Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Luc Ferry

Luc Ferry
Agrégé de philosophie et de sciences politiques, docteur d'Etat en sciences politiques, Luc Ferry mène d'abord une carrière d'enseignant et de philosophe. Entre 1984 et 1985, il publie les trois tomes de sa 'Philosophie politique', dont il écrit le dernier avec Alain Renaut. Cette collaboration s... Voir plus
Agrégé de philosophie et de sciences politiques, docteur d'Etat en sciences politiques, Luc Ferry mène d'abord une carrière d'enseignant et de philosophe. Entre 1984 et 1985, il publie les trois tomes de sa 'Philosophie politique', dont il écrit le dernier avec Alain Renaut. Cette collaboration se poursuit notamment avec, 'La pensée 68 - Essai sur l'antihumanisme' et 'Système et critique' en 1985, et avec 'Heidegger et les modernes', en 1988. En 1992 paraît 'Le nouvel ordre écologique - l'arbre, l'animal et l'homme', traduit en plus de quinze langues, qui lui vaut le prix Médicis essais ainsi que le prix Jean-Jacques Rousseau. Intellectuel très médiatisé, il mène en parallèle une carrière politique discrète avant d'entrer au gouvernement en mai 2002, à cinquante et un ans, en tant que ministre de la Jeunesse, de l'Education et de la Recherche. Il préside en effet depuis 1994 le Conseil national des programmes et participe en 1997 à la commission présidée par Pierre Truche pour la réforme de la justice. Après la refonte ministérielle de mars 2004, lors de laquelle il quitte ses fonctions, il est nommé président délégué du conseil d'analyse de la société (CAS) et entre au Conseil économique et social.

Avis sur cet auteur (26)

  • add_box
    Couverture du livre « Thésée et le minotaure » de Luc Ferry et Clotilde Bruneau et Mauro De Luca aux éditions Glenat

    Sabrina SMAIL sur Thésée et le minotaure de Luc Ferry - Clotilde Bruneau - Mauro De Luca

    Thésée grandit entouré de l'amour de sa mère à Trézène. Devenu un jeune homme brillant et fort, sa mère lui révèle sa double paternité : il est, comme Héraclès, un demi-dieu, fils de Poséidon. Mais il est également le fils du souverain d'Athènes, le roi Egée. Le chemin qui le mène à son père est...
    Voir plus

    Thésée grandit entouré de l'amour de sa mère à Trézène. Devenu un jeune homme brillant et fort, sa mère lui révèle sa double paternité : il est, comme Héraclès, un demi-dieu, fils de Poséidon. Mais il est également le fils du souverain d'Athènes, le roi Egée. Le chemin qui le mène à son père est semé d'épreuves : il vaincra jusqu'au taureau de Marathon avant de pouvoir se présenter au roi. Ce dernier reconnaîtra les affaires qu'il a laissé à son intention in extrémis et jettera la boisson empoisonnée par Médée. Egée lui explique ensuite ce qui lit la cité à Minos. Thésée ira volontairement à la rencontre de la bête, de ce Minotaure, et aura la vie sauve grâce à Ariane. Mais son retour ne se fait pas sous les meilleurs hospices.

    L'histoire de Thésée ne devait pas se faire en un tome unique !
    Nous n'avons la présentation dans ce tome que de trois épisodes de la vie de Thésée : le voyage qui le mène jusqu'à son père à Athènes, la rencontre et le combat avec le Minotaure, sa vie avec Phèdre et Hyppolyte. Qu'en est-il de son passage dans les Enfers alors qu'il souhaitait demander à Perséphone de se marier avec Pirithoos et le sauvetage par Héraclès (un des 12 travaux), sa participation à l'équipage des Argonautes… Rien, il n'en est même pas fait mention. Bref, il manque des pans entier de la vie de Thésée et cela est vraiment dommage.

    La vie de Thésée est riche, passionnante, avec une dualité intéressante entre sa vie de mortelle et la puissance reçue de son père divin Poséidon. Les différents protagonistes de l'histoire sont autant captivant : Ariane qui cherche à sauver l'homme qu'elle aime en demandant la solution du labyrinthe à Dédale. Phèdre, dont les agissements se termineront tragiquement.

    La couverture est parfaitement sublime et Fred Vignaux l'exécute en lui donnant une aura de puissance. Ce Minotaure est majestueux et effroyable. Les dessins de ce tome sont bons dans l'ensemble, mais pêchent dans leur précision : de planche en planche, les visages ne se ressemblent pas ou trop peu. Les planches destinées au combat contre le Minotaure sont réussies et donnent vraiment une impression d'enfermement. Je suis encore gênée par ces petits traits sur les corps et les visages qui donnent un aspect disgracieux.

    En bref :

    Un résumé trop court de la vie et des événements entourant la vie de Thésée. Il est dommage d'avoir autant réduit sa vie. Il aurait mérité que cela soit en plusieurs tomes. Au moins 2.

    https://lecturedaydora.blogspot.com/2019/02/thesee-et-le-minotaure-clotilde-bruneau.html

  • add_box
    Couverture du livre « Jason et la toison d'or T.1 ; premières armes » de Luc Ferry et Alexandre Jubran et Clotilde Bruneau et Didier Poli aux éditions Glenat

    Sabrina SMAIL sur Jason et la toison d'or T.1 ; premières armes de Luc Ferry - Alexandre Jubran - Clotilde Bruneau - Didier Poli

    Ivre de pouvoir, l'oncle de Jason extermine sa famille pour qu'aucun ne puisse prétendre au trône d'Iolcos. Sa mère parvient à le protéger du massacre et le confie à un centaure : Chiron. Celui-ci se montrera le meilleur des éducateur, améliorant sans cesse les capacités de son jeune disciple....
    Voir plus

    Ivre de pouvoir, l'oncle de Jason extermine sa famille pour qu'aucun ne puisse prétendre au trône d'Iolcos. Sa mère parvient à le protéger du massacre et le confie à un centaure : Chiron. Celui-ci se montrera le meilleur des éducateur, améliorant sans cesse les capacités de son jeune disciple. Mais l'heure de la vérité sur son passé approche. Une fois jeune homme, il défie son oncle et accepte le défi proposé : retrouver et rapporter la Toison d'or. Il faudra un navire et un équipage digne de ce nom avant le départ pour l'aventure.

    Le mythe de Jason est porteur d'une belle aventure. C'est celui que je connais le moins, je dois bien l'avouer, et j'ai donc découvert une histoire des plus attrayante. La mythologie recèle de nombreux massacres et recherches effrénées de pouvoir, quitte à trahir ce que l'on est. J'ai d'ailleurs apprécié les premières pages qui attirent directement notre attention.

    Le découpage de la BD est agréable, certaines planches sont plus brouillonnes et méritaient qu'on s'y attardent davantage avec plus de détails, mais cela ne gâche pas le plaisir de la lecture. Encore une fois, c'est un gout personnel. Les couleurs sont belles, les jeux de lumière tout autant. Les visages sont expressifs et ne souffrent pas de traits grossiers. Les visages colériques sont particulièrement bien dessinés.

    Mon bémol réside dans l'apprentissage de Jason. Chiron est un personnage qui me fascine depuis petite : un centaure, mi-homme mi-cheval, dont la puissance et l'intelligence sont extraordinaires. C'était bien trop court ! Il y aurait eu tant à montrer. En parallèle, la route vers Ioclos une fois Jason grand est intéressante, l'apparition des Dieux également. J'espère vraiment que ces derniers seront davantage présent.

    En bref :

    Le mythe de la toison d'or dévoilé dans un premier tome intéressant. Le voyage des Argonautes ne fait que commencer.

    https://lecturedaydora.blogspot.com/2019/02/jason-et-la-toison-dor-tome-1-premieres.html

  • add_box
    Couverture du livre « Héraclès T.1 ; la jeunesse du héros » de Luc Ferry et Anna Bel et Clotilde Bruneau et Didier Poli aux éditions Glenat

    Sabrina SMAIL sur Héraclès T.1 ; la jeunesse du héros de Luc Ferry - Anna Bel - Clotilde Bruneau - Didier Poli

    Il fut un temps où, durant mes samedis et/ou dimanches, je regardais les aventures de "Xéna la guerrière" ou de "Hercule". Oui, oui, et j'en garde un bon souvenir malgré les effets spéciaux et les histoires étranges. Et que dire des yeux d'Héra… Avant cela, ma première rencontre avec Hercule a...
    Voir plus

    Il fut un temps où, durant mes samedis et/ou dimanches, je regardais les aventures de "Xéna la guerrière" ou de "Hercule". Oui, oui, et j'en garde un bon souvenir malgré les effets spéciaux et les histoires étranges. Et que dire des yeux d'Héra… Avant cela, ma première rencontre avec Hercule a été avec… "Les 12 travaux d'Astérix" et quel plaisir ! Un grand classique. Quel était ce héros, fort et demi-dieu ?

    Dans ce premier, nous suivons la jeunesse d'Alcide, fils de Zeus et d'Alcmène, une belle mortelle, comme toutes celles que le dieu des dieux a séduites. Cette enfance sera heureuse, Alcide montre des aptitudes physique remarquables, mais doit apprendre à gérer sa force et son tempérament. Il grandit entouré de ses parents, de son frère puis finit par se marier et avoir des enfants. Héra, la femme de Zeus, ne pardonnera jamais la trahison de celui-ci et se promet de détruire Hercule. Le rendant fou, il commettra un sacrilège en tuant femme et enfant en étant possédé par des visions. Débutera alors pour lui un grand voyage en prenant le nom d'Héraclès.

    Le personnage d'Hercule n'a rien de la figure parfaite : il est impulsif, impétueux, colérique, prompt à profiter des plaisirs de l'existence. Il est intéressant de découvrir sa naissance, son enfance, et cette haine viscérale que lui voue Héra (oui, car au final, il n'y est pour rien…). J'ai trouvé la BD un peu longue sur certains passages, instructifs sans être passionnant. L'histoire d'Hercule, c'est l'histoire de ses exploits, de sa force, des 12 travaux incroyables qu'il a réalisés. Malgré ses longueurs, l'histoire est une belle introduction à ses exploits.

    Les dessins sont agréables, le jeu de couleur également. La scène où il perd la raison me plaît beaucoup, le visage est expressif, on devine ce qui l'accable et la culpabilité qui l'assaille.
    J'ai très vite abandonné la lecture en fin de BD. Je suis toujours curieuse de découvrir les œuvres d'art réalisées et présentées, mais il y a aussi beaucoup de texte pour finalement ne rien dire ou alors si peu. Comme Antigone (oui, je sais, je reviens encore sur ce tome…), les travaux d'Hercule font partie des passages de la mythologie que j'affectionne tout particulièrement. Autant dire que j'attends beaucoup de la suite ! Et je continue à l'appeler Hercule…

    En bref :

    Une introduction intéressante à l'univers mythologique, dans une BD qui revient à sa naissance en tant qu'Alcide jusqu'à ce qu'il prenne ce nom : Héraclès.

    https://lecturedaydora.blogspot.com/2019/01/heracles-tome-1-la-jeunesse-du-heros.html

  • add_box
    Couverture du livre « L'Iliade T.3 ; la chute de Troie » de Luc Ferry et Pierre Taranzano et Clotilde Bruneau aux éditions Glenat

    Sabrina SMAIL sur L'Iliade T.3 ; la chute de Troie de Luc Ferry - Pierre Taranzano - Clotilde Bruneau

    Achéens et Troyens sont toujours en guerre. Suite à la mort de son cousin Patrocle, Achille finit par assouvir sa vengeance en tuant Hector. Il sera muni par les armes forgées par le dieu Héphaïstos. Chaque camp est épaulé par des dieux de l'Olympe, mais il est temps que cette guerre s'achève....
    Voir plus

    Achéens et Troyens sont toujours en guerre. Suite à la mort de son cousin Patrocle, Achille finit par assouvir sa vengeance en tuant Hector. Il sera muni par les armes forgées par le dieu Héphaïstos. Chaque camp est épaulé par des dieux de l'Olympe, mais il est temps que cette guerre s'achève. Ulysse échafaude un plan qu'il est certain de voir réussir. Ce fameux cheval de Troie, ruse militaire par excellence.

    Dernier tome de l'Iliade, je l'ai davantage apprécié que les tomes dernièrement présentés sur "La sagesse des mythes", où je ne me remets toujours pas de celui d'Antigone. Ce tome est sanglant, les scènes de bataille sont réussies, tout en mouvement. J'ai particulièrement apprécié la différence entre les scènes calme, paisible et donc très lumineuse, et les scènes de batailles plus foncées, bouillonnantes.

    La ruse imaginée par Ulysse est à la fois simple et incroyable. Arriver, par un tel procédé, à prendre l'ascendant sur son adversaire, c'est un signe de grande intelligence, mais aussi d'un sacré culot. L'Iliade et l'Odyssée d'Homère sont deux œuvres que j'ai étudiées pendant ma scolarité, je me souviens encore de mon professeur d'histoire en 6ème qui nous en avait parlés avec une telle passion… Qu'il a du coup réussi à nous transmettre.

    Les dessins sont beaux, la confrontation entre Achille et Hector est le seul passage que j'ai trouvé un peu bâclé et trop rapide. Il s'agit d'un combat entre deux hommes exceptionnels, et il a été trop résumé. C'est dommage. L'épisode du cheval de Troie est sans aucun doute ma préférée : la grandeur et la beauté de ce cheval sur une plage totalement désertée.

    Petite anecdote que j'aime à raconter, j'ai appelé mes deux chats adoptés il y a 7 ans à 3 semaines d'intervalle, Achylle et Hector…. Non, ce n'est pas un hasard !

    En bref :

    Un tome qui met en valeur le génie d'Ulysse et son rôle décisif dans la bataille opposant Achéens et Troyens. Une ruse militaire très bien illustrée.

    https://lecturedaydora.blogspot.com/2019/01/liliade-tomme-3-la-chute-de-troie.html