Loïc Merle

Loïc Merle
Loïc Merle est né en 1978. L'Esprit de l'ivresse, son premier roman (Actes Sud, 2013 ; Babel n° 1332), a été unanimement salué comme l'acte de naissance d'un écrivain. En janvier 2015 a paru son deuxième roman chez Actes Sud : Seul, invaincu.

Articles (4)

  • Salon du livre de Paris 2015 : retour sur la journée du vendredi 20 mars

    L'équipe de lecteurs.com a posé ses valises au Salon du livre de Paris 2015 et est partie à la rencontre des auteurs, des libraires et des lecteurs pendant 4 jours ! Retour sur la journée du vendredi 20 mars.

  • Lecteurs.com organise des rencontres littéraires au Salon du livre de Paris
    Salon du Livre 2015 - rendez-vous au Café littéraire de lecteurs.com

    Lecteurs.com, à nouveau partenaire du Salon du Livre de Paris, sera présent du 20 au 23 mars 2015, porte de Versailles à Paris. Retrouvez-nous au Café littéraire lecteurs.com (stand S64) et venez assister à nos rencontres !

  • Autour d'un verre avec Loïc Merle
    Autour d'un verre avec Loïc Merle à propos de son roman "Seul, invaincu"

    "Les choses que l'on fait sans effort n'ont aucun intérêt", estime Loïc Merle qui, en deux romans, semble un écrivain déjà confirmé. "Autour d'un verre" entre dans la matrice du romancier à l'oeuvre. On en apprendra beaucoup sur la manière dont l'auteur de "Seul, invaincu" (Actes Sud) considère le monde et son travail d'écrivain.

  • Les explorateurs de la rentrée littéraire 2013 rendent leur verdict !
    Les explorateurs de la rentrée littéraire rendent leur verdict !

    Les explorateurs de la rentrée littéraire rendent leur verdict ! Parmi les romans sélectionnés, retrouvez leur critique dans la liste ci-dessous, en cliquant tout simplement sur le titre du livre. Nous vous présenterons très prochainement le palmarès de ces romans passionnants !

Voir tous les articles

Avis (7)

  • Couverture du livre « L'esprit de l'ivresse » de Loïc Merle aux éditions Actes Sud

    Alex Mot-à-Mots sur L'esprit de l'ivresse de Loïc Merle

    Bon sang que je me suis ennuyée avec ce roman qui a fini par me tomber des mains.

    Des phrases longues, mais longues comme un jour sans pain. Des circonvolutions à n’en plus finir. Je ne voyais pas où l’auteur voulait en venir, je ne le vois toujours pas.

    Si un jour je me décide à lire un...
    Voir plus

    Bon sang que je me suis ennuyée avec ce roman qui a fini par me tomber des mains.

    Des phrases longues, mais longues comme un jour sans pain. Des circonvolutions à n’en plus finir. Je ne voyais pas où l’auteur voulait en venir, je ne le vois toujours pas.

    Si un jour je me décide à lire un roman alambiqué, je choisirai celui-ci à n’en pas douter. Si un jour…..

    http://alexmotamots.wordpress.com/2015/10/12/lesprit-de-livresse-loic-merle

  • Couverture du livre « Seul, invaincu » de Loïc Merle aux éditions Actes Sud

    Aurélie Baudrier sur Seul, invaincu de Loïc Merle

    Loïc Merle signe avec "Seul, invaincu" un beau livre sur l'amitié. Charles, jeune militaire français, apprend le cancer d'un de ses amis d'enfance Kérim. Il décide de tout quitter pour se rendre à son chevet. A travers de longues phrases rythmées, l'auteur explore les mécanismes de l'amitié. Les...
    Voir plus

    Loïc Merle signe avec "Seul, invaincu" un beau livre sur l'amitié. Charles, jeune militaire français, apprend le cancer d'un de ses amis d'enfance Kérim. Il décide de tout quitter pour se rendre à son chevet. A travers de longues phrases rythmées, l'auteur explore les mécanismes de l'amitié. Les dernières lignes du roman sont magnifiques.

  • Couverture du livre « Seul, invaincu » de Loïc Merle aux éditions Actes Sud

    Jean François SIMMARANO sur Seul, invaincu de Loïc Merle

    Le retour du jeune soldat d'une "scène de guerre" dans sa ville de province, décalé, voire "perché" a longtemps été l'apanage de la littérature et du cinéma américain.
    La version Loic Merle qui ramène le thème en France, le tout dans une langue riche et formidablement déliée en des phrases qui...
    Voir plus

    Le retour du jeune soldat d'une "scène de guerre" dans sa ville de province, décalé, voire "perché" a longtemps été l'apanage de la littérature et du cinéma américain.
    La version Loic Merle qui ramène le thème en France, le tout dans une langue riche et formidablement déliée en des phrases qui ne veulent plus en finir, constitue une vraie réussite du genre. Pas de réalisme étouffant. Il y a même un aspect lyrique dans cette fausse tragédie urbaine. Des personnages qui pourraient tomber à tout moment dans la caricature mais qui restent dans la zone, au sens propre comme au sens figuré, de par un vrai talent d'écriture maîtrisée et mature.

Voir tous les avis

Vidéos (1)

  • Autour d'un verre avec Loïc Merle

Voir toutes les videos

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !