
    Couverture du livre « Marius » de Marcel Pagnol aux éditions Fallois

    Julie Lavault sur Marius de Marcel Pagnol

    J'adore ce premier volet de cette trilogie Marseillaise. Il se lit facilement. Les personnages sont attachants et l'histoire simple mais efficace.J'adore Marcel Pagnol.

    J'adore ce premier volet de cette trilogie Marseillaise. Il se lit facilement. Les personnages sont attachants et l'histoire simple mais efficace.J'adore Marcel Pagnol.

  • add_box
    Couverture du livre « Le château de ma mère » de Marcel Pagnol aux éditions Fallois

    Nathalie Sibué sur Le château de ma mère de Marcel Pagnol

    Merveilleux roman de l' enfance : on court avec Marcel Pagnol, on chasse, on pose des pièges, on vit son quotidien familial, une vie simplement magnifique... Mais quel choc à la lecture des dernières pages du livre, quand cette vie si intense est interrompue par la mort. Alors on pleure... Et on...
    Voir plus

    Merveilleux roman de l' enfance : on court avec Marcel Pagnol, on chasse, on pose des pièges, on vit son quotidien familial, une vie simplement magnifique... Mais quel choc à la lecture des dernières pages du livre, quand cette vie si intense est interrompue par la mort. Alors on pleure... Et on pleure encore quand on découvre dans quelle circonstance un château est devenu celui de sa mère... Splendide...

  • add_box
    Couverture du livre « La gloire de mon père ; le château de ma mère » de Marcel Pagnol aux éditions Fallois

    Nathalie Sibué sur La gloire de mon père ; le château de ma mère de Marcel Pagnol

    C' est frais, c' est joyeux, c' est palpitant de cigales, de bartavelles, de pins, de romarin...
    On adore cette enfance pleine de malice, de jeux, d' observations... Ces vies simples mais oh combien riches d' événements, d' amour, d' affection...
    Une belle lecture pour un moment de flânerie...
    Voir plus

    C' est frais, c' est joyeux, c' est palpitant de cigales, de bartavelles, de pins, de romarin...
    On adore cette enfance pleine de malice, de jeux, d' observations... Ces vies simples mais oh combien riches d' événements, d' amour, d' affection...
    Une belle lecture pour un moment de flânerie apaisante pour terminer l' été !
    Une petite citation, pour vous donner l' envie...
    " De plus, je découvris ce jour-là que les grandes personnes savaient mentir aussi bien que moi, et il me sembla que je n' étais plus en sécurité parmi elles ".

  • add_box
    Couverture du livre « Jean de Florette » de Marcel Pagnol aux éditions Fallois

    Emmanuelle matoussowsky sur Jean de Florette de Marcel Pagnol

    En plein milieu de la Provence, Jean de Florette, un homme de la ville, s'installe avec sa femme et sa petite fille Manon dans une grande ferme qu'il a reçu en héritage. Idéaliste, il a pour ambition de mener la vie d'un paysan proche de la nature. Seulement, sur ce terrain existe une source que...
    Voir plus

    En plein milieu de la Provence, Jean de Florette, un homme de la ville, s'installe avec sa femme et sa petite fille Manon dans une grande ferme qu'il a reçu en héritage. Idéaliste, il a pour ambition de mener la vie d'un paysan proche de la nature. Seulement, sur ce terrain existe une source que convoitent les Soubeyran, le Papet et son neveu Ugolin, qui rêve d'y cultiver des oeillets... Ils vont comploter pour lui rendre la tâche impossible...
    L'Eau des collines, (Jean de Florette et sa suite, Manon des sources) est un des rares romans écrits par Pagnol, mais c'est aussi un grande tragédie moderne, un drame poignant qui prend place sous le soleil provençal, et où les méchants parlent avé l'assent, merveilleusement immortalisés à l'écran par Daniel Auteuil et Yves Montant !