Louise Bachellerie

Louise Bachellerie
Louise Bachellerie est née à Donzy, petit village de la Nièvre entre la vallée Noire de George Sand et la Pui- saye de Colette. Elle vit aujourd'hui en Bourgogne Elle a publié des romans policiers aux éditions du Masque dont L'Île aux muettes (Prix du roman d'aventures) et Pas de quoi noyer... Voir plus
Louise Bachellerie est née à Donzy, petit village de la Nièvre entre la vallée Noire de George Sand et la Pui- saye de Colette. Elle vit aujourd'hui en Bourgogne Elle a publié des romans policiers aux éditions du Masque dont L'Île aux muettes (Prix du roman d'aventures) et Pas de quoi noyer un chat (Prix du roman policier du festival de Cognac). Sous plusieurs noms d'emprunt, elle a publié de nombreux romans sentimentaux (Edit92/Pocket) ain- si qu'une quinzaine de feuilletons pour le magazine Nous Deux . Elle se consacre aujourd'hui à l'écriture de romans historiques, son registre de prédilection. Catherine est le cinquième volet d'une saga historique dont les quatre premiers volumes ( Suzon, Louise, Claire, Blanche ) ont tous été repris en poche (Points Seuil).

Avis (2)

  • add_box
    Couverture du livre « Catherine » de Louise Bachellerie aux éditions Delpierre

    Elizabeth Neef-Pianon sur Catherine de Louise Bachellerie

    Un très long roman écrit d’une manière très classique avec une langue parfaitement maitrisée.
    En 1860, orpheline, Catherine se retrouve placée à 12 ans avec son frère jumeau. Les maîtres sont des bourgeois stupides et méprisants. Seul le fils est humain et apprend à lire à Catherine.
    Quelques...
    Voir plus

    Un très long roman écrit d’une manière très classique avec une langue parfaitement maitrisée.
    En 1860, orpheline, Catherine se retrouve placée à 12 ans avec son frère jumeau. Les maîtres sont des bourgeois stupides et méprisants. Seul le fils est humain et apprend à lire à Catherine.
    Quelques années plus tard, victime de maltraitance, elle s’enfuit à Paris où commence une vie pleine de rebondissements.
    En 1870 c’est la guerre puis la révolution amenant à la Commune.
    C’est ahurissant, on se croirait en pleine crise des gilets jaunes.
    Comme quoi l’Histoire n’est qu’un éternel recommencement, comme quoi les situations recommencent toujours à pourrir suscitant de nouvelles colères, comme quoi on ne sait pas tirer de leçons du passé.
    En commençant à lire ce roman, malgré qu’il soit très bien écrit, je me disais que des histoires comme ça, avec ce style parfait mais si classique, j’en avais déjà lu des tonnes. La pauvre employée exploitée par des bourgeois sans scrupules, ça a longtemps fait pleurer dans les chaumières.
    Mais ensuite, j’ai été complètement passionnée par la vie de Catherine.
    Non seulement Catherine Bachellerie écrit très bien, mais c’est une excellente historienne. Et si je ne raffole pas d’ordinaire de romans historiques, je dois dire que là, j’ai été complètement conquise.
    Outre les événements terribles qui ont frappé la France, on redécouvre 50 ans d’Histoire, on rencontre des auteurs illustres, Baudelaire, Rimbaud, Hugo, Zola……. des peintres célèbres, Toulouse-Lautrec, Valladon….
    Et puis la petite Histoire se mêlant à la grande, la vie de Catherine, ses luttes de suffragette, sa pugnacité, ses années passées en Algérie, le retour à Paris, tout cela nous offre un superbe portrait de femme, et c’est un hommage aux femmes.
    Comme quoi mes réticences du début étaient infondées.
    Catherine, c’est un grand, fort, très beau roman.

  • add_box
    Couverture du livre « Suzon » de Louise Bachellerie aux éditions Points

    Noémie de CULTURA sur Suzon de Louise Bachellerie

    Vous aimez les romans d'aventure ? Alors découvrez sans tarder «Suzon» de Louise Bachellerie (écrivaine qui a d'ailleurs reçu en 1985 le Prix du Roman d'Aventure).
    Nous sommes à Paris, en 1698. Suzon est une fille de bourgeois. Elle est incroyablement culottée, insolente, bagarreuse : un vrai...
    Voir plus

    Vous aimez les romans d'aventure ? Alors découvrez sans tarder «Suzon» de Louise Bachellerie (écrivaine qui a d'ailleurs reçu en 1985 le Prix du Roman d'Aventure).
    Nous sommes à Paris, en 1698. Suzon est une fille de bourgeois. Elle est incroyablement culottée, insolente, bagarreuse : un vrai garçon manqué, n'hésitant pas, par exemple, à mordre jusqu'au sang un voyou qui tentait de l'agresser dans la rue.
    Le père de Suzon, complètement dépassé par les évènements, finit par placer sa fille (âgée de huit ans) au Couvent des Ursulines de Saint-Denis. Dans cette prison, Suzon découvre l'amitié véritable avec Ederna, jeune aristocrate originaire de Saint-Malo (c'est un premier signe du destin). Suzon est fascinée par les histoires de corsaires, racontées par Ederna. Suzon, confusément, a trouvé sa voie...
    Des années plus tard, la vie transforme Suzon, quand elle rejoint Saint-Malo (où elle retrouve sa chère Ederna). Suzon rêve de voyages lointains : bientôt elle naviguera sur les mers, déguisée en homme (époque oblige !)
    On sent que Louise Bachellerie aime et admire la belle Suzon, son courage, son énergie, son audace. Comme nous sommes heureux lorsque Suzon découvre l'amour véritable. Pourtant le beau capitane Raquidel ne se doutait de rien, en croisant ce «marin» intrépide. La romancière nous gâte avec ses rebondissements, ses coups de théâtre, les messages codés, des trésors à découvrir, et une jolie fin... Son récit est épatant de rythme et de souffle (le souffle de la mer bien sûr !).

Ils ont lu cet auteur

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !