Lilian Auzas

Lilian Auzas
Lilian Auzas a étudié l'histoire de l'art à l'Université Lumière Lyon 2 où il a mené ses recherches sur Leni Riefenstahl. En 2012, il consacre à cette dernière son premier roman ("Riefenstahl", éditions Léo Scheer). Lilian Auzas a déjà publié un essai sur la cinéaste allemande aux éditions Connai... Voir plus
Lilian Auzas a étudié l'histoire de l'art à l'Université Lumière Lyon 2 où il a mené ses recherches sur Leni Riefenstahl. En 2012, il consacre à cette dernière son premier roman ("Riefenstahl", éditions Léo Scheer). Lilian Auzas a déjà publié un essai sur la cinéaste allemande aux éditions Connaissances et Savoirs, "Le Génie dans l'ombre".

Avis (2)

  • add_box
    Couverture du livre « Riefenstahl » de Lilian Auzas aux éditions Leo Scheer

    Colette LORBAT sur Riefenstahl de Lilian Auzas

    Découverte à 14 ans, Lilian Auzas nous fait partager sa fascination pour Léni Riefenstahl, « la cinéaste d’Hitler ». Le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle a du caractère et le montre en s’opposant, pour commencer, à son père. Sa trajectoire suivra sa volonté.
    « Je commençais à découvrir...
    Voir plus

    Découverte à 14 ans, Lilian Auzas nous fait partager sa fascination pour Léni Riefenstahl, « la cinéaste d’Hitler ». Le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle a du caractère et le montre en s’opposant, pour commencer, à son père. Sa trajectoire suivra sa volonté.
    « Je commençais à découvrir que son talent de réalisatrice avait contribué à faire d’Hitler un dieu vivant pour le peuple allemand. »
    Ce n’est pas une biographie mais son parcours, sa trajectoire que Lilian Auzas nous raconte. Tantôt narrateur tantôt intervenant, il ne se cache pas derrière sa fascination, mais s’en sert pour nous expliquer le personnage. Léni Riefenstahl apparaît sans fard, sans complaisance et….. À mon corps défendant, je me suis trouvée fascinée par cette femme si belle et pourtant maléfique. Toute sa conduite va vers le but qu’elle s’est fixée : réaliser un film et non un documentaire sur Hitler. Oui, Hitler ! Car elle l’admire, cet homme, et rien ne lui fait peur ! Elle se voile la face lorsque cela arrange ses vues, aide des juifs lorsque ce sont ses amis…… Jusqu’à la fin de sa vie, à 101 ans, elle saura étonner son monde.

    Lilian Auzas a pris des instantanés de sa vie, les a fait vivre pour nous et cela fonctionne, j’ai lu le livre d’une seule traite et je l’ai vraiment apprécié. Un léger bémol : C’est vrai, c’est l’histoire de Léni Riefenstahl et uniquement cela, et j’ai été un peu frustrée par le manque d’arrières plans historiques. Mais aurais-je lu une bio de Riefenstahl ? je ne le pense pas.

  • add_box
    Couverture du livre « Riefenstahl » de Lilian Auzas aux éditions Leo Scheer

    Sandrine Fernandez sur Riefenstahl de Lilian Auzas

    Depuis que, plus jeune, il a vu un documentaire sur Arte à son sujet, Leni Riefensthal n'a cessé d'apparaître de loin en loin dans la vie de Lilian AUZAS. Ces clins d'oeil du destin lui laisse penser qu'il doit se pencher sur le parcours de celle qui fut la cinéaste préférée d'Adolphe Hitler....
    Voir plus

    Depuis que, plus jeune, il a vu un documentaire sur Arte à son sujet, Leni Riefensthal n'a cessé d'apparaître de loin en loin dans la vie de Lilian AUZAS. Ces clins d'oeil du destin lui laisse penser qu'il doit se pencher sur le parcours de celle qui fut la cinéaste préférée d'Adolphe Hitler. Sans la juger ni la disculper, AUZAS cherche à comprendre comment cette femme passionnée par son art succomba au charisme du führer...

    Da sa jeunesse où, contre l'avis de son père, elle se lança dans une carrière de danseuse, jusqu'à ses vieux jours qu'elle consacra à la photographie, Leni Riefenstahl vécut par et pour l'art. Danseuse, comédienne, réalisatrice, photographe, elle fit tout avec une passion rageuse et quasiment maniaque. Mais celle qui avait suffisamment de génie pour briller au firmament des plus grands réalisateurs, s'est laissée aveugler par une autre de ses passions, celle qu'elle vouait à Adolphe Hitler, le seul capable de redresser la nation allemande après la défaite de 1918. Décrite comme ambitieuse, arriviste, monstre d'égoïsme, "La Riefenstahl" m'est surtout apparue comme une femme volontaire, pugnace, véritablement "habitée" par ses projets, une de ces artistes qui ne voient pas que le monde s'effondre autour d'eux tellement ils sont pris dans leur oeuvre. Est-elle pour autant une brebis innocente? Pas tout à fait puisqu'elle savait que le régime en place pourchassait les juifs, massacrait les polonais... Et pourtant, c'est au service de ce régime qu'elle a employé son génie. C'est là qu'apparaît toute l'ambivalence du personnage...Elle sait, mais préfère ignorer ce qui dérange sa sensibilité. Elle impose ses amis juifs sur ses tournages, continue de les fréquenter, se compromet même dans une boutique juive...En fait, elle s'accommode des atrocités en tout genre du moment qu'elle n'est pas personnellement concernée.
    Lilian AUZAS nous livre un portrait sans préjugés mais qui nous interroge sur tout un peuple qui a admiré, adoré et suivi un homme, impressionné par son charisme et ses promesses, faisant fi de ses délires.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !