L. J. Shen

L. J. Shen

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (6)

  • add_box
    Couverture du livre « Sinners t.4 ; furious » de L. J. Shen aux éditions Harlequin

    Elisabeth Roblin sur Sinners t.4 ; furious de L. J. Shen

    Ce quatrième tome de la série « Sinners » se situe quelques années après l’histoire de Trent et Edie (Scandalous) dans laquelle apparaissait Bane Protsenko en personnage secondaire. Il était déjà un adolescent atypique flirtant avec l’illégalité. Dans ce roman, il est devenu un jeune homme...
    Voir plus

    Ce quatrième tome de la série « Sinners » se situe quelques années après l’histoire de Trent et Edie (Scandalous) dans laquelle apparaissait Bane Protsenko en personnage secondaire. Il était déjà un adolescent atypique flirtant avec l’illégalité. Dans ce roman, il est devenu un jeune homme dangereux qui rackette des commerçants et baigne dans des affaires douteuses. Ce qu’il cherche c’est s’enrichir à tout prix ; aussi quand il est contacté par Darren Floyd Morgansen, un riche homme d’affaires, Bane est prêt à tout accepter pour obtenir l’argent nécessaire qui lui permettra de réaliser un projet immobilier. Le deal est simple : il doit approcher la belle-fille de Darren et l’amener à sortir de sa dépression. Mais interdiction de la toucher. Curieuse demande qui va attiser la curiosité de Bane qui accepte ce curieux marché et va lui permettre de rencontrer Jesse. Elle va tout de suite déclencher chez lui des sentiments dont il n’a pas l’habitude. Jesse est une rescapée, violée par son ex-petit ami et deux copains à lui, elle vit dans l’ombre depuis. A l’époque, sa mère et sa belle-mère ont fait étouffer l’affaire et depuis elle survit. Sa rencontre avec Bane va la réveiller.
    C’est une intrigue qui se dévore, qui scandalise et émeut : on en arrive à se demander pourquoi justice n’a pas été rendue à Jesse deux ans auparavant. Bien évidemment la lecture de cette histoire intense nous amène à comprendre pourquoi. Une fois de plus, l’intrigue est bien ficelée, l’écriture addictive et les personnages très forts. Je vous le recommande vivement.

  • add_box
    Couverture du livre « Devious » de L. J. Shen aux éditions Harlequin

    aurelie bo sur Devious de L. J. Shen

    http://liliandtheworldofbooks.blogspot.com/2018/10/sinners-tome-2-devious.html

    Ayant adoré le premier tome (mon avis), je me devais de connaître le second qui parle de Rosie et de Dean alias Devious et encore une fois, j'ai adoré ma lecture.

    Un résumé tellement bien complet que je me...
    Voir plus

    http://liliandtheworldofbooks.blogspot.com/2018/10/sinners-tome-2-devious.html

    Ayant adoré le premier tome (mon avis), je me devais de connaître le second qui parle de Rosie et de Dean alias Devious et encore une fois, j'ai adoré ma lecture.

    Un résumé tellement bien complet que je me réserve de faire le mien pour vous donner encore plus envie de découvrir cette merveilleuse histoire entre Rosie et Devious. L'auteure nous offre un récit à deux voix et cela nous donne la chance de découvrir et ressentir leurs émotions l'un envers l'autre.

    Rosie est une jeune femme forte et courageuse. Malgré sa maladie, elle sait que la vie est courte et profite de la vie un maximum. Rosie à du caractère à revendre et sa générosité l'a déjà fait perdre l'homme qu'elle aimait, mais continue à être fidèle à elle-même. Rosie est la femme parfaite à mes yeux.

    Quant à Dean, on le découvre un peu dans le premier tome et disons que ce n'est pas ce que l'on croit. Cet homme est brisé et son secret va vous surprendre et également avoir de la peine pour lui. D'ailleurs ce secret, on le découvre au fur et à mesure de notre lecture et j'ai vraiment aimé ce rebondissement. Il aime Rosie et cela se ressent tout au long de cette histoire. J'ai beaucoup aimé leurs relations et son comportement envers notre belle Rosie.

    Je pense que c'est mon couple préféré. J'ai adoré leur échange et leur petite pique qu'ils s'envoyaient. L'auteure apporte une petite touche d'humour malgré les circonstances.

    Nous découvrons également d'autres personnages tels que les parents de Rosie un peu trop protecteur, mais je pense que l'on doit les comprendre. Mais nous retrouvons également nos héros du premier tome ce qui fait plaisir à lire.

    Pour conclure, une histoire touchante, poignante et une romance plus que parfaite pour nos deux tourtereaux. Même si j'ai adoré le premier couple, c'est un coup de coeur pour Rosie et Devious. L'auteure nous offre une belle leçon de vie et n'hésite pas à jouer avec nos émotions. Je ne peux que vous dire de découvrir ce magnifique couple torturé, mais tellement captivant!
    9/10

  • add_box
    Couverture du livre « Vicious » de L. J. Shen aux éditions Harlequin

    Bib HLM sur Vicious de L. J. Shen

    C'est très certainement la première fois que j'espère l'apparition d'un triangle amoureux jusqu'à la dernière page pour éjecter le héros principal. Pour maximiser mes chances de le voir disparaître, j'ai également croisé les doigts pour qu'il se fasse écraser par un bus et meurt dans de...
    Voir plus

    C'est très certainement la première fois que j'espère l'apparition d'un triangle amoureux jusqu'à la dernière page pour éjecter le héros principal. Pour maximiser mes chances de le voir disparaître, j'ai également croisé les doigts pour qu'il se fasse écraser par un bus et meurt dans de terribles souffrances. Mais voilà, Vicious, c'est comme la pire des vermines, il est impossible de s'en débarrasser.

    Le ton est donné. Ce roman m'a profondément énervée.

    Dès sa première apparition, j'ai contracté une allergie viscérale à Vicious (à qui je n'accorde aucune circonstance atténuante). Baron Spencer fils, surnommé Vicious parce qu'il est maléfique, méchant, pervers, cruel, impitoyable... mauvais. Il est mauvais en plus d'être arrogant, suffisant, méprisant, condescendant. Il se balade avec autour de lui une aura de méchanceté ; son crew les Four Hot Heroes à savoir Dean, Trent, Jaime, aussi peu fréquentable que lui ; et une nuée de filles (attirées par ses dollars) prêtes à se montrer malléable et plus si nécessaire. Mais voilà, il a jeté son dévolu sur Émilia, aka Millie.

    Millie c'est la fille des domestiques de Vicious. C'est pratique, ils habitent presque sous le même toit, ils peuvent se voir tous les jours. Dommage que Vicious révèle son intérêt pour Émilia par des piques, des sales coups et des horreurs. En gros, il la harcèle et comme il fait partie des mecs populaires de son établissement, son comportement fait office de modèle à suivre et rapidement le quotidien de Millie devient apocalyptique. Heureusement pour elle, les années de lycée ont une fin.

    It's get better ?
    D'une certaine manière, mais Millie échange ses problèmes d'adolescentes avec des problèmes d'adultes... finit les harceleurs, c'est avec les créanciers qu'elle doit jongler. C'est là que Vicious revient dans la partie 10 ans plus tard. Toujours plein aux as, toujours aussi maléfique et manipulateur, il propose à Millie un contrat qu'elle ne pourra pas refuser, un chantage quoi... Elle signe le deal sans savoir les tenants et les aboutissants du contrat... et ça m'a mise dans une colère terrible. J'avais envie de la secouer, je lui ai crié de poser les bonnes questions ! Mais voilà face à Vicious, elle tente de tenir tête, de batailler, elle n'en perd pas moins complètement sa volonté dès qu'il la regarde dans les yeux... parce qu'elle est complètement amoureuse. Enfin, pour moi elle est plutôt victime du syndrome de Stockholm, mais ne jouons pas sur les mots.

    Sauf ces petits problèmes de volonté, Millie est canooooooooooon. Elle se démène comme pas possible pour assurer le minium vital à sa soeur. Elle n'hésite pas à se sacrifier au passage. Son sens de l'abnégation est terrorisant, encore plus que son sens de l'empathie ! Je l'ai trouvé intelligente et drôle. Et j'ai adoré son style vestimentaire, qui la propulse en décalage complet des carcans classiques. Issue d'une famille modeste, elle a rapidement pris conscience que son instruction lui assurera son avenir, alors quand elle prend en pleine figure la réalité du monde professionnel elle est complètement désemparée... Voyez-vous, je lui trouve des excuses, pour avoir accepté l'inacceptable et ne pas avoir pris ses jambes à son cou. Elle se reproche d'avoir un orgueil titanesque... ce n'est pas vrai. Elle a juste le sens de la dignité. #GoGirl !

    La Millie que l'ont rencontre dans le présent et celle qu'on découvre dans le passé m'a complètement charmée. Je l'ai adoré. D'ailleurs, les chapitres ont l'on suit sa voix étaient comme des petites récompenses. Adolescente, elle est malmenée, mais pour autant, elle ne tente de pas de plaire à ses bourreaux, de s'intégrer. Bien au contraire elle s'illustre déjà par intelligence rafraîchissante et son indépendance d'esprit. C'est d'ailleurs les qualités qui impressionne Vicious. A priori, il a pour elle des "sentiments" contradictoires, un mélange d’attraction et de répulsion. Manque de chance, ce n'est que la répulsion qu'il extériorise, évidemment. Pour autant, il ne laisse personne d'autre approcher la jeune fille et cela dans les deux temporalités du roman : dans le passé et dans le présent.

    Leurs retrouvailles vont leur permettre de faire table rase du passé, enfin, à condition qu'ils se fassent confiance, qu'ils soient honnêtes l'un envers l'autre et qu'ils se confient.

    Verdict : Dans ce roman il est question de harcèlement, de réalisation de soi et de pardon. Il est aussi question d'apparence trompeuse, de rivalité et de jalousie. Je râle, mais j'ai passé un excellent moment de lecture.

  • add_box
    Couverture du livre « Vicious » de L. J. Shen aux éditions Harlequin

    Caroline Correia sur Vicious de L. J. Shen

    Avant de vous parler du coup de coeur intersidérale que j’ai eu pour Vicious comme j’en connais rarement, je dois vous prévenir que j’ai lu ce premier tome en trois heures… Vous voilà donc prévenu, ce bouquin est pour moi extrêmement addictif !

    Quand j’ai lu le résumé de Vicious, j’ai eu un...
    Voir plus

    Avant de vous parler du coup de coeur intersidérale que j’ai eu pour Vicious comme j’en connais rarement, je dois vous prévenir que j’ai lu ce premier tome en trois heures… Vous voilà donc prévenu, ce bouquin est pour moi extrêmement addictif !

    Quand j’ai lu le résumé de Vicious, j’ai eu un peu peur. Était-ce une Dark Romance au personnage masculin que je déteste ? Encore une romance bourrée de clichés à faire lever les yeux ? J’ai été vachement surprise par les premières pages. Certes Vicious est un connard mais j’ai vu dès le départ que je n’arriverais pas à le détester ! Pour moi Vicious est ce personnage masculin qu’on a déjà toutes et tous lu dans un livre qui ne peut pas s’empêcher d’être odieux juste pour mieux se protéger. Vicious est riche mais il est aussi très seul. Sa mère est morte, son père n’est jamais là et sa belle-mère… elle fait tout pour paraître gentille alors qu’en réalité, c’est une vipère ! Bref, il est malheureux, il fume des joints, se bagarre pour se défouler et surtout, il adore être ingrat avec Emilia. On l’apprend grâce aux flashbacks très très bien placés qui nous apportent pas mal de précisions sur leur passé commun.

    Emilia est la fille de parents pauvres. Ils sont aussi les domestiques de la famille de Vicious. En déménageant chez la famille de Vicious, elle s’est très mal adaptée au lycée surtout à cause de son style plutôt unique. Malgré tout, elle ressent quelque chose pour Vicious, elle sait qu’il se sent seul et reste quand même plutôt sympa avec lui. Dans le présent, elle a cette répartie face à Vicious qui fait que je l’ai adoré à la seconde où elle a commencé à lui répondre !

    La romance entre ces deux-là s’installe de façon tout à fait normale et fluide même si le tout est un peu tordu mais la romance, l’alchimie entre eux sautait aux yeux ! Il fallait qu’ils soient ensemble ! Le double point de vue est également très bien choisi, j’ai aimé être dans la tête de Vicious, de lire ce qu’il pensait vraiment d’Emilia et de voir toutes ces fois où il ne savait plus où il en était à cause d’elle. Elle l’a presque rendu fou ! Et l’inverse est tout aussi vrai au final ! Au début, Emilia ne se laisse pas faire et c’est quand même vachement rafraîchissant. Puis petit à petit, Emilia s’est refaite à l’idée de la présence de Vicious à ces côtés et elle a commencé à penser à lui plus en détail.

    Il n’y a pas des scènes de fesses à gogo, ni de la vulgarité à outrance. Les moments sont bien choisis et les mots aussi. L’auteure a réussi à me rendre accro à ce bouquin sans vraie action. Et par vraie action, j’entend secret inavouable, implication de la mafia ou je ne sais quoi. Avec le double point de vue, on est déjà au courant de pas mal de choses et c’est ça qui est dingue quand même. Je suis rarement accro à une romance mais là c’était vraiment super bien.

    En bref, une écriture et une traduction soignée, des personnages haut en couleur que j’ai adoré et je n’ai pas vu du tout les pages tourner. Maintenant, je n’ai qu’une obsession, lire la suite !

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !