Leif Davidsen

Leif Davidsen
Correspondant pour la radio et la télévision danoises en Espagne, puis à Moscou et dans divers pays de l'Est, Leif Davidsen s'est spécialisé dans l'histoire de la chute du communisme. Il est aujourd'hui réalisateur de documentaires et auteur de romans noirs très populaires en Scandinavie. En Fra... Voir plus
Correspondant pour la radio et la télévision danoises en Espagne, puis à Moscou et dans divers pays de l'Est, Leif Davidsen s'est spécialisé dans l'histoire de la chute du communisme. Il est aujourd'hui réalisateur de documentaires et auteur de romans noirs très populaires en Scandinavie. En France, il a publié Le Dernier Espion (Gaïa, 1996 ; Folio policier), Un Russe candide (Gaïa, 1997), La Chanteuse russe (Gaïa, 1999 ; Babel noir n° 45), La Photo de Lime (Gaïa, 2000 ; Folio policier), Le Danois serbe (Gaïa, 2001 ; Folio policier), La Femme de Bratislava (Gaïa, 2004 ; Folio policier), L'Ennemi dans le miroir (Gaïa, 2006 ; Folio policier), L'Epouse inconnue (Gaïa, 2007 ; Babel noir n° 24), A la recherche d'Hemingway (Gaïa, 2010).

Avis (2)

  • Couverture du livre « À la recherche d'Hemingway » de Leif Davidsen aux éditions Actes Sud

    Dominique Lemasson sur À la recherche d'Hemingway de Leif Davidsen

    On a tous un écrivain fétiche auquel on trouve toutes les vertus en pardonnant tous les travers. Pour John, le Danois, c’est Hemingway qui remporte la palme. Alors, lorsqu’on est veuf et dépressif, pourquoi ne pas tenter de partir sur ses traces afin d’échapper à un quotidien désespérant...
    Voir plus

    On a tous un écrivain fétiche auquel on trouve toutes les vertus en pardonnant tous les travers. Pour John, le Danois, c’est Hemingway qui remporte la palme. Alors, lorsqu’on est veuf et dépressif, pourquoi ne pas tenter de partir sur ses traces afin d’échapper à un quotidien désespérant ?
    Quand on dit Hemingway, on pense à l’Espagne, bien sûr, mais également à Key West et Cuba. Notre ami John est professeur d’espagnol, ça tombe bien, et il connait déjà l’Espagne. Alors ce sera la Floride et Key West où tout commence dans un cimetière. Victime d’une insolation (ah, ces nordiques et leurs coups de soleil), il est secouru par un vieux cubain qui devient vite un ami.
    De fil en aiguille, ou plutôt de mojitos en salsas, voici notre touriste lambda chargé de remettre une lettre à la fille de son ami retournée par idéal à Cuba. Rien ne se passera comme prévu, la CIA et les services secrets cubains rentreront en scène. John découvrira un scoop sur Hemingway, retrouvera, face à un danger mortel, une certaine joie de vivre et comprendra, en dépit de ses sympathies initiales pour le mythe, qu’il ne suffit pas de fumer le cigare pour rendre les gens heureux. Qu’on soit un vieux com…mandante ou un jeune com…pagnero figé sur des tee-shirt, la réalité cubaine est implacable : une île sans poissons dans les assiettes car sans pêcheurs. Les bateaux cubains, rafiots ou radeaux de fortune ne servant qu’à une chose : fuir vers la Floride, sont cadenassés ou réservés aux touristes car, c’est bien connu, quand on a la chance de vivre dans un paradis socialiste il est grossier et mal perçu de vouloir le quitter pour rejoindre l’enfer capitaliste. Un très bon polar où le lecteur se laisse glisser tranquillement dans la peau d’un anti-héros qui, redécouvrant des émotions qu’il croyait perdues à jamais, se révèle plus malin et plus courageux qu’il ne le pensait.

  • Couverture du livre « À la recherche d'Hemingway » de Leif Davidsen et Monique Christiansen aux éditions Gaia

    Claire Strohm et Robert Roth de AU MOULIN DES LETTRES sur À la recherche d'Hemingway de Leif Davidsen - Monique Christiansen

    Envie de chaleur, de vacances ? Ce polar est fait pour vous. Son héros, en vacances justement en Floride, fait une drôle de rencontre qui l'entraîne non seulement à Cuba sur les pas d'Hemingway, mais aussi dans un nid d'espions loin, très loin, de son Danemark natal.

    Extrait :
    " Je...
    Voir plus

    Envie de chaleur, de vacances ? Ce polar est fait pour vous. Son héros, en vacances justement en Floride, fait une drôle de rencontre qui l'entraîne non seulement à Cuba sur les pas d'Hemingway, mais aussi dans un nid d'espions loin, très loin, de son Danemark natal.

    Extrait :
    " Je pensais au fjord en hiver, pâle comme du fer-blanc, ou en automne, quand le vent fait vibrer les petits bateaux, à l'embouchure de la rivière. Ils me manquaient tout à coup, ces champs plats qui s'étendent au pied de la falaise, après Sondervig, quand on va vers Vester Husby, et le spectacle de la voûte céleste, quand je me couchais au creux d'une dune et me perdais dans mes pensées."

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com