Leo Malet

Leo Malet

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (3)

  • Couverture du livre « Nestor Burma T.2 ; 120, rue de la gare » de Jacques Tadi et Leo Malet aux éditions Casterman

    Lalo65 sur Nestor Burma T.2 ; 120, rue de la gare de Jacques Tadi - Leo Malet

    Superbe! J'adore l'intrigue, l'ambiance, Paris, le graphisme, l'humour noir...

    Superbe! J'adore l'intrigue, l'ambiance, Paris, le graphisme, l'humour noir...

  • Couverture du livre « Nestor Burma T.8 ; boulevard... ossements » de Nicolas Barral et Leo Malet et Jacques Tardi aux éditions Casterman

    Claude Stas sur Nestor Burma T.8 ; boulevard... ossements de Nicolas Barral - Leo Malet - Jacques Tardi

    La rencontre entre l’univers de l’écrivain Léo Malet et celui du dessinateur Tardi m’a depuis longtemps conquis. Le premier, père de Nestor Burma, a écrit quelques-uns des meilleurs romans policiers ayant Paris pour toile de fond. Oui, avec ceux de Georges Simenon ou de Fred Vargas, pour ne...
    Voir plus

    La rencontre entre l’univers de l’écrivain Léo Malet et celui du dessinateur Tardi m’a depuis longtemps conquis. Le premier, père de Nestor Burma, a écrit quelques-uns des meilleurs romans policiers ayant Paris pour toile de fond. Oui, avec ceux de Georges Simenon ou de Fred Vargas, pour ne citer que ces deux auteurs-là. Le second, artiste émérite, père d’une autre icône, à savoir Adèle Blanc-Sec, a mis son style en noir et blanc, aux accents expressionnistes, au service des intrigues du romancier. Tardi, reconnu comme un grand de la bande dessinée, refuse les hommages convenus et les honneurs. Mais voilà ! Pour cette aventure, sur le boulevard Haussmann (à travers les 8° et 9° arrondissements), c’est le Français Nicolas Barral qui anime ces êtres de papier créés par Tardi, en mode Tardi, avec un graphisme Tardi. Et j’avoue que c’est avec succès qu’il parvient à se fondre dans les pas de son prédécesseur. C’est si bluffant qu’on en voit pas à la première lecture les différences de style entre les deux dessinateurs. Et même si l’histoire est emplie de fausses pistes et d’impasses, et peut sembler tarabiscotée à certains lecteurs, je l’ai dévorée avec un plaisir évident.

  • Couverture du livre « Nestor Burma T.1 ; brouillard au pont de Tolbiac » de Leo Malet et Jacques Tardi aux éditions Casterman

    Delphine Guégan sur Nestor Burma T.1 ; brouillard au pont de Tolbiac de Leo Malet - Jacques Tardi

    l'histoire à la base (léo malet) est un excellent polar. L'illustration de Tardi est superbe : le dessin (les lieux surtout) est juste mais sans fioriture inutile, du coup l'ambiance est parfaitement rendue. Mon préféré de la série avec 120 rue de la gare.

    l'histoire à la base (léo malet) est un excellent polar. L'illustration de Tardi est superbe : le dessin (les lieux surtout) est juste mais sans fioriture inutile, du coup l'ambiance est parfaitement rendue. Mon préféré de la série avec 120 rue de la gare.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com