Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Maite Labat

Maite Labat

Après des études d’histoire contemporaine et une expérience dans le journalisme, Maïté Labat a travaillé 8 ans au Château de Versailles.

C’est de là que va naître l’envie de raconter cette histoire de l'album de bande dessinée Le Château de mon père. Maïté Labat travaille aujourd’hui au Musée du...

Voir plus

Après des études d’histoire contemporaine et une expérience dans le journalisme, Maïté Labat a travaillé 8 ans au Château de Versailles.

C’est de là que va naître l’envie de raconter cette histoire de l'album de bande dessinée Le Château de mon père. Maïté Labat travaille aujourd’hui au Musée du Louvre.

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Maite Labat (5)

Avis sur cet auteur (15)

  • add_box
    Couverture du livre « Le château de mon père ; Versailles ressuscité » de Stephane Lemardele et Jean-Baptiste Veber et Maite Labat et Alexis Vitrebert aux éditions La Boite A Bulles

    Romain Ambrosini sur Le château de mon père ; Versailles ressuscité de Stephane Lemardele - Jean-Baptiste Veber - Maite Labat - Alexis Vitrebert

    Le château de mon père... Clin d'oeil manifeste à Marcel Pagnol (la gloire de mon père, le château de ma mère) ? Que nenni !!
    Hormis la contemporanéité approximative (fin XIXeme, début XXeme siècle) et l'aspect biographique du récit, je n'ai pas fait vraiment de rapprochement.

    Versailles...
    Voir plus

    Le château de mon père... Clin d'oeil manifeste à Marcel Pagnol (la gloire de mon père, le château de ma mère) ? Que nenni !!
    Hormis la contemporanéité approximative (fin XIXeme, début XXeme siècle) et l'aspect biographique du récit, je n'ai pas fait vraiment de rapprochement.

    Versailles ressuscité ... Allons bon, Versailles était mort ? Et bien oui, on ne parle pas ici des fastes du roi Soleil ou du petit Trianon de Marie-Antoinette, mais bien de la désuétude dans laquelle le château est tombé au mitan du XIXème siècle.
    * "Le temps, lui, a fait son oeuvre. Il n'y a malheureusement plus grand-chose à admirer depuis les travaux de Louis-Philippe et l'occupation des Prussiens" (p. 23).
    * "Ces fenêtres, installées au début du XIXème siècle par l'Impératrice Marie-Louise qui craignait les courants d'air, dénaturent complètement la transparence architecturale" (p.103).
    Alors ressuscité par qui ou grâce aux efforts de qui ? Et bien, c'est tout l'enjeu de ce roman graphique, basé sur les mémoires de Pierre de Nolhac (Qui ça, vous dites ?). Pierre de Nolhac est le nouveau conservateur de Versailles, en 1887. Il est passionné et décide d'investir toute son énergie à la réhabilitation du domaine de Versailles pour en faire le lieu que l'on connaît aujourd'hui, un des jardins les plus somptueux, un des musées les plus visités et un lieu d'Histoire au delà de la vie de château !
    Tout cela ne se fait pas sans mal, en l'occurrence Pierre de Nolhac se coupe progressivement de sa famille. Il n'est pas assez disponible pour ses enfants (au nombre de six !! Deux décèdent tôt, tragiquement) et s'écarte peu à peu des préoccupations de sa femme qui finit par le quitter officieusement. Sa vision de la famille paraît très rétrograde aujourd'hui, mais les moeurs ont bien changé... Il n'assiste par exemple pas au mariage de 2 de ses enfants.
    Tout n'est pas à jeter malgré tout, il leur partage (jeunes) sa passion artistique, proposant le Getty Museum Challenge (https://www.connaissancedesarts.com/arts-expositions/gettymuseumchallenge-les-meilleures-reproductions-de-tableaux-faits-maison-11137227/) avant l'âge. Une composition de toiles connues revécues en live... Idée originale qui rend l'Histoire de l'Art ludique ! L'un de ses enfants sera un peintre renommé (Henri de Nolhac ?) dont certaines toiles de famille sont encore exposées au château.

    Des dessins d'Alexis Vitrebert... Là encore, je me suis fourvoyé. J'ai lu un peu vite le nom et l'ai raccroché à Joëlle Wintrebert, merveilleuse autrice contemporaine de Science Fiction française, récompensée à plusieurs reprises du Prix Rosny Ainé, notamment pour sa belle nouvelle "la Créode". Mais rien à voir, hors sujet...
    Les dessins d'Alexis sont tous doux, il a choisi un support lavis noir & blanc qui retranscrit parfaitement les émotions des protagonistes (dans les traits de leur visage notamment) et sert à merveille les décors architecturaux, les effets de profondeur.
    À la lecture, j'ai eu des réminiscences de Pascal Rabaté et son très beau "Ibicus" ou d'Emmanuel Guibert pour "la fille du Professeur" et les récits autour de "la Guerre d'Alan". Un peu aussi d'Emmanuel Lepage pour différents albums ("Muchacho" par exemple, ou "les voyages d'Ulysse").
    Des graphistes aguerris quoi ! Bravo !!

    Au gré des ans, on approche la petite et la grande histoire, la démocratisation du téléphone, de la voiture Diesel, la création des jardineries Truffaut, on traverse la guerre de '14 et ses mobilisés qui ne reviendront pas tous malheureusement, la signature du traité de Paix à Versailles en 1919. "Et je voyais dans les yeux d'Hermann Müller (Ministre allemand des affaires étrangères, signataire pour son pays du traité de Versailles) se former des larmes qu'il ne pouvait dissimuler". (p. 145)

    Un livre riche de ~170 pages, agrémenté d'un très beau dossier de photos d'époque. Tout cela est fort bien ficelé.

    Merci également au travail fouillé des scénaristes Maïté Labat et Jean Baptiste Veber (cautions historiques - passionnés de Versailles) qui ont mis la main sur les mémoires de Pierre de Nolhac puis rencontré ses héritiers pour étayer l'ouvrage d'anecdotes vivantes et passionnantes.

    Pour terminer, j'invite tout un chacun à visionner la vidéo d'échanges avec les auteurs, hébergée sur le site lecteurs.com (cherchez un peu, le lien n'est pas loin).

    Lecteurs.com que je remercie de m'avoir fait partager le lauréat 2020 de leur prix BD. C'est aussi ça le partage, car au vu du nombre d'erreurs que je faisais sur ce livre, je serais probablement passé à côté de cette pépite.

    MERCII BEAUCOUP !!!

    En espérant vous avoir donné envie de suivre mes traces ? Les autres avis sur l'ouvrage étant déjà bien fournis en détails, je ne saurais croire le contraire.

    N'oubliez pas le guide :) ...

  • add_box
    Couverture du livre « Le château de mon père ; Versailles ressuscité » de Stephane Lemardele et Jean-Baptiste Veber et Maite Labat et Alexis Vitrebert aux éditions La Boite A Bulles

    Corinne Verry sur Le château de mon père ; Versailles ressuscité de Stephane Lemardele - Jean-Baptiste Veber - Maite Labat - Alexis Vitrebert

    Magnifique album en noir en blanc avec un dessin à la gouache et au lavis d’une grande délicatesse qui a su rendre à la fois l’atmosphère et la précision des lieux.
    C’est l’histoire de Pierre de Nolhac, conservateur du musée du château de Versailles entre 1892 et 1920, racontée de façon...
    Voir plus

    Magnifique album en noir en blanc avec un dessin à la gouache et au lavis d’une grande délicatesse qui a su rendre à la fois l’atmosphère et la précision des lieux.
    C’est l’histoire de Pierre de Nolhac, conservateur du musée du château de Versailles entre 1892 et 1920, racontée de façon imaginaire par son fils Henri de Nolhac mais basée sur des documents d’archives et sur les mémoires de Pierre de Nolhac « La résurrection de Versailles », rééditées en 2002.
    Dans les premières pages, nous sommes en 1935, quand Henri rend visite à son père âgé, Pierre de Nolhac, alors conservateur au Musée Jacquemart André, qui entreprend d’écrire ses souvenirs, depuis son arrivée à Versailles jusqu’à janvier 1920 quand il quitte le château.
    L’album est ensuite divisé en chapitres chronologiques.
    Pierre de Nolhac est nommé à Versailles en 1887. Avec l’avènement de la République, le château, transformé en musée par Louis-Philippe, est quasiment abandonné et délaissé par le public. De Nolhac prend conscience de l'ampleur du travail et choisit de restituer au château ses collections royales et l’aspect qu’il avait sous l'Ancien Régime.
    L’album chemine à travers les époques, depuis 1887 et les débuts de la restauration du château jusqu’à la revalorisation de ses collections et sa réouverture progressive au public après la guerre de 14. La signature du traité de Versailles eut lieu dans le château en juin 1919 et contribua à sa métamorphose et à son renouveau.
    C’est aussi l’histoire d’une famille, de son parcours, de ses épreuves (Pierre et Alix de Nolhac eurent 6 enfants dont deux moururent très jeunes) et de sa vie quotidienne au château, dont l’évocation concrète est joliment rendue par le scénario comme par le dessin.
    A la fin de l’album, un dossier documentaire, avec documents et photos à l’appui, explique le travail de Pierre de Nolhac, complète sa biographie et précise l’histoire de la métamorphose du château au début du XXè siècle.

    L'album est lauréat du prix BD Lecteurs.com organisé par la Fondation Orange.

  • add_box
    Couverture du livre « Le château de mon père ; Versailles ressuscité » de Stephane Lemardele et Jean-Baptiste Veber et Maite Labat et Alexis Vitrebert aux éditions La Boite A Bulles

    Mathilde81 sur Le château de mon père ; Versailles ressuscité de Stephane Lemardele - Jean-Baptiste Veber - Maite Labat - Alexis Vitrebert

    Une BD en noir et blanc qui rappelle les vieux romans photos de mon enfance mais quel plaisir de plonger dans l'histoire de ce château racontée en images.
    Tout simplement magnifique , instructif et passionnant.
    Ce livre plaira je suis certaine à d'autres membres de ma famille qui adorent...
    Voir plus

    Une BD en noir et blanc qui rappelle les vieux romans photos de mon enfance mais quel plaisir de plonger dans l'histoire de ce château racontée en images.
    Tout simplement magnifique , instructif et passionnant.
    Ce livre plaira je suis certaine à d'autres membres de ma famille qui adorent eux-aussi ce style de lecture et de souvenirs.

  • add_box
    Couverture du livre « Le château de mon père ; Versailles ressuscité » de Stephane Lemardele et Jean-Baptiste Veber et Maite Labat et Alexis Vitrebert aux éditions La Boite A Bulles

    Jean-Paul Degache sur Le château de mon père ; Versailles ressuscité de Stephane Lemardele - Jean-Baptiste Veber - Maite Labat - Alexis Vitrebert

    Un Auvergnat, Pierre de Nolhac, a sauvé le château de Versailles ! Par son acharnement, ses compétences et une volonté admirable, cet homme a redonné vie au château. C’est grâce à lui que, depuis plus de cent ans, nous pouvons admirer ce que Louis-Philippe avait transformé en musée de l’histoire...
    Voir plus

    Un Auvergnat, Pierre de Nolhac, a sauvé le château de Versailles ! Par son acharnement, ses compétences et une volonté admirable, cet homme a redonné vie au château. C’est grâce à lui que, depuis plus de cent ans, nous pouvons admirer ce que Louis-Philippe avait transformé en musée de l’histoire de France…

    Maïté Labat et Jean-Baptiste Véber pour le scénario, Stéphane Lemardelé pour le storyboard et Alexis Vitrebert aussi pour le storyboard mais surtout pour le dessin, sont les auteurs d’une belle réussite, un superbe album lauréat du Prix BD attribué par Lecteurs.com et édité par La Boîte à Bulles et le Château de Versailles que je remercie.
    Les auteurs ont eu l’idée de faire raconter l’histoire par Henri, un des fils de Pierre et Alix de Nolhac. Par un dimanche de mai 1935, Henri rend visite à son père, fatigué, qui dirige le musée Jacquemart-André, à Paris et rédige ses souvenirs du fameux château.
    L’histoire est découpée en trois grandes parties : L’arrivée à Versailles, de 1887 à 1892 ; La redécouverte de Versailles, de 1892 à 1900 et Versailles à la mode, de 1900 à 1936.
    Avec du rythme, des rebondissements, beaucoup de tension, l’histoire de Pierre de Nolhac, dans cet immense château qui lui capte toute son énergie, m’a captivé et beaucoup appris sur ce qui fut la véritable mise en valeur de ce joyau de l’architecture.
    Henri intervient souvent pour rappeler aussi ce que fut leur vie de famille, les naissances des de ses frères et sœurs qui grandissent dans ce cadre somptueux. Hélas, ce cadre les dévore aussi. Le malaise va grandissant entre Pierre et Alix qui lui reproche d’avoir toujours mieux à faire et de la laisser seule avec ses enfants.
    Pourtant, grâce à toute l’énergie qu’il déploie, Pierre de Nolhac qui se révèle assez psycho-rigide vis-à-vis de ses enfants prenant de l’âge, réussit à renverser les barrières dressées par ceux qui veulent que rien ne bouge.
    Devenu Conservateur du château, fin 1892, il a les mains libres pour remettre au grand jour les œuvres oubliées, éliminer les copies, résister aux architectes pour les empêcher de dénaturer les lieux qui serviront de cadre à la signature de la paix, le 28 juin 1919.
    L’épreuve de la Première guerre mondiale était surmontée. Le Grand Canal avait été camouflé et les verrières peintes pour ne pas attirer les avions ennemis alors que beaucoup de chefs-d’œuvre avaient été embarqués dans le Midi et d’autres cachés dans les caves.
    Le château de mon père, Versailles ressuscité m’a passionné grâce à toutes les informations que cet album contient mais mon regard a aussi été captivé par la qualité de ses dessins et leur mise en page. Le choix du noir et blanc m’a un peu déçu, moi qui adore la couleur, mais je reconnais que ce choix a été judicieux car cela donne force et expressivité au dessin. Les images, les nuances de gris, la remarquable grandeur des bâtiments ou des salles est impressionnante. L’image montrant Pierre seul dans la Galerie des Glaces est prodigieuse !

    Enfin, un dossier complète l’album et j’ai été très ému de découvrir toutes ces photos parfaitement légendées. Reflets d’une époque pas si lointaine et d’une famille, elles témoignent de l’importance et de l’intérêt de ce bel album dont le titre lance un clin d’œil complice à Marcel Pagnol.

    Chronique illustrée à retrouver sur : http://notre-jardin-des-livres.over-blog.com/

Thèmes en lien avec Maite Labat

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !