Manuel Vazquez Montalban

Manuel Vazquez Montalban
Né en 1939 à Barcelone, Manuel Vázquez Montalbán a très tôt manifesté son opposition au régime franquiste. Journaliste influent et collaborateur régulier de El Pais, au début des années soixante-dix il crée le personnage de Pepe Carvalho, dont la première enquête officielle apparaît dans Tatouage... Voir plus
Né en 1939 à Barcelone, Manuel Vázquez Montalbán a très tôt manifesté son opposition au régime franquiste. Journaliste influent et collaborateur régulier de El Pais, au début des années soixante-dix il crée le personnage de Pepe Carvalho, dont la première enquête officielle apparaît dans Tatouage. Figure majeure de la littérature espagnole contemporaine, romancier, essayiste et poète, Manuel Vázquez Montalbán a reçu le Premio Nacional de Literatura en 1995 pour l'ensemble de son oeuvre. Il est mort en 2003 à l'aéroport de Bangkok.

Avis (3)

  • Couverture du livre « Tatouage » de Manuel Vazquez Montalban aux éditions Christian Bourgois

    VALERIE G sur Tatouage de Manuel Vazquez Montalban

    "Je suis né pour révolutionner l'enfer" : voilà ce qui est tatoué sur l'épaule d'un cadavre fraîchement sorti de la mer, par une chaude journée de juillet 1974,sur la plage de Villassar. A la recherche de l'identité de ce cadavre, le détective Pepe Carvalho mène son enquête, des rues de...
    Voir plus

    "Je suis né pour révolutionner l'enfer" : voilà ce qui est tatoué sur l'épaule d'un cadavre fraîchement sorti de la mer, par une chaude journée de juillet 1974,sur la plage de Villassar. A la recherche de l'identité de ce cadavre, le détective Pepe Carvalho mène son enquête, des rues de Barcelone au quartier rouge d'Amsterdam.
    "Tatouage" est l'adaptation en BD de la première affaire du détective gastronome et cuisinier de Manuel Vasquez Montalban, dont les enquêtes reflètent les conflits personnels et sociaux de l'Espagne post franquiste et font revivre la Barcelone populaire des années 70, où se côtoient prostituées, maquereaux, militants de la gauche radicale, ouvriers, hommes d'affaire corrompus.
    J'ai aimé cette BD, dont la transposition détaillée et réussie illustre bien le côté sombre de cette époque, que je connaissais très peu.
    Par contre, le mélange des cogitations du héros et du monde qui l'entoure ne facilitent pas la lecture, qui nécessite une certaine concentration. J'ai relu cette BD, et l'ai mieux appréciée la deuxième fois.
    Je remercie Lecteurs.com, les éditions Dargaud et Explorateurs du polar de m'avoir fait découvrir cet auteur, très connu en Espagne, dont je vais lire les autres romans.

  • Couverture du livre « Le labyrinthe grec » de Manuel Vazquez Montalban aux éditions Points

    André Utrago sur Le labyrinthe grec de Manuel Vazquez Montalban

    Une enquête trop facile. Aucune embûche pour l'enquêteur. Tout se passe bien et en plus la majeure partie du livre consiste à donner des recettes de cuisine aux lecteurs ...

    Une enquête trop facile. Aucune embûche pour l'enquêteur. Tout se passe bien et en plus la majeure partie du livre consiste à donner des recettes de cuisine aux lecteurs ...

  • Couverture du livre « Les oiseaux de Bangkok » de Manuel Vazquez Montalban aux éditions Points

    Philippe Michel sur Les oiseaux de Bangkok de Manuel Vazquez Montalban

    Ce que j'aime avec es histoires de Pépé Carvalho, c'est les moments où ce dernier fait la cuisine. Les descriptions sont telles que cela done l'eau à la bouche,on se voit alors à l'ombre des ramblas en train de manger un pan con tomate accompagné d'un bon verre de vin rouge?

    Ce que j'aime avec es histoires de Pépé Carvalho, c'est les moments où ce dernier fait la cuisine. Les descriptions sont telles que cela done l'eau à la bouche,on se voit alors à l'ombre des ramblas en train de manger un pan con tomate accompagné d'un bon verre de vin rouge?

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !