Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Manuel Rivas

Manuel Rivas

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (2)

  • add_box
    Couverture du livre « Le crayon du charpentier » de Manuel Rivas aux éditions Gallimard

    Christine M sur Le crayon du charpentier de Manuel Rivas

    Très belle histoire avec un fond de guerre civile espagnole. Lu en VO pour garder la magie de la langue.
    Petit résumé : L'action se situe dans une prison galicienne, en 1936. Un peintre anarchiste dessine avec un crayon de charpentier le porche de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle....
    Voir plus

    Très belle histoire avec un fond de guerre civile espagnole. Lu en VO pour garder la magie de la langue.
    Petit résumé : L'action se situe dans une prison galicienne, en 1936. Un peintre anarchiste dessine avec un crayon de charpentier le porche de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle. Chaque personnage biblique est représenté par le visage de ses compagnons de prisons, tous condamnés à mort par les fascistes. Le garde civil Herbal, doit tirer une balle dans la tête de l'artiste, et ramasse le crayon. A vous de voir la suite ...

  • add_box
    Couverture du livre « Lapiz Del Carpintero » de Manuel Rivas aux éditions Celesa

    Christine M sur Lapiz Del Carpintero de Manuel Rivas

    Très belle histoire avec un fond de guerre civile espagnole. Lu en VO pour garder la magie de la langue.
    Petit résumé : L'action se situe dans une prison galicienne, en 1936. Un peintre anarchiste dessine avec un crayon de charpentier le porche de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle....
    Voir plus

    Très belle histoire avec un fond de guerre civile espagnole. Lu en VO pour garder la magie de la langue.
    Petit résumé : L'action se situe dans une prison galicienne, en 1936. Un peintre anarchiste dessine avec un crayon de charpentier le porche de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle. Chaque personnage biblique est représenté par le visage de ses compagnons de prisons, tous condamnés à mort par les fascistes. Le garde civil Herbal, doit tirer une balle dans la tête de l'artiste, et ramasse le crayon. A vous de voir la suite ...