Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Magali Attiogbe

Magali Attiogbe
Le style très solaire de Magali Attiogbé mélange la liberté des formes et l'énergie de la couleur. Elle réalise également de nombreux assemblages de récupérations pour créer des motifs africains à l'européenne. Née à Atakpamé au Togo au début des années 1980, Magali Attiogbé est arrivée en Fr... Voir plus
Le style très solaire de Magali Attiogbé mélange la liberté des formes et l'énergie de la couleur. Elle réalise également de nombreux assemblages de récupérations pour créer des motifs africains à l'européenne. Née à Atakpamé au Togo au début des années 1980, Magali Attiogbé est arrivée en France à l'âge de trois ans. Se passionnant depuis toute petite pour la sculpture et la peinture, elle décide d'aller étudier les arts appliqués à Lyon après l'obtention de son bac littéraire. Achevant ses études sur Paris, elle obtient ainsi son DMA d'illustration à l'école d'Estienne en 2002. Dès lors, elle a travaillé sur des supports aussi variés que les affiches, les livres, la presse, les cartes postales, les jouets en bois.

Avis sur cet auteur (1)

  • add_box
    Couverture du livre « Le caméléon qui se trouvait moche » de Magali Attiogbe et Souleymane Mbodj aux éditions Editions Des Elephants

    La roulotte de Margotte sur Le caméléon qui se trouvait moche de Magali Attiogbe - Souleymane Mbodj

    Souleymane Mbodj, musicien et conteur sénégalais, nous narre l'histoire d'un caméléon qui se trouvait moche : Il n'aimait pas son apparence car ses yeux lui semblaient trop gros, ses pattes trop courtes et il détestait les changements de couleur et les cornes qu'il avait sur sa tête. Il enviait...
    Voir plus

    Souleymane Mbodj, musicien et conteur sénégalais, nous narre l'histoire d'un caméléon qui se trouvait moche : Il n'aimait pas son apparence car ses yeux lui semblaient trop gros, ses pattes trop courtes et il détestait les changements de couleur et les cornes qu'il avait sur sa tête. Il enviait secrètement les autres animaux qu'il trouvait tous plus beaux que lui. S’apitoyant sur son physique, le caméléon décide de consulter Sadio, une magicienne, qui aurait le pouvoir de rendre les animaux magnifiques. Sadio va alors mettre en avant les qualités du caméléon pour qu'il en prenne conscience, et, elles sont nombreuses : la détermination, la prudence, l’adaptabilité, la sincérité. Soudain, un serpent apparaît à l'entrée de la cabane de la magicienne. Le caméléon tétanisé, a très peur de se faire manger et demande à Sadio de l'aider afin qu'il ne soit pas dévoré. Il préfère rester en vie que de devenir beau. Sadio jette un sort au reptile qui disparaît. Sauvé, le caméléon s'en retourne chez lui, sous les derniers conseils de la magicienne qui lui rappelle que personne n'est parfait et qu'il faut qu'il s'accepte tel qu'il est pour être heureux.

    J'ai trouvé les illustrations de Magali Attiogbé, hypnotiques ! Ces dessins aux teintes chaudes sont joyeux, vifs, colorés. Ils sont mis en valeur dans cet album et s'étalent sur chaque double page. C'est très agréable à regarder. Les illustrations nous transportent en Afrique pour y découvrir sa culture.

    C'est un beau texte sur l'estime et l'acceptation de soi, que propose l'auteur. Le caméléon se compare aux autres, il se dévalorise et n'a plus confiance en lui. Chacun est différent et possède ses défauts et qualités. Le caméléon possède des forces que les autres animaux n'ont pas. Il faut apprendre à s'accepter pour pouvoir être heureux. Le caméléon a autant de valeur que la girafe, la panthère ou le lion, qu'il admire tant.
    J'ai apprécié cet album pour la justesse et la délicatesse de son écriture et pour la gaieté et le peps des dessins.