Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Lisa Gardner

Lisa Gardner

Grand Prix des lectrices de Elle Policier pour La Maison d'à côté en 2010, Lisa Gardner est devenue l'une des reines incontournables du suspense. Son dernier suspense, Preuves d'amour, s'est vendu à 30 000 exemplaires.

Vidéos relatives à l'auteur

  • Lisa Gardner, la reine du thriller psychologique

    Troublant, ahurissant : ces mots ont leur place dans le dictionnaire à la définition que l’on pourrait trouver pour Le saut de l’ange (Albin Michel).Un titre bien choisi pour le dernier roman de Lisa Gardner qui nous tient en haleine. Jonglant avec nos émotions...

Articles en lien avec Lisa Gardner (1)

Avis sur cet auteur (169)

  • add_box
    Couverture du livre « Le saut de l'ange » de Lisa Gardner aux éditions Albin Michel

    Aline El arroji sur Le saut de l'ange de Lisa Gardner

    je n'ai vraiment pas aimé! long avec beaucoup de passage pas utile!!!!

    je n'ai vraiment pas aimé! long avec beaucoup de passage pas utile!!!!

  • add_box
    Couverture du livre « La fille cachée » de Lisa Gardner aux éditions Archipoche

    Christelle Point sur La fille cachée de Lisa Gardner

    « La fille cachée » est l’un des premiers thrillers de l’auteure américaine Lisa Gardner, et si je lui concède quelques défauts, je reconnais qu’il était très prometteur pour une romancière débutante. Son intrigue est compliquée mais, par miracle et alors que ce n’était pas forcément acquis...
    Voir plus

    « La fille cachée » est l’un des premiers thrillers de l’auteure américaine Lisa Gardner, et si je lui concède quelques défauts, je reconnais qu’il était très prometteur pour une romancière débutante. Son intrigue est compliquée mais, par miracle et alors que ce n’était pas forcément acquis d’avance, on ne perd pas le fil de cette histoire compliquée. Mélanie a été adoptée tardivement par un couple très riche de Boston, elle a été trouvée par le père de famille dans l’hôpital où il travaille, à 9 ans, complètement droguée, anonyme et amnésique. Ce couple, qui venait de perdre une enfant du même âge, Meagan (assassinée par un tueur d’enfant au Texas dénommé Russel Holmes), adopte Mélanie et la couve comme un trésor. Un jour, un journaliste texan aborde Mélanie pour lui affirmer qu’elle est la fille biologique de Holmes et qu’il a des preuves. Accompagné d’un agent du FBI infiltré pour surveiller son père (soupçonné de fraude médicale), Mélanie va partir à la recherche de ses origines, quitte à y découvrir l’impensable. On le voit bien, l’intrigue est complexe, même à résumer ! Mais si on est attentif, et qu’on se laisse porter par le style accessible ; alerte et agréable de l’auteure, on finit par se laisser prendre au jeu de cette intrigue à tiroir. Bon, évidemment, il faut être indulgent avec les petites choses moyennement crédibles de cette histoire une tout petit peu rocambolesque, il y a des énormités un peu dures à avaler parfois, et surtout une « love story » un peu attendue, téléphonée et surtout un peu trop mielleuse entre David l’agent du FBI et Mélanie : On est parfois à deux doigt du roman à l’eau de rose ! Le rebondissement de la fin fonctionne au forceps, là encore c’est un peu fumeux et un peu gros. Mais ce sont peut-être des défauts de jeunesse et force est de constater que malgré ces bémols, le roman fonctionne, nous happe, et nous donne furieusement envie de tourner les pages, et de découvrir le reste de travail de Gardner. Les chapitres sont courts, bien équilibrés et se terminent sur un petite note de suspens, comme dans tous les thrillers qui se respectent. Les personnages manquent peut-être un tout petit peu de profondeur, certains en tous cas paraissent un peu caricaturaux. Mais c’est quand même un bon polar, avec pour thèmes centraux des thèmes universels, celui de la famille, de la parentalité et de l’hérédité.

  • add_box
    Couverture du livre « Derniers adieux » de Lisa Gardner aux éditions Lgf

    Ludivine Bidart sur Derniers adieux de Lisa Gardner

    Un livre qui nous tiens en haleine de la première à la dernière page. Beaucoup de revirements de situations et de vies entrechoquées.
    Impossible de fermer ce livre sans un pincement au cœur.
    Les personnages ont chacun une histoire forte, ce qui nous embarque encore plus loin avec eux.

    Un livre qui nous tiens en haleine de la première à la dernière page. Beaucoup de revirements de situations et de vies entrechoquées.
    Impossible de fermer ce livre sans un pincement au cœur.
    Les personnages ont chacun une histoire forte, ce qui nous embarque encore plus loin avec eux.

  • add_box
    Couverture du livre « Derniers adieux » de Lisa Gardner aux éditions Lgf

    Christelle Point sur Derniers adieux de Lisa Gardner

    C’est ma première incursion dans le travail de Lisa Gardner et en commençant « Derniers Adieux », j’ai eu très vite la certitude que j’avais choisi un roman s’inscrivant dans une série, la série « Kimberly ». Ce n’est pas un problème pour lire ce livre là, ça pourrait éventuellement gâcher un...
    Voir plus

    C’est ma première incursion dans le travail de Lisa Gardner et en commençant « Derniers Adieux », j’ai eu très vite la certitude que j’avais choisi un roman s’inscrivant dans une série, la série « Kimberly ». Ce n’est pas un problème pour lire ce livre là, ça pourrait éventuellement gâcher un tout petit peu la découverte des tomes antérieurs mais ce n’est pas bien grave car j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce thriller et je vais probablement aller très vite voir le reste de sa bibliographie. « Derniers Adieux » met en scène une enquête très glauque (à la limite du sordide) menée par l’agente du FBI Kimberly Quincy dans le monde de l’enlèvement des enfants, de la pédophilie et… plus inattendu, des araignées ! Pour elle qui est enceinte, c’est une enquête éprouvante dans tous les sens du terme, qui part de presque rien et qui aboutit à la découverte d’un drame de grande ampleur (avec un petit rebondissement final assez cruel). Très vite, Kimberly est attachante, le couple amoureux qu’elle forme avec son mari l’est aussi. Ce thriller, agrémenté ça et là de toutes petites touches d’humour, écrit de manière très fluide et sans chichi, est très facile et agréable à lire, malgré les thèmes très lourds qu’il aborde, parce qu’il le fait sans la complaisance désagréable que cela aurait pu supposer. L’enquête est complexe mais jamais au point de nous perdre, parfois des chapitres en italiques viennent s’intercaler, ces chapitres qu’on n’arrive pas au début à caler chronologiquement, sont écrit du point de vue du coupable (qui est en même temps une sorte de victime, comme souvent dans ces histoires sordides), d’autres chapitres sont écrits du point de vue de Rita, une vieille voisine du coupable. On pourrait croire que ces chapitres sont superflus mais au contraire ils sont essentiels pour bien comprendre l’intrigue dans sa globalité. Vers la fin les évènements s’accélèrent, les drames se nouent, les rebondissements se multiplient, c’est normal pour un thriller. Quant aux dernières pages, elles sont dérangeantes et laisse une impression finale de malaise mal définie. Lisa Gardner a ajouté à son histoire une passion étrange de son « méchant » pour les araignées, qui sont omniprésentes dans sa vie et dans ses méfaits. Pour moi qui suis légèrement arachnophobe, toutes ces description de mygales et d’araignées violonistes ajoutent au malaise général du roman, qui du coup, si c’était l’effet recherché, fonctionne parfaitement ! Par moment, et c’est paradoxal vu la lourdeur des thèmes abordés, j’ai eu du mal à lâcher « Derniers Adieux », ce qui prouve que c’est un thriller addictif bien comme il faut, plutôt bien documenté, bien charpenté et en plus, comble de l’angoisse, très crédible.