Manu Causse

Manu Causse

Manu Causse est enseignant. Il est l'auteur de romeo@juliette, le best seller de la collection DUAL Books et de Fair Play. Il a publié des romans et nouvelles pour adultes chez d'autres éditeurs, son dernier recueil de nouvelles Visitez le Purgatoire vient de paraître aux Éditions D'un Noir si Bl...

Voir plus

Manu Causse est enseignant. Il est l'auteur de romeo@juliette, le best seller de la collection DUAL Books et de Fair Play. Il a publié des romans et nouvelles pour adultes chez d'autres éditeurs, son dernier recueil de nouvelles Visitez le Purgatoire vient de paraître aux Éditions D'un Noir si Bleu.

Avis (21)

  • Couverture du livre « Le bonheur est un déchet toxique » de Manu Causse aux éditions Thierry Magnier

    DELPHINE PALISSOT sur Le bonheur est un déchet toxique de Manu Causse

    Livre discussion d'un ado avec son père décédé. J'avoue avoir eu du mal avec l'idée de résilience du retour de la mère dans son périmètre...mais de belles réflexions sur la complexité d'un monde vu par un adolescent qui fait ses premières armes aux combats idéologiques et sentimentaux...

    Livre discussion d'un ado avec son père décédé. J'avoue avoir eu du mal avec l'idée de résilience du retour de la mère dans son périmètre...mais de belles réflexions sur la complexité d'un monde vu par un adolescent qui fait ses premières armes aux combats idéologiques et sentimentaux...

  • Couverture du livre « Oublier mon père » de Manu Causse aux éditions Denoel

    Mes écrits d'un jour sur Oublier mon père de Manu Causse

    Oublier le père. C’est ça le fil rouge de ce roman. Alexandre est enfant lorsque son père disparaît prématurément. Il se retrouve avec sa mère, seul et sans défense. Elle, je la qualifierais de démon et elle fait de la vie de son fils un véritable cauchemar. « -Pas la peine de chialotter, je ne...
    Voir plus

    Oublier le père. C’est ça le fil rouge de ce roman. Alexandre est enfant lorsque son père disparaît prématurément. Il se retrouve avec sa mère, seul et sans défense. Elle, je la qualifierais de démon et elle fait de la vie de son fils un véritable cauchemar. « -Pas la peine de chialotter, je ne t’ai pas fait mal, m’assure ma mère chaque fois qu’elle me gifle. » Ce gosse doit se construire avec une fondation bien mal en point. « Suis-je capable de vivre seul ? Suis-je capable, en fait, d’exister, moi, Alexandre Alary, fils d’un père absent et d’une mère folle ? » En grandissant, Alexandre rencontrera trois femmes. Trois relations inconcevables pour lui, le malade. Un jour, une certaine Johanna le contacte, elle a bien connu son père. Mais va-t-il encore une fois tout faire capoter ? Cet appel bouscule sa vie.

    Manu Causse a bâti son roman sur l’identité, celle que l’on se forge dès l’enfance avec les bases branlantes ou pas, que l’on nous donne. C’est un texte bouleversant sur l’absence, le manque d’amour maternel, la manipulation, le harcèlement moral et le devenir. Il nous amène à réfléchir sur l’éducation que l’on inculque à nos propres enfants, sur les bienfaits d’une normalité et sur les démonstrations d’amour. Oui, c’est un exercice de lecture difficile mais il nous apprend tellement sur nous-même.

    http://www.mesecritsdunjour.com/archives/2018/09/09/36691382.html

  • Couverture du livre « Oublier mon père » de Manu Causse aux éditions Denoel

    dominique petrone sur Oublier mon père de Manu Causse

    Avis des 100 ères pages
    les explorateurs :

    Un roman qui s'annonce captivant avec une écriture simple, l'histoire d' Alexandre 9ans qui perd son père et se retrouve avec une mère colérique qui n'accepte pas les plaintes de son fils.
    L'aventure s'annonce intéressante, comment Alexandre va...
    Voir plus

    Avis des 100 ères pages
    les explorateurs :

    Un roman qui s'annonce captivant avec une écriture simple, l'histoire d' Alexandre 9ans qui perd son père et se retrouve avec une mère colérique qui n'accepte pas les plaintes de son fils.
    L'aventure s'annonce intéressante, comment Alexandre va t-il mener son adolescence, j'ai hâte de découvrir la suite.
    Nous allons donc suivre Alexandre tout au long de sa vie en commençant par son enfance ou il perd son père et se retrouve seul avec sa mère qui est une femme colérique, elle ne supporte pas les plaintes de son fils et Alexandre va devoir composer avec.
    C'est là ou toute la trame va se mettre en place, on réalise a quel point l'éducation que l'on reçoit va faire de nous des adultes plus ou moins "armés" a affronter la vie.
    Pour sa part , Alexandre, lui va avoir une santé très fragile, ne pouvant exprimer la perte et la douleur du deuil de son père et le manque aussi, il va trouver des stratagèmes, des appels au secours que sa mère ignoreras tout simplement et qu'il va cacher toute au long de sa vie.
    Devenu presque adulte, il va travailler chez un marchand d'appareils photos qui est sa grande passion , il va d'ailleurs y découvrir l'amour avec la fille du gérant.
    Mais sa vie ne serait pas simple, ses problèmes de santé vont s'accentuer et sa vie sentimentale ne sera pas des plus parfaite.
    Alexandre va t-il réussir a ce sortir de ce cercle vicieux et réussir a mener une vie normale et posée et une meilleure santé ?
    Les rencontres de sa vie nous conduiront au final de ce roman troublant et parfois difficile mais qui m'est bien en avant que le devenir de nos vies repose en grande partie sur l'éducation que l'on reçoit.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com