Marc Fernandez

Marc Fernandez

Marc Fernandez, cofondateur et rédacteur en chef de la revue Alibi (2010-2015), consacrée au polar, est journaliste depuis plus de quinze ans. Il a longtemps été chargé de suivre l’Espagne et l’Amérique latine au Courrier international. Il est coauteur de plusieurs livres d’enquêtes (dont La vill...

Voir plus

Marc Fernandez, cofondateur et rédacteur en chef de la revue Alibi (2010-2015), consacrée au polar, est journaliste depuis plus de quinze ans. Il a longtemps été chargé de suivre l’Espagne et l’Amérique latine au Courrier international. Il est coauteur de plusieurs livres d’enquêtes (dont La ville qui tue les femmes, Hachette Littératures) et d’un polar à quatre mains, Narco Football Club (Livre de poche). Mala Vida est son premier roman en solo.

Vidéos (1)

  • Tous nos conseils pour bien réussir un Cadavre exquis ...

    Comme chaque année Lecteurs.com est partenaire du festival Quais du Polar qui se tiendra à Lyon du vendredi 31 mars au dimanche 2 avril. Cette année, nous vous vous proposons de prendre la plume pour un cadavre exquis avec Ingrid Astier, dont le dernier roman, Haute...

Articles (4)

Avis (40)

  • add_box
    Couverture du livre « Bandidos » de Marc Fernandez aux éditions Preludes

    Mélissa sur Bandidos de Marc Fernandez

    Ode à la liberté journalistique…

    3ème roman de l’auteur, il s’agit encore d’une enquête, cette fois entre l’Argentine et l’Espagne, toujours menée par Diego MARTÍN et ses acolytes (Ana DURÁN, Lea GUZMÁN, Isabel FERRER…)

    Cette enquête va ramener le personnage principal -Diego- 20 ans en...
    Voir plus

    Ode à la liberté journalistique…

    3ème roman de l’auteur, il s’agit encore d’une enquête, cette fois entre l’Argentine et l’Espagne, toujours menée par Diego MARTÍN et ses acolytes (Ana DURÁN, Lea GUZMÁN, Isabel FERRER…)

    Cette enquête va ramener le personnage principal -Diego- 20 ans en arrière lors de sa première enquête, quand il faisait ses débuts comme journaliste. Elle va aussi le faire voyager de nouveau jusqu’à Buenos Aires et revoir son amie Isabel…

    L’intrigue parait plus prenante que les autres, elle est aussi inspirée d’un fait réel mais, beaucoup plus modifié que les enquêtes précédentes (surtout en comparaison avec Mala Vida, son premier roman). Cependant, encore une fois, la fin tombe d’un coup comme pour les deux premiers tomes. Tout comme Diego, on se doute rapidement de qui est derrière tout ça, c’est assez flagrant. Par contre, tout comme lui, on est surprit par l’identité du complice, même si en y réfléchissant bien, on aurait pu s’en douter, l’auteur nous a laissé un indice, ils ont un point commun qui aurait dû nous mettre la puce à l’oreille…

    Il s’agit de la fin de la trilogie, même si l’auteur n’exclut pas le retour de ses personnages fétiches (cf les remerciements à la fin du livre). Il ajoute aussi qu’il n’en a pas fini avec l’Amérique Latine et que son prochain roman nous emmènera au Mexique. Et bah si c’est le cas, disons que pour ma part, je n’en ai pas fini avec cet auteur.

  • add_box
    Couverture du livre « Narco football club » de Marc Fernandez et Jean-Christophe Rampal aux éditions Lgf

    kryan soler sur Narco football club de Marc Fernandez - Jean-Christophe Rampal

    C'est un roman à la sauce mexicaine, pas si surprenant que cela, écrit par les deux compères de toujours Marc Fernandez et Jean-Christophe Rampal.

    Ces deux auteurs connaissent bien le pays et les thèmes abordés!

    Rappelez-vous aussi Pablo Escobar le trafiquant de drogue Colombien, qui...
    Voir plus

    C'est un roman à la sauce mexicaine, pas si surprenant que cela, écrit par les deux compères de toujours Marc Fernandez et Jean-Christophe Rampal.

    Ces deux auteurs connaissent bien le pays et les thèmes abordés!

    Rappelez-vous aussi Pablo Escobar le trafiquant de drogue Colombien, qui aimait le foot et qui on peut le dire a créé le Narco-Football.

    Marc Fernandez et Jean-Christophe Rampal écrivent dans la préface de leur roman que " la réalité dépasse parfois la fiction. Mais la réalité se trouve souvent, concernant le Mexique, dans les romans."

    C'est vrai. C'est violemment vrai.

    Le jour de la finale du match le plus important en Amérique latine, l'entraîneur d'une des équipes les Chacals est assassiné.

    Narcos, déferlement de violence, corruption à tous les niveaux...

    Business et foot font bon ménage ou mauvais ménage...ça dépend pour qui...

  • add_box
    Couverture du livre « Bandidos » de Marc Fernandez aux éditions Preludes

    mireille BERNARD sur Bandidos de Marc Fernandez

    La soeur d'un journaliste argentin est assassinée de la même manière que lui vingt ans après, jour pour jour. Une balle dans la tête, menottés et brûlés, lui à Buenos Aires, elle à Madrid.Lui pour une photo qu'il n'aurait jamais dû prendre, elle, on ne le sait pas encore mais la date nous...
    Voir plus

    La soeur d'un journaliste argentin est assassinée de la même manière que lui vingt ans après, jour pour jour. Une balle dans la tête, menottés et brûlés, lui à Buenos Aires, elle à Madrid.Lui pour une photo qu'il n'aurait jamais dû prendre, elle, on ne le sait pas encore mais la date nous laisse à penser qu'il y a un lien avec le meurtre de son frère. Il n'en faut pas moins à Diego journaliste espagnol et à son équipe, que nous avons déjà rencontré dans ''Mala vida'' et ''Guérilla Social Club'', pour se lancer dans l'enquête.
    Définitivement conquise par cet auteur. Parti d'un fait réel, il nous fait voyager d'un continent à l'autre, à la recherche de la vérité.

  • add_box
    Couverture du livre « Bandidos » de Marc Fernandez aux éditions Preludes

    Christine M sur Bandidos de Marc Fernandez

    Nouvelle enquête avec encore une fois, un fond d'histoire vraie.
    Résumé : le 20 janvier 1997, un journaliste est tué à Buenos Aires pour avoir pris LA photo qu'il fallait pas. Mauvais moment, mauvais endroit. 20 ans plus tard, c'est la sœur qui est tuée à Madrid avec le même mode opératoire....
    Voir plus

    Nouvelle enquête avec encore une fois, un fond d'histoire vraie.
    Résumé : le 20 janvier 1997, un journaliste est tué à Buenos Aires pour avoir pris LA photo qu'il fallait pas. Mauvais moment, mauvais endroit. 20 ans plus tard, c'est la sœur qui est tuée à Madrid avec le même mode opératoire. S'en suit une enquête entre l'Espagne et l'Argentine, sur un fond de corruption politique.

    Avis perso : C'est un petit polar bien mené, malgré des éléments sans trop de surprise (même si le dernier rebondissement je l'ai senti venir, je ne pensais pas qu'il arriverait). Le contexte historique est présent sans trop l'être, ce qui pour moi est à la fois un avantage et un inconvénient. Bref, j'ai bien aimé l'histoire et cela me donne envie de lire les autres romans de Marc Fernandez.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !