Marah Woolf

Marah Woolf

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (4)

  • Couverture du livre « Les brumes d'Avallach » de Marah Woolf aux éditions Michel Lafon

    Fantasybooksaddict sur Les brumes d'Avallach de Marah Woolf

    http://fantasybooksaddict.blogspot.com/2018/05/les-brumes-davallach-tome-1-marah-woolf.html

    Voici un roman dont le résumé m'avait tout de suite intrigué et je peux vous assurer que je n'ai pas été déçue une seule seconde.

    En effet, dès le début, on est embarqué par la plume de l'auteure à...
    Voir plus

    http://fantasybooksaddict.blogspot.com/2018/05/les-brumes-davallach-tome-1-marah-woolf.html

    Voici un roman dont le résumé m'avait tout de suite intrigué et je peux vous assurer que je n'ai pas été déçue une seule seconde.

    En effet, dès le début, on est embarqué par la plume de l'auteure à travers les paysages magnifiques de l'Écosse, qui nous sont parfaitement décrits. J'ai apprécié l’atmosphère qu'elle a réussi à créer et nous transmettre !
    Je vous rassure, l'intrigue n'est pas reste. J'avais peur que ce soit un peu trop jeunesse mais elle est originale car elle met en avant des créatures de l'eau que je n'avais jamais croisé jusqu'ici. Je ne vous en dit pas plus car je préférerai que vous ayez la surprise, si vous vous décidez à découvrir ce très joli roman ! En tout cas, tout est bien amené et la mythologie bien développée. D'ailleurs, même si dans un premier temps, les choses sont assez lentes à se mettre en place, c'est utile car l'auteure permet autant à Emma, notre héroïne, qu'à nous, lecteurs, de nous acclimater à ce nouvel environnement.
    D'autre part, la seconde partie comble nos attentes en matière d'action car tout s'enchaîne très vite jusqu'au dénouement final. Dénouement final extrêmement plus complexe que ce à quoi je m'attendais au départ !

    Globalement, les personnages m'ont, quant à eux, beaucoup plu ! On s'identifie parfaitement à Emma et on s'y attache car elle n'a pas une histoire facile. De plus, face à Calum, elle a des réactions plus que réalistes. J'ai fortement apprécié cet aspect parce qu'habituellement, on a l'impression que les héros acceptent trop facilement tout ce qui concerne la magie alors que cela remet en cause tout ce en quoi ils croyaient....
    Par ailleurs, au début, Calum m'a agacé car il ne cesse de souffler le chaud et le froid sur sa relation avec Emma. Franchement, j'ai eu envie de le frapper à force de le voir lui faire du mal en étant aussi lunatique. Pourtant, on finit par le comprendre et s'attacher à lui car il est déchiré entre son amour pour elle et son devoir envers son peuple !

    Pour conclure, j'ai passé un super moment ! En effet, j'ai adoré suivre cette héroïne à travers les paysages écossais et ses légendes ! Malheureusement, je crois que la suite n'est jamais sortie en France...

  • Couverture du livre « Les brumes d'Avallach » de Marah Woolf aux éditions Michel Lafon

    Nathalie Sibué sur Les brumes d'Avallach de Marah Woolf

    Histoire d' amour simple et agréable à lire, sans plus...
    Dommage qu' il y ait si peu de détails sur les Shellycoasts... l' ambiance écossaise est peu évoquée aussi...

    Histoire d' amour simple et agréable à lire, sans plus...
    Dommage qu' il y ait si peu de détails sur les Shellycoasts... l' ambiance écossaise est peu évoquée aussi...

  • Couverture du livre « Les brumes d'Avallach » de Marah Woolf aux éditions Michel Lafon

    Mlle Juin sur Les brumes d'Avallach de Marah Woolf

    Dans « Les brumes d’Avallach », Marah Woolf nous conte l’histoire d’Emma, ado classique de 17 ans, dont le quotidien est soudainement bouleversé par la mort de sa mère dans un accident de voiture. Obligée de quitter les USA et ses amis, elle trouve refuge chez son oncle Ethan, sa femme et leur...
    Voir plus

    Dans « Les brumes d’Avallach », Marah Woolf nous conte l’histoire d’Emma, ado classique de 17 ans, dont le quotidien est soudainement bouleversé par la mort de sa mère dans un accident de voiture. Obligée de quitter les USA et ses amis, elle trouve refuge chez son oncle Ethan, sa femme et leur quatre enfants, sur la mystérieuse île de Skye, en Écosse. Elle ne sait pratiquement rien d’eux ni de leur pays – où elle est pourtant née – et doit s’adapter bon gré mal gré à la nouvelle vie qui s’ouvre à elle.
    Emma prend ses marques, chaleureusement aidée par ses cousins Peter et Amélie, et trouve peu à peu sa place au sein de cette grande et vivante famille. Elle reprend les cours, se fait de nouveaux amis et, au détour d’un sauvetage de baleines, a un coup de foudre pour le ténébreux Calum.
    Irrémédiablement attiré par le jeune homme, elle n’a bientôt plus que lui en tête. Mais c’était sans compter sur la personnalité trouble du beau brun qui, contre toute attente et sans qu’elle n’y comprenne rien, semble prendre plaisir à souffler le chaud et le froid, se montrant tantôt prévenant, tantôt franchement glacial et impoli.
    L’attirance est cependant réciproque et Calum fini par succomber au charme d’Emma qui brûle d’en apprendre plus sur l’élu de son cœur, fils adoptif d’un professeur d’université et d’une aimable libraire. Et lorsqu’il se confie enfin à elle, l’histoire qu’il lui dévoile n’a rien d’un classique portrait d’ado. Emma voit alors s’ouvrir à elle un monde dont elle ne soupçonnait rien, à la fois fascinant et effrayant, dont les enjeux dépassent de loin les sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre.
    Le chemin sera long et semé d’embûches avant qu’ils puissent s’aimer librement…

    Bon… je me doutais que ce ne serait pas de la grande littérature et je ne me suis pas trompée.
    La plume de Marah Woolf est simple et fluide, plutôt agréable à lire, mais l’auteure s’adresse clairement à un public adolescent. Son champ lexical de l’état amoureux ( entre autres ) est ultra limité, et elle multiplie les redites, alourdissant du coup maladroitement son récit. Emma ne cesse en effet de voir son cœur s’emballer, son visage s’empourprer et son désir monter au contact de son cher Calum. Inutile de préciser à quel point c’est lassant…
    Les personnages sont plutôt sympathiques mais correspondent à n’importe quel personnage type d’une romance fantastique adolescente: Emma est du genre réservée et peu sûre d’elle, Amélie au contraire est extravertie et audacieuse, Calum est beau comme un dieu, populaire mais ténébreux, et, bien sûr, alors qu’il ne s’est jamais intéressé à aucune autre des jeunes filles de l’île, il jette son dévolu sur Emma. Forcément. On ne peut du coup que penser à Twilight et autre productions littéraires du genre. Ce qui porte évidemment préjudice au contenu du roman qui, en soi, est plutôt distrayant – notamment parce que la nature fantastique de Calum est originale.

    Bref, c’est une romance fantastique agréable à lire – et qui se lit vite d’ailleurs – mais malheureusement sans surprise. A réserver à ceux qui souhaitent une lecture facile pour se changer les idées et/ou aux amateurs du genre ( et je sais qu’il y en a ).

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine